22 Miles Affiche France

22 Miles

Titre Original Mile 22
Date de sortie 29 août 2018Durée 1h 35min
Réalisé par Peter Berg
Avec Mark Wahlberg, Lauren Cohan, Iko Uwais, Ronda Rousey, John Malkovich, Terry Kinney, Emily Skeggs, Carlo Alban, Natasha Goubskaya, Sam Medina
Genre Action, Aventure, Policier, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Un officier d’élite du renseignement américain tente d’exfiltrer un policier qui détient des informations compromettantes.
Ils vont être traqués par une armée d’assassins tout au long des 22 miles les séparant de l’avion qui leur permettra de quitter le pays.

Pour regarder la bande-annonce VF 22 Miles

Pour regarder la nouvelle bande-annonce VF 22 Miles

Pour regarder la bande-annonce 60 sec. VF 22 Miles

Pour regarder l'extrait "C'est ma source" VF 22 Miles

Pour regarder l'extrait "Perte de signal" VF 22 Miles

Pour regarder l'extrait "Des fantômes" VF 22 Miles

Photos

Affiche Personnage

22 Miles Affiche Mark Wahlberg

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

22 Miles est le fruit d’une longue collaboration entre Peter Berg et la scénariste Lea Carpenter, qui signe ici son premier projet.

Tous deux se sont rencontrés à l'occasion d'une séance de dédicaces lors de la parution du premier roman de la jeune femme, "Onze jours". Ce drame familial évoque la communauté des Navy SEAL, ces membres d’élite de l’armée américaine. À cette époque, Peter Berg préparait la sortie de son film Du sang et des armes (2013). Grâce à leurs recherches et leurs voyages, ils avaient bon nombre de connaissances en commun. Peter Berg, qui connaissait les publications de Lea Carpenter, avait été impressionné par son aptitude à imaginer des histoires. Qui mettant en scènes des membres des forces spéciales tout en y insérant les relations familiales et autres sujets personnels. "Peter m’a demandé si je savais écrire un scénario, et je lui ai répondu quelque chose du genre ' non, mais je peux apprendre ' ", se souvient-elle.

L'idée du départ

Au départ, le réalisateur lui a parlé d’un scénario portant sur une de ses idées : "Le postulat de Peter était le suivant : ' que se passerait-il si quelqu’un se rendait dans une ambassade ou un bureau de la CIA muni de renseignements sensibles à échanger contre une sortie du territoire, dans des circonstances extrêmement dangereuses ? '", raconte-t-elle. En abordant le sujet de la CIA et du milieu du renseignement. Il s’est rendu compte que Lea Carpenter était la personne idéale pour écrire un scénario à partir de son idée. En outre, comme un coup du destin, l’écrivain avait découvert quelques années auparavant. En 2008, que son propre père récemment décédé avait appartenu aux forces d’opérations spéciales américaines. Une révélation qui l’a ensuite poussée à lire toute la documentation qu’elle a pu réunir sur le sujet.

Lea Carpenter s'est documentée.

Comme il s’agissait là de son premier script. Elle a étoffé ses connaissances en la matière en lisant plusieurs scénarios que lui a transmis Berg. Et en visionnant plusieurs thrillers et films d’espionnage qu’elle apprécie tels Zero Dark Thirty (2012) ou encore Munich (2005) de Steven Spielberg qui compte parmi ses films préférés : "Ce film m’a beaucoup marquée, notamment en ce qui concerne la manière dont on peut insuffler de l’action au sein d’une histoire plus littéraire et essayer de trouver l'équilibre entre divertissement et émotion". Pour Lea Carpenter, travailler avec Berg pendant des mois pour échafauder le scénario de 22 Miles a été l’une des collaborations les plus enrichissantes et passionnantes de sa carrière.

Une fiction

Même si 22 Miles est une oeuvre de fiction. Berg a engagé des consultants sur ce sujet, des Navy SEAL, des rangers de l’armée, des officiers de la CIA et des experts en informatique. Pour que les personnages du film soient le plus juste possible, que ce soit dans leur gestuelle ou dans leurs dialogues tout au long du film. Au cours de ses recherches, Lea Carpenter a rencontré plusieurs de ces consultants, dont des membres de la CIA et des spécialistes en matière de technologie. Afin d'en savoir davantage sur le hacking, le codage informatique et les virus. Même pendant le tournage, elle était en contact avec ces consultants. Elle voulait être au courant des derniers développements technologiques. Pour qu’elle puisse les insérer dans la toute dernière version du scénario.

22 Miles = 35 Km 406

Un jour, Berg a suggéré que la distance entre l’ambassade et le lieu du rendez-vous avec l’avion soit de 22 miles : "J’aimais bien l’idée que ce soit comme un jeu. 4 personnes doivent franchir 22 miles en 38 minutes. Très simple, non ? Et on va leur mettre plein de bâtons dans les roues entre leur point de départ et d’arrivée". Ce postulat fort simple en apparence sert de prémisse très solide à une histoire qui devient de plus en plus complexe : "Je me suis dit que ça n’allait pas être bien compliqué comme mission et que ça leur prendrait tout au plus 25 minutes", plaisante Lea Carpenter, "mais tout le monde dans ce pays d’Asie fictif veut voir Li Noor mort et on découvre pourquoi à plusieurs moments clés de la première moitié du film".

Un élément pour rehausser le suspense

Pour porter le suspense à son paroxysme, Lea Carpenter a ajouté une intrigue secondaire durant l’exfiltration de Li Noor. Alors que l’équipe se consacre à la mission des 22 miles. Un avion espion russe sillonne les airs quelque part dans le monde, observant et écoutant ses ennemis potentiels. "L’idée de l’avion russe, et c’est là un thème présent dans tout le film, c'est qu’il y a toujours quelqu’un qui observe, peu importe qui", explique-t-elle. "On a donc imaginé cette arme ultime, un avion capable de procurer des renseignements et d'espionner. Et il fallait que l’équipe à bord, grâce à la technologie, soit capable de localiser quelqu’un où qu’il soit dans le monde. Juste en se connectant sur les bons signaux. Il y a aussi une femme, à l'identité secrète, qui observe tout ce qui se passe dans l’avion".

Peter Berg/Mark Wahlberg

Après avoir réalisé trois films d'affilée inspirés de faits réels (Du sang et des larmes, Deepwater et Traque à Boston). Peter Berg voulait tout simplement s’amuser et faire un film d’action. "C’est ce qui m'a motivé". Mark Wahlberg ne peut qu’acquiescer : "Peter et moi avons tourné trois autres films ensemble, tous inspirés de faits réels portant sur des histoires tragiques. En réalité, on voulait cette fois-ci s’amuser un peu. Mais c’est vrai que notre conception du ' fun ' consiste à créer un monde de violence, de trahisons et de tous les ingrédients qui font une bonne histoire. On voulait vraiment réaliser un film d’action intelligent et centré sur la psychologie des personnages". En évoquant sa quatrième collaboration avec Wahlberg. Le réalisateur, qui n’a pas de frère, en parle comme d'une amitié quasi-fraternelle : "On s’entend extrêmement bien !"

L’authenticité en action

Pour s’assurer que les acteurs pourraient passer de façon convaincante pour des membres d’une unité de forces spéciales. Ils ont dû collaborer avec des conseillers en tactiques militaires pendant des semaines avant le début du tournage. Il était important que les acteurs s'initient d’abord aux rudiments en matière de procédures, mais qu’ils comprennent aussi pour quelles raisons, ils devaient s’y tenir, de façon à ce que leur sécurité soit assurée sur le plateau. Cette authenticité n’a pas été immédiate. "Pour commencer, les acteurs sont entraînés et passent des heures à répéter leurs gestes pour paraître naturels et faire en sorte que tout devienne fluide comme si c’était vraiment leur métier", insiste l’ancien ranger de l’armée Jariko Denman. "Une fois qu’ils maîtrisent les rudiments, ils sont capables de réagir aux moindres changements au moment du tournage".

Des armes de Ground Branch

Les scènes d’actions les plus spectaculaires nécessitent souvent de gros pistolets. Ainsi, pour s’assurer que Jimmy Silva et les membres de son équipe soient correctement armés pour leurs missions. Peter Berg a fait appel à son collaborateur Doug Fox pour servir à la fois de chef accessoiriste et d’armurier en chef sur 22 Miles. "Mark Wahlberg et les autres acteurs jouent des agents de Ground Branch. Ils portent normalement seulement des armes de poing. On a beaucoup travaillé avec des Glock, que tout le monde aime parce qu’ils sont légers et faciles à porter toute une journée", révèle Fox. "La plupart du temps, ils n’ont pas plus de deux armes sur eux, mais pour aller sur le terrain. Ils ont besoin de passer à une puissance de feu supérieure avec des Colt M4. Ils doivent aussi charger leurs véhicules avec suffisamment d’armes et d’équipement pour se rendre jusqu’au point d’exfiltration".

Filmer le cinéma d'action contemporain

Peter Berg s'est entouré du directeur de la photographie d’origine française Jacques Jouffret. Jouffret a décidé de tourner dans un style documentaire. Utilisant principalement des caméras à l’épaule, méthode qu’il avait déjà employée dans ses autres films avec Berg. "Mon approche consiste à avoir autant de marge de manœuvre que possible pour filmer de plusieurs façons différentes à la fois", raconte Jouffret. Outre les caméras habituelles, le film repose également sur l’utilisation de drones. Ils fournissant les prises de vue correspondant à la surveillance d’Overwatch, ainsi que sur celle de caméras Go Pro montées sur la plupart des décors pour fournir des plans additionnels.

Créer un univers réaliste

La première collaboration entre le chef-décorateur britannique Andrew Menzies et Peter Berg. Comme Berg insistait sur l’importance de l’authenticité pour chaque aspect du film. Menzies a conservé un réalisme visuel dans tous les décors qu’il a imaginés. "L’une des premières choses qu’il m’a dites a été ' J'apprécie l’esthétique des quartiers populaires '. Il aime les ambiances désaturées, qui se rapproche des films de la saga Jason Bourne, sans fioritures et réaliste", se remémore le chef-décorateur. Il a dû tirer parti des décors réels de Bogota. Le hasard a voulu que des scènes d’extérieur aient été tournées dans le bâtiment de la véritable ambassade américaine. Celle-ci été désaffectée et rachetée par le gouvernement colombien. L’architecture similaire aux deux bâtiments leur a permis d'harmoniser les décors intérieurs utilisés à Atlanta presque à la perfection.

La partie vestimentaire

Afin d'élaborer et choisir quelles seront les tenues de chacun des personnages. La chef costumière Virginia Johnson s’est inspirée du pays fictif. Ce qui l’a obligée à faire preuve d’imagination pour les vêtements portés par les habitants de cette métropole multiculturelle. "J’ai commencé par discuter avec Peter de la situation géographique du pays, parce que cela allait avoir une influence sur les habitudes vestimentaires des gens. En quelle saison sommes-nous ? Quel est le climat ? Au final, il voulait que ce soit aussi peu reconnaissable que possible", raconte-t-elle. Virginia Johnson a également mené des recherches approfondies sur les tenues des agents spéciaux de la CIA sur le terrain. Virginia Johnson et son équipe ont ainsi été chargés d’habiller les 800 acteurs et figurants du tournage. Son objectif : faire en sorte que le moindre vêtement semble appartenir aux personnages.

Le tournage

22 Miles a été tourné en un laps de temps étonnamment court, 42 jours, de novembre 2017 à février 2018. La plupart des scènes d’intérieur ont d'abord été filmées à Atlanta au cours des cinq premières semaines. Puis l'équipe s'est rendue à Bogota. Où les scènes d’action en extérieurs ont été orchestrées en plein milieu de cette ville débordant d’activité, en décors réels. "On essaie toujours de tourner le plus grand nombre de plans et de privilégier les effets mécaniques", rappelle l’acteur-producteur Mark Wahlberg. À cet égard, les acteurs ont exécuté eux-mêmes nombre de leurs cascades. Le superviseur des effets spéciaux Matt Kutcher et son équipe ont géré les différents effets pratiques du film. En accord avec les directives de Berg, il était primordial de recourir le plus possible aux effets pratiques et de limiter les effets visuels.

Les cascades

L’une des scènes les plus palpitantes de 22 Miles se déroule dans l’infirmerie de l’ambassade américaine. Il s'agit d'un violent combat rapproché, au corps-à-corps. Entre Li Noor (Iko Uwais) et deux tueurs à gages. Uwais a chorégraphié cette scène de combat réaliste avec les deux interprètes des hommes de main. Respectivement son partenaire d’entraînement Rama Ruswadi et l’acteur-cascadeur Sam Looc. Ce combat à l’infirmerie a été filmé en l’espace d’une semaine dans le décor de l’ambassade américaine installé à Atlanta grâce au travail de l’équipe principale et de la deuxième équipe. À en croire Uwais, le combat devrait paraître très réaliste aux spectateurs, tout en rapidité et en violence.

22 Miles, un film d'action du réalisateur Peter Berg
Merci de partager....
Étiqueté avec :                                                

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Hello Wolfneo, Encore un superbe article et cette fois sur le film 22 Miles de Peter Berg avec Mark Wahlberg. Merci pour les trois bandes-annonces et les extraits, c'est génial de voir autant d'extraits de ce film. Un formidable film d'action, policier, peut- être que certains le trouveront un peu trop violent, mais on vit dans une société violente et je trouve ce film vraiment très réussi. Merci également pour les photos, notamment pour celles prises lors du tournage de ce film. Et c'est toujours aussi passionnant de lire, de prendre connaissance de ta rubrique Informations, on en apprend tellement… Lire la suite »