Alita : Battle Angel Affiche France

Alita : Battle Angel

Titre Original Alita: Battle Angel
Date de sortie 13 février 2019Durée 2h 02min
Réalisé par Robert Rodriguez
Avec Rosa Salazar, Jennifer Connelly, Eiza González, Ed Skrein, Christoph Waltz, Jackie Earle Haley, Mahershala Ali, Keean Johnson, Jorge Lendeborg Jr., Lana Condor, Idara Victor, Jeff Fahey, Derek Mears, Leonard Wu, Casper Van Dien
Genre Action, Aventure, Romantique, Science-Fiction, ThrillerNationalité Américain Argentin, Canadien

Synopsis

Lorsqu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n’est que lorsque les forces dangereuses et corrompues qui gèrent la ville d’Iron City se lancent à sa poursuite qu’Alita découvre la clé de son passé - elle a des capacités de combat uniques, que ceux qui détiennent le pouvoir veulent absolument maîtriser. Si elle réussit à leur échapper, elle pourrait sauver ses amis, sa famille, et le monde qu’elle a appris à aimer.

Pour regarder la 2e bande-annonce VF Alita : Battle Angel

Pour regarder la nouvelle bande-annonce VF Alita : Battle Angel

Pour regarder la nouvelle bande-annonce HD VF Alita : Battle Angel

Pour regarder la featurette "Performance Capture Vost Alita : Battle Angel

Photos

Poster des personnages

Liens

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Alita : Battle Angel, d’après le manga "Gunnm" de l’auteur Yukito Kishiro. Le scénario est de James Cameron, Laeta Kalogridis et Robert Rodriguez. Les producteurs sont James Cameron et Jon Landau. Les première photos sont dans l'article Neo11.
"Alita" se traduit par "petite aile" en espagnol.
Le film est basé sur le manga japonais en neuf volumes "Gunnm" écrit et illustré par Yukito Kishiro. La bande dessinée, publiée de 1990 à 1995, a été lancée en Amérique du Nord sous le titre "Battle Angel Alita". Elle est suivie de la série de dix-neuf volumes "Battle Angel Alita : Last Order", qui a été publiée de 2000 à 2014, puis de "Gunnm : Mars Chronicle", qui a débuté en 2014 et toujours en cours au début de 2019. Le film comprend environ 1500 plans d’effets visuels.

Un projet de longue date

James Cameron avait toujours rêvé de réaliser et de produire une adaptation sur grand écran du manga "Gunnm" ("Battle Angel Alita" dans les pays anglo-saxons) de Yukito Kishiro. Depuis 1995, le projet a bloqué pour deux raisons :
01) Engagement préalable et son intérêt personnel à diriger Titanic (1997).
02) La technologie, à l’époque, n’avait pas rattrapé l’histoire et la vision dont il avait besoin pour représenter et rendre justice au monde d’Alita de Kishiro.
Puis aujourd'hui, au fait d'un emploi du temps trop chargé (notamment par rapport aux suites d'Avatar). Il a finalement choisi de confier la réalisation d'Alita : Battle Angel à Robert Rodriguez, metteur en scène atypique possédant un style bien particulier. A qui l'on doit Desperado, Une nuit en enfer ou encore la saga Spy Kids.

Confirmation de la part Cameron

Dans une interview, James Cameron a confirmé qu'il s'agissait d'une combinaison des quatre premiers livres de la série de mangas de Yukito Kishiro. "Motorball" des livres 3 et 4 et de l'histoire des livres 1 et 2. Dans une autre interview, Cameron a également déclaré que si ce film avait du succès. Il espérait bien faire deux autres films de "Battle Angel". En 2005, il a dit que le film serait classé PG-13 (accord parental recommandé, film déconseillé aux moins de 13 ans). Et que le sang serait bleu, pas rouge.

Rodriguez, le réalisateur

Le film a marqué la première collaboration professionnelle entre les réalisateurs James Cameron et Robert Rodriguez. En raison de ses engagements préalables à diriger les quatre suites d'Avatar (2009). Cameron ne pouvait être que de producteur et de co-scénariste pour ce film. Tandis que Rodriguez assumerait les fonctions de réalisateur. Dans son interview avec le magazine Empire du 8 décembre 2017. Rodriguez a déclaré à propos de la collaboration avec Cameron: "Cela ne se produit tout simplement pas. Des gars comme Quentin (Tarantino) et Jim (Cameron) écrivent uniquement des scénarios à réaliser par eux-mêmes".

Relecture du script

Lorsque James Cameron et son producteur Jon Landau ont rencontré Robert Rodrigue. Ils ont commencé par lui montrer des vidéos impressionnantes et des scénarimages qui témoignaient du potentiel visuel et scénaristique d'Alita. Le réalisateur fut immédiatement conquis. Il demanda s'il pouvait réduire la taille du scénario d'origine. Cameron a dit : "Hé, si tu peux comprendre le script, tu peux le tourner !" Rodriguez l'a donc ramenée chez lui. Il a passé tout l'été à y travailler, il l'a réduite à 130, 125 pages. Sans couper ce qui pourrait lui manquer. "Chaque fois que j'avais une question, je pouvais simplement l'appeler ou lui envoyer un courriel. Il renvoyait ces réponses extrêmement détaillées qui étaient si utiles. Ce type est tellement intelligent. Apprendre de quelqu'un comme ça, cela a été le plus grand stage de tous les temps", explique Rodriguez.

Casting pour Alita

Le producteur James Cameron et le réalisateur Robert Rodriguez ont fait tester le rôle principal de quatre actrices. Zendaya, Rosa Salazar, Maika Monroe et Bella Thorne. Le rôle est allé à Rosa Salazar. Une actrice que l'on a vue dans les sagas Divergente et Le Labyrinthe. RPlusieurs mois avant le début du tournage, Rosa Salazar s’est lancée dans un entraînement intensif. Etudiant les arts exigeants du Wushu, du Muay Thai et du Kung Fu tout en perfectionnant sa maîtrise du roller en ligne. Même si Rosa Salazar a effectué elle-même certaines de ses cascades. La complexité hors du commun du tournage a nécessité jusqu’à neuf doublures cascades différentes. Dont des gymnastes et des contorsionnistes de renommée mondiale, pour le seul rôle d’Alita.

Iron City

Pour des raisons techniques en rapport avec la capacité "magique" de Zalem à planer dans le ciel. Au-dessus de cette Iron City grouillante de vie et avec l’ascenseur spatial qui la reliait autrefois au sol. James Cameron a choisi de représenter Iron City comme une ville équatoriale située quelque part en Amérique du Sud. Tout en lui donnant l’apparence d’un melting-pot (mixité sociale) de nationalités. Le concept a immédiatement fait mouche dans l’esprit de Robert Rodriguez : "Kishiro n’a pas installé Alita en Asie, il avait le Kansas en tête. Mais, il y a des années, James s’est rendu compte que pour des raisons d’ordre scientifique et technique. Il serait plus réaliste qu’Iron City se situe plus près de l’équateur. J’ai adoré ça parce que cela offrait plus de couleurs et de richesse dans une histoire de science-fiction".

Reconstituer la décharge

La construction d’Iron City a commencé sur le papier, avec une masse considérable d’illustrations et de visuels préparatoires dont la réalisation a commencé il y a dix ans. Les concept arts ont fait rêver tous ceux qui ont eu la chance de les voir, mais transformer ces dessins préliminaires audacieux et lyriques en décors réels sur le backlot (décor extérieur) des studios Troublemaker allait se révéler extrêmement complexe. Le réalisateur a fait appelle au chef décorateur Steve Joyner et sa collègue Caylah Eddleblute. Ils ont utilisé des astuces secrètes pour créer un monde entier à partir de huit rues. Quand est venu le temps de bâtir concrètement la ville. Ils ont engagé plus de 200 charpentiers, peintres, plâtriers et artisans. Ils leur ont demandé de les rejoindre à Austin pour débuter une aventure sans précédent.

Studio virtuel et Zalem

La création de ces effets impliquait le tournage sur un plateau virtuel avec un nouveau système de caméras. Ainsi que le développement d’un pipeline complet d’outils qui ont initié une nouvelle approche de la création d’un film, appelée «"production virtuelle". Elle a également créé Zalem, la célèbre ville spatiale inaccessible ancrée à la Terre par un gigantesque ascenseur qui ravitaille et envoie des déchets. C'est pourquoi Iron City est appelée, dans le manga, "la décharge". La plupart des plans du film ont été retouchés avec des effets spéciaux. Une nécessité puisque Alita elle-même et de nombreux autres habitants d'Iron City sont plus ou moins cybernétiques.

Gros budget

Alita : Battle Angel a été conçu pour un budget extrêmement élevé, digne d'un film de super-héros : 200 millions de dollars. C'est de loin le film le plus cher réalisé par Robert Rodriguez. Devant Sin City : j'ai tué pour elle et son budget de 65 millions de dollars.
Les principaux travaux de prise de vue ont débuté à Austin (Texas) en octobre 2016 et ont duré jusqu'en février 2017.
Le film a également conduit à une collaboration fructueuse entre les équipes de Cameron et Rodriguez, notamment Lightstorm (James Cameron), la société basée à Los Angeles, et Troublemaker Studios le site de production au Texas de Robert Rodriguez). De nombreux concepteurs d'effets spéciaux de Lightstorm se sont arrêtés dans leur travail sur les suites d'Avatar pour se concentrer sur Alita.

Le sport du futur

Pour les scènes du Motorball de rue, la production a recruté un quatuor de patineurs de classe mondiale pour exécuter les mouvements de parkour. En revanche, la plupart des personnages de la version professionnelle du Motorball ont dû être presque entièrement créés par ordinateur parce qu’il n’existe tout simplement pas d’analogue humain à la façon dont ils se déplacent. Richard Hollander, superviseur des effets visuels, souligne : "Certains de nos personnages ne fonctionnent tout simplement pas comme les humains, il était donc impossible d’utiliser la technique de capture de mouvements réels."

Motorball

Le directeur artistique Todd Holland est devenu l’expert maison du studio pour ce sport de fiction. Il s’est inspiré du manga pour en élaborer les règles et les scores. Il détaille : "Le Motorball n’a rien à voir avec marquer un but ou un panier, tout est une question de possession de balle. Plus longtemps vous gardez la balle, plus vous marquez de points. Ce sport se joue par équipes de sept, mais il y a une version encore plus impitoyable où c’est chacun pour soi. C’est ce qu’Alita expérimente lors des épreuves de sélection."

Alita : Battle Angel, un film inspiré d'un manga d'Yukito Kishiro.
Merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs de commentaires
kiki Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Encore un bel article sur le film Alita : Battle Angel, par Robert Rodriguez. Merci pour le synopsis du film, les bandes-annonces et la featurette "Performance Capture Vost Alita : Battle Angel". J'adore voir ces vidéos et ce qui est amusant, c'est que je trouve l'actrice Rosa Salazar, très jolie sous les traits d'Alita. Merci pour les photos, les posters des personnages et bien sûr pour ta rubrique Informations que j'apprécie tant à chaque fois. Ce projet de longue date donne un très beau film et le casting pour Alita est parfait. On se rend compte que Rosa… Lire la suite »