Annabelle 2 : la Création du Mal - Affiche France 02

Annabelle 2 : La Création du Mal

Titre Original Annabelle: Creation
Date de sortie 09 août 2017Durée 1h 49min
Réalisé par David F. Sandberg
Avec Miranda Otto, Anthony LaPaglia, Stephanie Sigman, Talitha Bateman, Lulu Wilson, Philippa Coulthard, Tayler Buck, Grace Fulton, Lou Lou Safran, Samara Lee
Genre Horreur, Mystère, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Encore traumatisés par la mort tragique de leur petite fille, un fabricant de poupées et sa femme recueillent une bonne sœur et les six jeunes pensionnaires d'un orphelinat dévasté. Mais ce petit monde est bientôt la cible d'Annabelle, créature du fabricant possédée par un démon…

Pour regarder La 3e Bande-Annonce VF Annabelle 2 : La Création du Mal

Pour regarder La 4e Bande-Annonce Vost Annabelle 2 : La Création du Mal

Photos

 

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Annabelle fait son retour sur les écrans, et cette fois les spectateurs vont découvrir les origines de la redoutable poupée, de son premier foyer – la chambre d’une fillette – à sa première possession d’une âme d’enfant.
Après une brève apparition terrifiante dans Conjuring, suivie du rôle principal dans son film éponyme, les producteurs ont compris que les spectateurs étaient prêts à découvrir les origines de la poupée qui les a à la fois terrorisés et fascinés. Du coup, suite au succès de Dans le Noir, son premier film en tant que réalisateur sorti l'an dernier, David F. Sandberg a été engagé pour prendre les rênes d’Annabelle 2 : La Création du Mal. Il s'agit du nouveau chapitre de l’univers Conjuring de James Wan, produit par Peter Safran et Wan lui-même.

Étant donné que l'intrigue s'articulait autour d'un jouet, il semblait important de faire intervenir des enfants. Pendant une séance de brainstorming, Gary Dauberman raconte que "c’est James qui a eu l’idée que les enfants soient des orphelines, et à partir de là, les bases étaient posées. Il ne me restait plus qu’à inventer les raisons qui poussent cette poupée à être si maléfique".
David F. Sandberg révèle que ce sentiment de crainte envers la poupée s’est communiqué à tout le plateau. Il raconte : "Même les acteurs s’en méfiaient un peu, ils me demandaient : "Je suis vraiment obligé de la toucher ? J’ai pas trop envie de la toucher…"", s’amuse-t-il.

D’ailleurs, à la demande de certains acteurs, la production a sollicité les services d’un prêtre catholique afin qu’il bénisse le plateau de tournage ainsi que les poupées, comme cela avait été fait avant le début du tournage du deuxième opus de Conjuring, ainsi que de The Nun (2018). Au cas où…

L’histoire commence au milieu des années 1940, mais l'essentiel du film se déroule une dizaine d’années plus tard, dans la deuxième moitié des années 1950, justifiant ainsi la chronologie déjà établie dans Conjuring et Annabelle. David F. Sandberg explique la base de l'histoire, "La famille Mullins a traversé une terrible épreuve, la perte de leur fille Bee (Samara Lee), elle n'a pas surmontée comme il aurait fallu. Elle a choisi de laisser le mal entrer dans sa vie, et désormais, pour se racheter de certains événements qui se sont produits, elle prend à nouveau une mauvaise décision. Celle d'accueillir les six jeune orphelines avec leur tutrice, une bonne soeur. parce-qu’évidemment, Annabelle aussi vit avec eux".

Anthony LaPaglia joue le rôle du père Samuel Mullins, le réalisateur David F. Sandberg était ravi de travailler avec lui. Une autre personne était enthousiasme de ce projet, la fille de 13 ans d'Anthony LaPaglia, mais si elle a toujours vu son père, jouer dans des films, qu'elle lui demande sur quoi il travaille, mais ça ne suscite jamais de réaction particulière. . Anthony LaPaglia raconte que "Mais quand je lui ai dit que j’allais jouer dans ce film, elle a sauté de joie en criant : "Il faut absolument que je raconte ça à mes amis, c’est le plus beau jour de ma vie, ça va changer ma vie !' Je ne m’étais pas rendu compte à quel point le personnage d’Annabelle était à la mode, mais une chose est sûre : ça a fait très plaisir à ma fille. C’est d’ailleurs mon premier rôle dans un film de ce genre, mais ça m’a beaucoup plu".

Miranda Otto qui joue la mère Esther Mullins, elle raconte qu’elle a beaucoup aimé travailler avec David F. Sandberg et c'était réciproque. "Il sait exactement ce qu’il veut et il est très clair dans ses consignes, tout en restant très patient, gentil, modeste, facile à vivre. Ça a été un plaisir de travailler avec lui".
Miranda Otto révèle que ce sont notamment ses souvenirs d’enfance qui expliquent son intérêt pour le rôle : "J’aimais beaucoup les poupées quand j’étais enfant, et je collectionnais celles qui étaient anciennes", confie-t-elle. Elle reconnaît volontiers que "comme elles prennent la forme d’un être vivant, tout en étant inanimées, elles ont quelque chose de profondément perturbant".

Stephanie Sigman incarne la nonne Soeur Charlotte, qui est peu orthodoxe, ancienne pensionnaire d’une abbaye dans le sud-est de l’Europe. Si la religieuse a un passé trouble, elle consacre à présent toute son attention à ses jeunes protégées. L'actrice révèle : "Soeur Charlotte est une personne très enjouée et une femme forte, et c’est ce qui m’a plu chez ce personnage. Tout ce qui la préoccupe, c’est de s’occuper de ces petites filles, de ne pas les séparer, d’en faire une véritable famille. Elles n’ont pas de foyer, elles n’ont nulle part où aller. Elles emménagent donc chez les Mullins et Soeur Charlotte les invite à voir le bon côté des choses"

Janice (Talitha Bateman) est handicapée physiquement parce qu’elle souffre de la polio, maladie qui était bien plus courante à l’époque où se déroule le film qu’aujourd’hui. Elle porte une attèle à la jambe, ce qui l’empêche de courir ou de jouer, et même de se déplacer aussi facilement que les autres petites filles. Et comme toutes les chambres sont à l’étage, elle aurait même du mal à se déplacer dans la maison si M. Mullins n’avait pas fait usage de ses talents pour lui confectionner un monte-escalier.

Habituée des films d’horreur, Lulu Wilson campe la petite Linda au visage d’ange, qui, bien qu’elle soit la plus jeune des deux, s’inquiète pour son amie. "Je pense qu’elle se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond lorsque Janice désobéit et s’introduit dans la chambre de Bee", dit-elle. Bien évidemment, Linda la suit. "Elle voit la poupée Annabelle qui la regarde droit dans les yeux et ça lui fiche la frousse".
Lulu Wilson est même restée à bonne distance de la poupée entre les prises. "Elle est gigantesque et ses yeux vous suivent partout comme la Joconde. Quand on la regarde, on se dit 'oh, elle me fixe du regard, il faut que je me déplace'. Mais quand on se déplace et qu’on se tourne à nouveau vers elle, elle est toujours en train de vous fixer. Et ses sourcils sont légèrement froncés, si bien qu’on a l’impression qu’elle est toujours sur le point de vous attaquer, c’est terrifiant".

Quatre autres petites filles de l’orphelinat viennent s’installer chez les Mullins : Carol (Grace Fulton), Nancy (Philippa Coulthard), Tierney (Lou Lou Safran) et Kate (Tayler Buck). C’est Gary Dauberman qui a choisi leur nom à toutes, y compris Janice et Linda, empruntant ceux de sa mère, de ses tantes, et de quelques collègues de chez New Line.

"Ces films illustrent parfaitement la raison pour laquelle les gens aiment aller au cinéma", explique David F. Sandberg. "C’est un environnement protégé, où nous pouvons faire l’expérience collective d’un grand éventail d’émotions, où nous pouvons passer de la peur à la joie, et plus encore. En outre, ce film offre un nouvel élément qui permet de comprendre en partie comment le monde de Conjuring est lié à celui de Annabelle… et peut-être de deviner ce qui va arriver par la suite".

Annabelle 2 : La création du Mal, elle est de retour
Si cela vous plaît, merci de partager....

Poster un Commentaire

1 Commentaire Sur "Annabelle 2 : La création du Mal, elle est de retour"

Notifier des
avatar
Trier par:   Plus récent | Plus ancien | Plus voté
kiki
Editeur
Bonjour Wolfneo, Tu te doutes que cet article sur Annabelle 2 m'a beaucoup intéressé, car j'ai adoré le premier Annabelle et là avec ce film, on connaît mieux l'histoire, les origines de cette redoutable poupée, merci à toi donc pour ce formidable article. Très belle rédaction, tout comme la mise en page, et tu nous gâtes avec toutes les photos, les 2 bandes-annonces, l'affiche, mais surtout...Toutes les informations que j'ai lues et relues, avec tant de plaisir. Un grand Merci à toi, car vraiment, c'est grâce à toi, qu'à chaque fois, on comprend mieux un film, le tournage de celui-ci,… Lire la suite »
wpDiscuz