Braqueurs d'élite Affiche France

Braqueurs d'élite

Titre Original Renegades
Date de sortie 29 août 2018Durée 1h 46min
Réalisé par Steven Quale
Avec J.K. Simmons, Sullivan Stapleton, Charlie Bewley, Sylvia Hoeks, Diarmaid Murtagh, Dimitri Leonidas, Joshua Henry, Clemens Schick, Ewen Bremner
Genre Action, Aventure, Drame, ThrillerNationalité Allemand, Américain, Belge, Français

Synopsis

Une équipe de Navy SEALs, en mission dans l’Europe en guerre, découvre au fin fond d’un lac un trésor d’une valeur inestimable. Ils entreprennent de ramener l’or à la surface afin de le restituer aux habitants démunis. Mais, repérés par l’ennemi, ils ne disposeront que de quelques heures pour mener à bien leur opération.

Pour regarder la bande-annonce VF Braqueurs d'élite

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter
Twitter Renegades

Informations

Braqueurs d'élite d'après le scénario de Luc Besson et Richard Wenk.
Braqueurs d’élite vous emmène là où vous n’êtes jamais allés. Un village inondé, suspendu dans le temps, complètement détruit en 1944 par l’explosion d’un barrage. Nous sommes plongés dans un monde mystérieux sous 50 mètres d’eau. Principalement la nuit avec un énorme trésor englouti. Il y a aussi un groupe de Navy SEALs et une civile. Leur mission est de récupérer ce trésor. Alors qu’ils sont attaqués par des Serbes qui soutiennent le régime militaire en place. C’est une aventure pleine de mystère et de suspense, avec beaucoup d’actions et des personnages forts. L'histoire d’un braquage, mené par un groupe de Navy SEALs, l’unité d’élite la plus respectée des États-Unis. Ils savent tout faire et leurs compétences sont incroyables.

Steven Quale aux manettes

Le réalisateur explique : "C’est en travaillant sur des films tels que Titanic et Black Storm que j’ai découvert et appréhendé la complexité des tournages en milieu aquatique. Etre sur la terre ferme est une chose, mais dans l’eau, tout se ralentit. Il y a une certaine beauté : quand l’eau reflète la lumière, cela devient très cinématographique et un élément très intéressant pour un réalisateur. Luc Besson, qui est lui-même plongeur sous-marin et dont les parents ont été moniteurs de plongée, a passé une grande partie de sa vie autour de l’eau. J’ai également travaillé avec James Cameron qui lui aussi, a une relation forte avec l’univers aquatique. Il y a donc une sorte de synergie avec ces deux réalisateurs. Finalement, je peux dire que j’ai beaucoup appris en travaillant sur ces deux films, notamment sur la façon de gérer la complexité d’un tournage dans l’eau !".

Une formation militaire

Pour les besoins du tournage, les acteurs ont été préparés par des plongeurs professionnels. Les mêmes qui forment également les Navy SEALs avec des " Recycleurs" de la marque Draeger. D’ailleurs, les acteurs ont utilisé le même équipement. Au début, ils étaient comme tout plongeur amateur, mais très vite, ils ont été de plus en plus à l’aise. Un des formateurs était un ex-Navy SEAL. Le réalisateur Steven Quale raconte : "Il a été très impressionné par le talent et l’habileté des acteurs dans cet univers aquatique. La plupart du temps, l’action se passe sous l’eau. On ne pouvait communiquer qu’à travers un système d’enceintes immergées, malgré cela, nous devions faire les prises comme pour un film "normal". C’est impressionnant de complexité, de force et d’endurance".

Des décors en trois étapes

Le chef décorateur Hugues Tissandier détaille : "Première étape, la conception d’un moodboard (collage d'images) pour permettre aux différentes équipes du film d’avoir une idée du projet. Et commencer la préparation, car le délai était court : deux mois avant le début du tournage".

"Deuxième étape, les repérages en parcourant les pays et les décors choisis au préalable sur Google. En moins de 10 jours, nous avions déterminé les pays et les lieux de tournage. Nous avons fait face à un immense challenge dû à la multiplicité des zones des 4 pays choisis : La France, l’Allemagne, la Croatie et Malte. Regroupant un grand nombre de décors, dont un village englouti".

"Troisième étape, la préparation dans les studios de Babelsberg à Berlin. Avec une partie de mon équipe Française complétée d’une équipe allemande et croate supervisée par Cornelia Ott. Nous avons développé les dessins, les maquettes et les previews 3D pour nous permettre de mieux visualiser les décors avant leurs constructions. Cette approche garantit l’économie du film et permet de préciser aux VFX leur part du travail. Steven pouvait ainsi définir son projet et ses envies".

L'inspiration des décors

Par exemple : des documents sur des villages engloutis. Pour créer l’atmosphère spécifique d’un village immergé depuis un demi-siècle recouvert de terre, de mousses et d’algues. Mais aussi des photos de bases de l’OTAN dans Sarajevo pour la conception de la base militaire. Celle-ci fut construite sur un vieil aérodrome à 2 heures de Berlin. Et l'horrifique "Sniper Alley" de Sarajevo, et la construction de celle-ci à Zagreb. La volonté était de reproduire des décors réalistes et impressionnants.
L’immense expérience de Pete Romano, directeur de la photographie aquatique pour le tournage, a été un atout précieux pour le projet.

Trois grands réservoirs

Malte a été choisie pour filmer les scènes sous l’eau dans l’enceinte des Malta Film Studios (MFS). Il a fallu trois grands réservoirs.

1/ L’Insert Tank (15m x 9m x 3,6m de profondeur) a été utilisé pour les plans serrés et les raccords.

2/ Le Shallow Tank (91m x 122m x1,80m de profondeur) a été utilisé pour la salle des coffres de la banque, les catacombes et tous les plans de transition.

3/ Le Deep "Concave" Tank ( 107m x 49m x 11m de profondeur) a été utilisé pour la place du village, les ruelles, les intérieurs de maisons, intérieur et extérieur de la banque, intérieur et extérieur de l’église, mais aussi pour le cimetière et l’approche du village.

Des souvenirs pour le réalisateur

Tourner à Malte pour Steven Quale, cela lui rappelle : "En fait, ça m’a ramené à mes 21 ans. Je travaillais sur le film Abyss pour lequel un réservoir sous-marin avait été fabriqué. Leslie Dilley, qui a gagné l’Oscar du meilleur Chef décorateur pour La guerre des étoiles, était là. Je les ai vus remplir cet énorme réservoir et j’ai pensé : ' c’est incroyable, ils ont réussi à construire un réservoir et ils ont fabriqué tous ces décors sous l’eau '. Pour ma toute première expérience cinématographique, c’était extraordinaire. Cette fois, pour notre film, nous avons construit une ville entière. Ça m’a donné des frissons, j’avais l’impression d’avoir 21 ans à nouveau, revivant ce que j’avais fait sur le film Abyss en tant qu’assistant de production".

Lieux de tournage

Le tournage a commencé à la fin avril 2015. Il s'est déroulé en Croatie (Hum, Karlovac, Ogulin, Lokve, Zagreb), sur l'île de Malte. Dans les studios AED Studios (Lint) en Belgique et dans les studios de Babelsberg à Potsdam (Allemagne).

Les personnages

- Matt Barnes, qui est joué par Sullivan Stapleton. Il est le premier maître et est celui qui a le plus d’expérience. Il a fait plus de missions, vu plus d’opérations, il est très rusé et très sympathique.
- Stanton Baker, interprété par Charlie Bewley. Il a rejoint le programme de formation des officiers, il est plutôt littéraire, c’est le mec sensible et discret, qui a la vision d’ensemble de la mission.
- Joshua Henry joue Ben Moran. L’homme qui sait où ils sont. Il lit les cartes, il comprend les lieux, les statistiques et maîtrise tous les détails techniques.
- Jack Porter qui est joué par Dimitri Leonidas. Il est l’artificier et l’artificier dans une équipe de Navy SEALs, c’est celui qui allume les explosifs, qui fait exploser les bateaux.
- Diarmaid Murtagh joue Kurt Duffy, ce mec grand et adorable. Il a toujours un commentaire ironique ou sarcastique.

Le chef et la fille

L’Amiral Levin est joué par J.K. Simmons. C’est un mec terre-à-terre, monté si haut dans les rangs de la Navy américaine, qu’il est responsable du déploiement de l’OTAN ainsi que d’une équipe de Navy SEALs.
Lara Simic qui est jouée par Sylvia Hoeks. C'est une femme forte, dans un Sarajevo ravagé par la guerre en 1995. Elle a appris à être dure et à résister à toutes ces atrocités. Par conséquent, quand ces Navy SEALs arrivent dans sa vie et négocient un deal pour obtenir l’or, elle leur tient tête ! Pour elle, c’est un partenariat à 50/50. Cette femme intelligente a des buts nobles : elle essaie d’aider son peuple et sait ce qu’elle veut.

Le casting : L'amiral Lévin

J.K. Simmons a une carrière bien rempli, on peut parler de la série TV The Closer (2005-2012). il était J. Jonah Jameson dans la trilogie de Spider-Man par Sam Raimi et récemment le commissaire Gordon dans Justice League (2017).

Le reste du casting

Sullivan Stapleton a joué dans le film 300 : La Naissance d'un Empire (2014), actuellement il est dans la série TV Blindspot (2015-présent) l'agent du FBI Kurt Weller.
Charlie Bewley était Dimitri dans la sage Twilight (2009-2012) et dans la série TV Colony (2016-2017).
Sylvia Hoeks a joué dans The Storm (2009), Blade Runner 2049 (2017).

Diarmaid Murtagh a participé aux films Dracula Untold (2014), Monuments Men (2014).
Dimitri Leonidas a tourné dans Centurion (2010), Monuments Men (2014), Killing Jesus (2015).
Joshua Henry dans la série TV American wives (2013).
Clemens Schick, un acteur allemand que l'on vu dans Casino Royale (2006), Largo Winch 2 (2011), Point Break (2015).
Ewen Bremner était Charlie dans Wonder Woman (2017).

Braqueurs d'élite, film avec J.K. Simmons, il fait partie des Renegades
Merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Je commence la semaine avec ce très bel article sur le film Braqueurs d'élite de Steven Quale. Merci à toi pour la bande-annonce que j'ai déjà visionné deux fois, on peut dire qu'il y a de l'action dans ce film, et même de l'humour. Merci aussi pour les photos, dont celles prises lors du tournage, ces photos sont toujours de très belle qualité. Ta rubrique Informations nous apporte une fois encore un grand nombre de renseignements sur le film. Comment Steven Quale se retrouve aux manettes de celui-ci, la formation militaire et l'entraînement par des plongeurs professionnels des… Lire la suite »