Coco 2017 - Affiche France

Coco

Titre Original
Date de sortie 29 novembre 2017Durée 1h 49min
Réalisé par Lee Unkrich, Adrian Molina
Avec les voix françaises et originales Ary Abittan, Andrea Santamaria, François-Xavier Demaison, Anthony Gonzalez, Benjamin Bratt, Gael García Bernal, Renee Victor, Alanna Ubach, Edward James Olmos, Cheech Marin, Ana Ofelia Murguía
Genre Animation, Aventure, Comédie, Fantastique, MusicaleNationalité Américain

Synopsis

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

Pour regarder La 1er Bande-Annonce VF Coco

Pour regarder L'Extrait : Le Monde des Ancêtres VF Coco

Photos

Facebook
Twitter

Informations

Le réalisateur Lee Unkrich a co-réalisé Toy Story 2 et 3 (1999 et 2010), Le Monde de Nemo (2003). Le co-réalisateur Adrian Molina début avec ce film, il a travaillé sur Monstres Academy (2013) et Le voyage d'Arlo (2015).

Selon le co-réalisateur et scénariste du film Adrian Molina, l'idée que Miguel regarde les films d'Ernesto de la Cruz sur des cassettes VHS. Pour apprendre à jouer de la guitare et idolâtrer son modèle La Cruz et est basé sur sa propre enfance. Il enregistrait tout du Monde Merveilleux de Disney sur des cassettes VHS. Puis il les regardait, en rêvant à une vie meilleure.

Quand Miguel marche dans les rues au début du film, vous pouvez apercevoir des piñatas qui ressemblent aux personnages de Pixar: Buzz L'éclair, Woody et Bob Razowski entre autres.
Le Pays des Morts s'inspire de la ville mexicaine de Guanajuato, connue pour ses maisons colorées sur les collines qui semblent presque s'empiler les unes aux autres comme dans le film.

Saint Cécile, la sainte des musiciens

Le chef d'orchestre qui apparaît vers la fin de Coco (2017) est une caricature du compositeur Michael Giacchino.
Lee Unkrich a envisagé d'embaucher un compositeur mexicain mais, il a embauché Michael Giacchino qui a déjà travaillé pour d'autres films Pixar. Ils ont travaillé avec des musiciens mexicains pour la composition.

Le cimetière Sant Cecilia porte le nom de Sainte Cécile, la sainte catholique des musiciens.
Les réalisateurs et les animateurs se sont rendus cinq fois au Mexique pour faire des recherches sur la culture, les gens, la nourriture, les traditions, etc. Pour aider à définir l'histoire et les personnages de Coco (2017). Durant l'un de leurs voyages, ils ont visité Mexico et Oaxaca.
Lee Unkrich a déclaré à propos de l'expérience: "J'avais vu qu'il a peint dans l'art populaire. La juxtaposition de squelettes avec les couleurs brillantes, festives qui ont capturé mon imagination. Il m'a mené sur un chemin sinueux de découverte. Et plus j'apprenais sur "Día de los Muertos", plus cela m'affectait profondément."

Día de los Muertos créa la polémique

Le film était à l'origine nommé "Día de los Muertos", exactement comme le nom de la fête mexicaine. Durant la production du film, en 2015, la compagnie Walt Disney a fait une demande de marque déposée. Ils voulaient utiliser la phrase "Día de los Muertos" pour différentes utilisations en merchandising. Cela a suscité de vives critiques de la part de nombreuses personnes aux États-Unis. En particulier la communauté mexicaine américaine, qui a ridiculisé l'entreprise pour son appropriation culturelle et son exploitation.
Une semaine plus tard, Disney a annulé sa tentative et a changé le titre du film en "Coco". Quelque temps plus tard, Pixar Animation Studios a embauché le dessinateur mexicain américain Lalo Alcaraz. Puis le dramaturge Octavio Solis, l'ancien PDG de la Mexican Heritage Corp. Et Marcela Davison Aviles en tant que consultants techniques pour le film. Pour finir ils prêtèrent leurs voix pour des personnages dans le film.

Les morts interdit en Chine !

En Chine, le film présente un thème "les morts" qui est interdit dans ce pays. Les membres du comité de censure ont été tellement touchés par le film, certains ont même pleuré. Alors, ils ont fait une exception pour le film.
Au générique de fin, il y a une brève dédicace aux personnes décédées qui ont inspiré les cinéastes de Coco. C'est une mosaïque remplie de plus d'une centaine de minuscules photographies. Quelque part au milieu, il y a une photo de Walt Disney.

C'est Le 7e film de Pixar qui a la note PG (Accord parental) par la MPAA. Les six autres films ayant cette note sont : Les indestructibles (2004), Là-haut (2009), Rebelle (2012), Vice-versa (2015), Le voyage d'Arlo (2015) et Le monde de Dory (2016).

La grand-mère et l'arrière-arrière-grand-mère de Miguel enlèvent fréquemment une chaussure et frappent les gens pour assurer leur coopération. Dans la culture mexicaine, cela s'appelle "La Chancla".
Le personnage d'Ernesto de la Cruz est basé sur l'icône mexicaine Pedro Infante (en fait, le deuxième nom d'Infante était "Cruz"). En outre, le nom de famille d'Ernesto, de la Cruz, fait également référence à un autre personnage de Pixar, Cruz Ramirez de Cars 3 (2017). Un cartoon de Pedro Infante apparaît dans le film et interagit même avec De la Cruz.

La fleur d’oranger vue dans tout le film est un souci des jardins (connu également comme le Calendula mexicain ou le Cempasúchil). La fleur est utilisée dans la tradition de Dia de Muertos au Mexique pour relier les vivants aux morts.
Le film a été rebaptisé "Viva" au Brésil. Car le terme Coco étant trop proche du mot portugais cocô, signifiant "excrément/merde".

Coco, la nouvelle animation de Pixar, j'ai la musique dans le sang !
Si cela vous plaît, merci de partager....

Poster un Commentaire

1 Commentaire Sur "Coco, la nouvelle animation de Pixar, j'ai la musique dans le sang !"

Notifier des
avatar
Trier par:   Plus récent | Plus ancien | Plus voté
kiki
Editeur
Bonjour Wolfneo, Je me souviens de la première fois où tu nous as présenté cette animation Coco de Pixar, le déchirement de Miguel, ce petit garçon dont le rêve, est de devenir musicien comme son idole, Ernesto de la Cruz. Alors que la musique est bannie dans sa famille, depuis des générations. Il va donc se retrouver dans le Pays des Morts, un monde très coloré. C'est une histoire pas banale que celle de Miguel, et on la comprend encore mieux grâce à ta rubrique Informations. C'est incroyable, tout ce que tu nous expliques, déjà sur le coréalisateur et scénariste… Lire la suite »