Dragons 2010 Affiche France

Dragons

Titre Original How To Train Your Dragon
Date de sortie 31 mars 2010Durée 1h 33min
Réalisé par Chris Sanders, Dean DeBlois
Avec les voix françaises Donald Reignoux, Emmanuel Jacomy, Julien Kramer, Arthur Pestel, Nathanel Alimi, Florine Orphelin, Émilie Rault, Pascal Grull, Emmanuel Karsen
Genre Animation, Action, Aventure, Comédie, Famille, FantastiqueNationalité Américain

Synopsis

Il était une fois une île peuplée de vaillants et virils Vikings… et de terrifiants Dragons. Les Vikings passaient le plus clair de leur temps à lutter contre les Dragons, et les Dragons n'avaient rien de mieux à faire que de cracher le feu, faire la guerre aux Vikings, leur voler leurs moutons…
Il était aussi un adolescent nommé Harold, qui n'avait aucun goût pour la lutte, mais voulait se montrer digne de son père, Stoïk, chef de la tribu. Harold avait une vision légèrement… décalée du monde, un humour très personnel qui déplaisait fort à son entourage.
Le jour où il abat en plein vol le plus beau et le plus mystérieux des dragons noirs : une Furie Nocturne, l'ado croit pendant quelques instants qu'il est devenu "un homme, un vrai". Mais un destin plus enviable l'attend…

Pour regarder la 1re bande-annonce VF Dragons

Pour regarder la 2e bande-annonce VF Dragons

Photos

Affiches des personnages

Le doublage original

Jay Baruchel (Harold), America Ferrera (Astrid), Gerard Butler (Stoïk la brute), Craig Ferguson (Gueulfor le burp), T.J. Miller (Kranedur), Kristen Wiig (Kognedur), Christopher Mintz-Plasse (Varek), Jonah Hill (Rustik le morveux).

Liens

Site Officiel
Facebook
Twitter

Information

Dragons (2010) est l'adaptation du roman de Cressida Cowell, une auteure de livres pour enfant, comme How To Train Your Dragon.
DreamWorks Animation a découvert le cycle romanesque de Cressida Cowell, il y a près de six ans, et en a mesuré très vite le potentiel. "Pour écrire des histoires de Vikings et de Dragons, il est indispensable de voir les choses en grand", déclare l’écrivain britannique. "J’ai été ravie que DreamWorks s’intéresse à mes livres, car je savais qu’ils donneraient à ce film toute l’ampleur souhaitable… Et bien plus encore !"
La productrice Bonnie Arnold, qui venait de remporter un large succès avec la comédie d’aventures Nos voisins, les hommes (2006). Elle a suivi avec attention le développement du projet avant de demander au co-président du département Production des Studios DreamWorks, Bill Damaschke, d’en être la productrice.

Le mot de la productrice

Bonnie Arnold : "Nous tenions à faire de Dragons un vrai film d’action et d’aventures avec des personnages forts susceptibles de plaire à un vaste public. Tous nos films précédents avaient pour héros des êtres humains adultes ou animaux, mais cette fois, le héros est un adolescent. La personnalité d’Harold, ses rapports avec les dragons et les divers Vikings apportent à l’histoire sa dimension humoristique. Le film possédait dès le départ tous les ingrédients voulus : de l’action, de l’aventure, du coeur et de l’humour, mais il fallait mettre tout cela en forme avec une solide équipe de scénaristes/réalisateurs". Le studio engage alors Chris Sanders et Dean DeBlois.

Les deux réalisateurs expliquent.

Chris Sanders : "L’histoire avait une vraie résonance émotionnelle. Mais ce sont les séquences de vol qui m’ont le plus intéressé. Cela fait très longtemps que j’ai envie de faire évoluer à l’écran des créatures fantastiques, des personnages humains ou des super-héros. Et d’offrir ainsi au spectateur des sensations inédites au sein d’espaces inexplorés".
Dean DeBlois : "Chris m’a appelé juste après s’être entretenu avec Jeffrey Katzenberg, parce que Dragons relève du genre d’histoire que j’aime écrire. Un protagoniste adolescent, une aventure fantastique, un monde plus grand que nature. Ce sont mes thèmes favoris, auxquels je reviens périodiquement. Sa proposition m’a tout de suite intéressé, et j’ai été ravi de pouvoir travailler à nouveau avec Chris".

Prélude

La saga de Cowell débute avec l’intégration des dragons dans la société Viking.
Les livres de Cressida Cowell ont été influencés par son enfance, passée sur une île sauvage, quasi déserte, au large de l’Écosse. Ni routes, ni maisons, ni électricité… Tout était fait pour stimuler l’imagination d’une fillette et lui inspirer, des années plus tard, le monde primitif de Dragons. En lui permettant de se mettre dans la peau du jeune Harold. Bien qu’il soit loin de posséder la carrure du Viking "standard". Harold aspire à devenir un guerrier.
Les producteurs jugèrent opportuns de faire commencer le film en amont, en inventant "une intrigue qui constitue le prologue de ce merveilleux cycle".

Brande-bas de combat !

Chris Sanders et Dean DeBlois se sont rencontrés sur Mulan (1998) et ont collaboré en écrivant et réalisant ensemble Lilo & Stitch. Qui a reçu une nomination à l’Oscar du meilleur film d’animation en 2002.
Sanders et DeBlois ont trouvé en Bonnie Arnold une alliée inconditionnelle : "Elle protège le film, elle est attentive à nos suggestions de scénaristes et réalisateurs. Elle nous donne toute latitude artistique. Sans cela, nous n’aurions probablement pas risqué ces premières scènes quasi muettes entre Harold et Krokmou." explique Chris Sanders.
"Nous avons une très bonne relation de travail. Nous pensons qu’il faut construire l’histoire avec une grande rigueur tout en laissant une place aux surprises, à la magie du moment. Cela demande une confiance réciproque. Dean et moi possédons des sensibilités voisines. Même si nous écrivons différemment une scène, nous trouvons toujours un terrain d’entente."dit Sanders.

Des changements de la v.o. à la vf

Le personnage principal Harold s’appelle en v.o. Hiccup, Gueulfor (Le Burp) répond au nom de Gobber The Blech. Stoïck (La Brute) en v.o. Stoick The Vast, Rustik (Le Morveux) est Snotlout. Varek répond au nom de Fishlegs, Kranedur et Kognedure sont en v.o. Tuffnut et Ruffnut. Pour que le jeune public féminin s’identifie à un personnage, ils ont créé pour l’animation le personnage d’Astrid. L’ami ailé d’Harold, Krokmou (Furie Nocturne) est en v.o. Toothless (Night Fury).
Les autres dragons, La Vipère est en v.o. Deadly Nadder, puis Cauchemar Monstrueux est Monstrous Nightmare. Le Gronk s’appelle Gronckle, Terreur Terrible est en v.o. Terrible Terror. Le Hideux Braguettaure est Hideous Zippleback.

Une séquence à grand spectacle

Le film s’ouvre sur un raid nocturne où des hordes de dragons de diverses espèces bombardent l’île de Beurk. Rasant les maisons des Vikings et s’emparant de leur bétail. Dans les livres, les Dragons ont leurs propres langages. Pour les rendre plus animal, plus indomptables, plus menaçants, cette faculté a été supprimé dans le film. Les réalisateurs ont défini six espèces de dragons, introduites brièvement dans cette première attaque. Puis présentées de façon détaillée dans les scènes d’entraînement au combat. Un "Manuel des Dragons", qu’Harold feuillette attentivement nous donne aussi une idée de l’extraordinaire diversité de ces espèces et de leur omniprésence sur l’île.

Des spécialises de l'animation.

Les producteurs de DreamWorks Animation ont réuni autour du projet Dragons certains des meilleurs spécialistes de l’animation numérique. Dont les producteurs exécutifs Kristine Belson et Tim Johnson.
Pour recréer ces paysages rustiques, l’équipe Design a fait des recherches "de terrain". Et a ratissé Internet, tandis que DeBlois faisait appel à ses souvenirs personnels. Il explique : "Ayant fait plusieurs séjours en Islande. J’ai essayé de retrouver ces ambiances très impressionnantes, ces falaises battues par le vent, cette mer en furie. Il se dégage des paysages nordiques une fabuleuse énergie, une sorte de magie. C’est sûrement invivable mais toujours fascinant à observer".

Le design des paysages

La chef décoratrice Kathy Altieri et son équipe ont suivi la côte Pacifique, du nord de l’Oregon à la Californie du Nord. En prenant de nombreuses photos, notamment de la Cannonball Beach : "C’est un terrain totalement volcanique, avec des plages toutes noires, hérissées de gros rochers. Les variations de couleurs sur les falaises environnantes sont d’une incroyable beauté. Elles dépassent les rêves les plus fous. C’est cet ensemble qui nous a inspiré l’habitat des dragons." Sanders et DeBlois ont reçu de leurs collaborateurs une masse de dessins et aquarelles. De paysages, de personnages plus surprenants les uns que les autres.
Le matériau fondateur à partir duquel ils ont pu inventer un univers Viking à grande échelle. Le logiciel développé par DreamWorks Animation a permis de résoudre quantité de problèmes. Des problèmes jugés longtemps insurmontables dans le domaine de l’animation numérique.

Pierre-Olivier Vincent

Dean DeBlois souligne l’apport décisif du directeur artistique Pierre-Olivier Vincent : "Le monde de Dragons a un aspect caricatural. Mais il demandait à être traité de façon très réaliste. Les designers l’ont tout de suite compris. Les textures sont riches, l’image très fouillée. Forêts embrumées, rivages battus par les vagues, maisons de gros rondins… Tout dégage une atmosphère très prenante. Le décor est plus grand que nature, comme toujours chez Pierre-Olivier. Il s’accorde parfaitement à ces personnages colossaux, soulignant du même coup l’isolement du jeune Harold dans sa propre maison, dans son village, dans son île. J’ai tout de suite aimé le contraste visuel entre ce petit personnage et cet environnement démesuré".

Les Vikings et leurs maisons

Kathy Altieri : "Les Vikings sont des colosses bagarreurs, débordant de vitalité, qui consacrent leur vie à lutter. Cette énergie devait se manifester dans leur environnement : les maisons sont massives, assez solides pour résister à tous les assauts, les paysages, rocailleux et accidentés, ne ressemblent à ceux d’aucun de nos films antérieurs."
Les éclairages, mouvements d’appareil et angles de prise de vues portent la marque du directeur de la photographie Roger Deakins, cité huit fois à l’Oscar. Celui-ci fit office de conseiller artistique auprès de la chef décoratrice Kathy Altieri, du superviseur des effets spéciaux Craig Ring et du superviseur layout Gil Zimmerman.

Flamme en avant !

Pour les effets pyrotechniques, la production a engagé un vétéran qui durant une journée entière a montré à l’équipe la version "live" des multiples effets qu’appelait le film.
Matt Baer (Superviseur effets spéciaux) : "Il nous a fait une démonstration complète : explosions, flammes de toutes les couleurs, bris de matériaux, etc. Nous avons filmé tout cela au ralenti, de 400 à 1000 images/seconde, et rassemblé un matériau de référence aussi précieux qu’abondant". Le studio ayant fait le choix de tourner et exploiter ses films en 3D stéréoscopique, les réalisateurs disposaient d’un outil privilégié pour restituer la majesté et la vitalité du monde Viking.

Dragons du roman "Comment dresser votre dragon" de Cressida Cowell
Merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs de commentaires
kiki Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Très bonne idée que d'avoir fait cet article sur le premier film d'animation Dragons par Chris Sanders et Dean DeBlois, sorti en mars 2010. Merci à toi pour les deux bandes-annonces, les photos qui sont nombreuses et de belle qualité, ainsi que les affiches des personnages avec les acteurs et actrices des voix originales. Ton article nous permet ainsi de découvrir les aventures d'Harold et de sa rencontre avec le dragon Krokmou. Leur rencontre pour la première fois et l'amitié qui va les lier. Merci pour ta rubrique Informations qu'une fois encore, nous permet de mieux comprendre comment… Lire la suite »