Equalizer Movie 2014 Affiche France

Equalizer

Titre Original The Equalizer
Date de sortie 1 octobre 2014Durée 2h 12min
Réalisé par Antoine Fuqua
Avec Denzel Washington, Marton Csokas, Chloë Grace Moretz, David Harbour, Bill Pullman, Melissa Leo, Haley Bennett, David Meunier, Vladimir Kulich, Johnny Skourtis, Alex Veadov
Genre Action, Policier, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Pour McCall, la page était tournée. Il pensait en avoir fini avec son mystérieux passé. Mais lorsqu’il fait la connaissance de Teri, une jeune fille victime de gangsters russes violents, il lui est impossible de ne pas réagir. Sa soif de justice se réveille et il sort de sa retraite pour lui venir en aide. McCall n’a pas oublié ses talents d’autrefois…
Désormais, si quelqu’un a un problème, si une victime se retrouve devant des obstacles insurmontables sans personne vers qui se tourner, McCall est là. Il est l’Equalizer…

Pour regarder la bande-annonce VF Equalizer

Pour regarder l'extrait "Une mauvaise fille" VF Equalizer

Pour regarder une scène Exclusive "5 hommes : 16 secondes" Vost Equalizer

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Equalizer est l'adaptation de la série télévisée créée par Michael Sloan et Richard Lindheim. La série a été diffusée sur la chaîne M6 en 1991, elle comprenait 4 saisons, en tout 88 épisodes. C'est le regretté acteur Edward Woodward qui prêtait ses traits au personnage Robert McCall. parmi la distribution, il y a Robert Lansing (Control), William Zabka (Scott McCall), Keith Szarabajka (Mickey Kostmayer) et Melissa Sue Anderson (Yvette Marcel/Yvette Manon)

La série éponyme des années 80 qui racontait l’histoire d’un ancien agent du renseignement reconverti en sauveur des plus démunis. Bien que le film n’ait plus en commun avec la série que son titre et son postulat de départ, l’histoire reste plus pertinente que jamais, selon Jason Blumenthal. Le producteur note : "Le terme equalizer (que l’on pourrait traduire par égaliseur en français) est très fort, très évocateur. Beaucoup de gens trouvent que nous vivons dans un monde plein d’inégalités. C’est pourquoi l’idée que quelqu’un puisse rétablir un certain équilibre, donner les mêmes chances à tout le monde, est très séduisante.".

Ce qu'ils pensent de Robert McCall

Denzel Washington reprend : "McCall ne s’est jamais beaucoup estimé. Il n’a pas perdu les réflexes qu’il a acquis dans son ancienne profession, mais il a sciemment fait le choix de ne plus les utiliser. Pourtant, lorsqu’il rencontre cette jeune fille sans défense, il ne peut s’empêcher d’intervenir.".
Todd Black, producteur du film, déclare : "La motivation de McCall est simple : lorsqu’une personne ordinaire est victime d’une injustice et ne peut pas se défendre parce qu’elle n’en est pas capable ou ne sait pas comment s’y prendre, il intervient… Avec ou sans violence.".

Le retour d'une complicité

Le réalisateur Antoine Fuqua avait déjà dirigé Denzel Washington dans Training Day (2001). Pour lequel l’acteur a reçu un Oscar. Aux yeux du cinéaste, Robert McCall incarne la figure classique du héros. Il explique : "Ce film m’a fait penser aux westerns de Sergio Leone. Le personnage principal est un antihéros en proie au doute qui hésite à reprendre du service… Mais lorsqu’il se rend compte qu’il peut aider les autres, il met ses capacités au service du bien.".

Un scénario sur-mesure

Le scénariste Richard Wenk a été choisi, après avoir convaincu les producteurs, qu’il avait saisi le profond sens moral du personnage. Il a écrit le rôle sur-mesure pour Denzel Washington en gardant à l’esprit le caractère universel du héros. Il déclare : "Ce film m’a permis de me pencher sur les origines du personnage – un aspect qui n’a jamais été abordé dans la série. J’ai fait en sorte que McCall reste un mystère et cela m’a donné la liberté de réinventer le personnage.".

Denzel Washington, séduit par le projet, a permis au scénario de voir le jour. Mais il a attendu de lire la version finale du script pour donner son accord. En qualité de producteur, Denzel Washington a travaillé avec Richard Wenk afin de créer le rôle qu’il avait envie de jouer. L’acteur a immédiatement pensé à Antoine Fuqua pour réaliser le film.

Un acteur qui ressemble au personnage

Chloë Grace Moretz, qui incarne Teri, la jeune fille que McCall décide d’aider, n’a eu aucun mal à imaginer Denzel Washington dans le rôle de ce justicier des temps modernes. Elle explique : "Par bien des aspects, McCall ressemble beaucoup à Denzel. Il peut être charmant et arborer un large sourire puis se transformer en machine de guerre en l’espace d’une seconde. La vitesse à laquelle ce changement se produit est impressionnante.".

Le côté obscure

La mission de Robert McCall ne consiste pas uniquement à protéger Teri. Ses actes vont également le confronter au noyau dur de la mafia russe. Marton Csokas incarne Teddy, le gangster à la tête du réseau de prostitution auquel appartient Teri. L’acteur déclare : "J’ai déjà interprété des méchants par le passé et, même un mafieux russe, et je ne voulais pas me répéter. J’ai donc abordé le personnage sous un angle différent, de manière plus obscure, pour le rendre plus intrigant. J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer Teddy."

Pour capturer l’accent unique de Teddy, Marton Csokas a imaginé le passé de son personnage : "Je ne voulais pas qu’il ait un accent russe stéréotypé. Les Russes qui apprennent l’anglais ont tous une manière différente de parler. J’ai donc imaginé qu’il avait passé du temps en Angleterre, sans doute à Londres, et j’ai opté pour l’accent cockney. Il faut garder à l’esprit que c’est un sociopathe qui peut s’adapter à toutes les situations. Et puis les sociopathes sont connus pour être de très bons imitateurs.".

Le flic pourri

David Harbour interprète Frank Masters, un officier corrompu de la police de Boston. De son personnage, l’acteur dit : "Frank trafique avec toutes les mafias : russe, irlandaise… Et se fait payer grassement pour ses services.".
Lorsque McCall commence à éliminer, ceux qui s’en sont pris à Teri, Frank Masters devient le garde du corps personnel de Teddy, celui qu’on appelle pour protéger les membres du gang à n’importe quel prix. David Harbour reprend : "Masters devient non seulement l’adversaire de McCall, mais également celui de Teddy, car il a une vision très différente de la manière de se débarrasser de quelqu’un. Il connaît Boston comme sa poche – c’est la ville où il a grandi – et il ne supporte pas qu’on vienne lui dire comment il doit s’y prendre.".

Deux rôles qui relient le passé de McCall

Bill Pullman et Melissa Leo incarnent Brian et Susan Plummer, un couple que McCall a connu dans le passé. Bill Pullman déclare : "Brian et Susan forment le seul couple solide dans la vie de Robert. Cela a été un plaisir de développer la relation de nos deux personnages avec Melissa. Le fait qu’ils se connaissent depuis plus de vingt ans nous a permis d’instaurer des rapports fondés sur l’ouverture d’esprit et la générosité.".

Les cascades et l'action réaliste

Antoine Fuqua, Denzel Washington et Keith Woulard, l’un des coordinateurs des cascades du film, ont imaginé les scènes d'actions. Le réalisateur explique : "De nos jours, on a tendance à filmer les scènes d’action en secouant la caméra et en bougeant dans tous les sens, avec pour conséquence que le public s’y perd un peu dans ce qui se passe à l’écran. C’est précisément ce que je voulais éviter. Mon but était de faire en sorte que l’action émane du jeu des acteurs.". Il était également essentiel aux yeux du réalisateur que les scènes soient réalistes.

Le coordinateur des cascades Keith Woulard, ancien membre des Forces Spéciales, a commencé par découper le script en fonction des décors. Pour ce film, Denzel ne voulait pas faire des combats d’arts martiaux, il voulait un style plus direct et créatif inspiré du combat de rue.
Robert McCall se distingue par le fait qu’il n’utilise pas d’armes à feu. Il se sert de tout ce qui lui tombe sous la main pour se défendre contre ses adversaires.

Les décors

Le plus grand défi de Naomi Shohan, la chef décoratrice, a été de créer des décors dans lesquels le personnage principal puisse trouver tout ce dont il a besoin pour les séquences d’action, sans que cela ne soit trop évident. Elle commente : "L’ensemblier Leslie Rollins et son équipe ont étudié les séquences d’action dans les moindres détails afin de fondre les objets utiles aux scènes de combat dans les décors, en sachant qu’il fallait qu’on les découvre au début de la scène, avant qu’ils ne soient utilisés au cours de la bagarre.".

La suite Equalizer 2

Le pourquoi de cet article, comme prévu le film a une suite, celle-ci sortira le 15 août 2018. Le 19 avril dernier, la première bande-annonce, un film d' Antoine Fuqua avec Denzel Washington, Pedro Pascal, Ashton Sanders, Bill Pullman et Melissa Leo.

Pour regarder la bande-annonce VF Equalizer 2

Equalizer, le film (2014) Tout le monde a droit à la justice
Si cela vous plaît, merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Encore un bel article et, cette fois sur le film Equalizer, avec Denzel Washington. J'avais beaucoup aimé la série avec l'acteur, Edward Woodward, mais j'apprécie beaucoup cette adaptation en film, même s'il n'y a plus que le titre en commun, comme tu le dis entre la série et le film. Denzel Washington est parfait dans le rôle de Robert McCall, un justicier des temps modernes, quelque fois, on se dit qu'avoir une telle personne dans notre vie réelle, ne serait pas mal du tout. J'ai adoré lire ton article, regarder la bande-annonce et les deux extraits, les photos… Lire la suite »