L'Exorcisme de Hannah Grace Affiche France

L'Exorcisme de Hannah Grace

Titre Original The Possession of Hannah Grace
Date de sortie 05 décembre 2018Durée 1h 25min
Réalisé par Diederik van Rooijen
Avec Shay Mitchell, Stana Katic, Grey Damon, Kirby Johnson, Nick Thune, Jacob Ming-Trent, Maximillian McNamara, Louis Herthum, James A. Watson Jr.
Genre Epouvante, Horreur, Mystère, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Lors d’un spectaculaire exorcisme qui a mal tourné, une jeune femme a perdu la vie.
Quelques mois plus tard, Megan Reed, qui travaille de nuit à la morgue, réceptionne un cadavre défiguré. Enfermée seule dans les couloirs du sous-sol, elle commence à avoir d’horribles visions. Et si le corps était possédé par une force démoniaque incontrôlable ?

Pour regarder la bande-annonce VF L'Exorcisme de Hannah Grace

Pour regarder le spot "Next 20''" VF L'Exorcisme de Hannah Grace

Pour regarder le spot "Paranormal 20''" VF L'Exorcisme de Hannah Grace

Pour regarder l'extrait "She's Not Dead" VF L'Exorcisme de Hannah Grace

Pour regarder l'extrait "Exorcism" VF L'Exorcisme de Hannah Grace

Photos

Posters

Site Officiel
Facebook Américain
Facebook
Twitter

Informations

L'Exorcisme de Hannah Grace est né dans l'esprit de Todd Garner et Sean Robins. Les producteurs de chez Broken Road, ils ont réfléchi à un concept unique en son genre qui pourrait déboucher sur un film d’horreur vraiment terrifiant. Shay Mitchell, star de la série "Pretty Little Liars", tient le rôle principal. En incarnant Megan Reed, l’actrice porte à l’écran une héroïne très capable qui a connu des moments difficiles, mais est déterminée à reprendre pied. Pour y parvenir, la jeune femme va devoir surmonter des défis qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. Elle se retrouve en effet au cœur d’événements surnaturels qui l’amènent à douter de sa propre santé mentale. Une force démoniaque a jeté son dévolu sur elle et ne reculera devant rien pour la voir morte.

La genèse du film

Sean Robins explique : "Nous nous sommes mis à creuser des thèmes et à réfléchir à des décors particulièrement effrayants. Ce film est né en fait d’un article à propos de quelqu’un qui devait effectuer des travaux d’intérêt général dans une morgue. L’idée d’une jeune femme se retrouvant seule dans une morgue. Une femme qui n’a pas l’habitude des cadavres, des odeurs et de l’isolement, nous a semblé très intéressante". Le producteur Todd Garner ajoute : "C’est l’histoire d’une femme doutant de son propre équilibre psychologique. Qui se retrouve coincée dans une situation vraiment angoissante à son travail, un travail solitaire, effrayant et glauque. Au début, elle ne sait pas très bien si son esprit lui joue des tours ou si quelque chose de surnaturel se produit réellement".

L'écriture du scénario

Brian Sieve, le scénariste, qui a entre autres travaillé sur la série télévisée "Scream" pour MTV et sur Boogeyman 2, a immédiatement adhéré au concept. Il raconte : "Nous avons évoqué les pires scénarios possibles et je me suis dit que se retrouver coincé tout seul dans une morgue pendant la nuit ferait un point de départ vraiment intéressant pour un film d’horreur. C’est quelque chose que je ne voudrais jamais vivre et vu que l’idée même me faisait carrément flipper.". Il s’est donc lancé dans des recherches approfondies. Brian Sieve a regardé des documentaires sur les ambulanciers chargés de livrer les cadavres à la morgue. Il a interviewé des médecins légistes de la police de Los Angeles. Brian Sieve a ajouté des éléments surnaturels, à des thèmes classiques de l’horreur revisités.

L'ambiance du film

Le producteur Sean Robins déclare : "En réfléchissant au ton et au genre d’horreur que nous voulions créer. J’ai repensé aux éléments qui m’intéressaient le plus dans des films comme Shining, Rosemary’s Baby, Répulsion ou La Mouche, cette sorte d’horreur rampante. Oui, il faut que les gens aient peur sur le moment, mais j’ai envie qu’une semaine après avoir vu le film. Ils se rendent compte que cette histoire les a perturbés, qu’elle a laissé une étrange impression. Alien, et Sigourney Weaver dans le rôle d’une femme forte enfermée dans un lieu confiné et forcée de combattre une force maléfique plus puissante qu’elle, a été une grande source d’inspiration".

Le choix de l'actrice

Sean Robins déclare : "Pour le rôle de Megan Reed, il fallait quelqu’un que le public aimerait voir dans cette situation, quelqu’un comme Shay Mitchell. Ses capacités physiques constituent l’autre atout qui nous a attirés. Megan va devoir se battre pour survivre, il fallait donc quelqu’un de crédible. Shay, qui boxe et s’entraîne tous les jours, est capable de réaliser des cascades incroyables et réalistes. Sa performance va au-delà de tout ce qu’elle a pu montrer auparavant". Todd Garner ajoute : "Étant donné qu’elle joue une jeune policière qui a fait une erreur dont elle paye le prix. Il fallait une actrice qui apporte de la vraisemblance et une force intérieure suffisante pour incarner le personnage. Shay a ce côté à la fois intelligent et très physique. Elle est parfaitement crédible dans ce rôle".

Shay Mitchell

Pour Shay Mitchell, incarner Megan représentait une chance unique de jouer un personnage complexe soumis à une pression inimaginable. Elle doit puiser dans ses ressources pour trouver le courage d’affronter une menace surnaturelle. Shay explique : "J’ai vraiment aimé qu’elle soit capable de surmonter les pires difficultés, et les plus déroutantes, tout au long du film, qu’elle ne fasse pas que se laisser mourir. Megan se prouve à elle-même qu’elle peut le faire. Mais lorsque les choses deviennent bizarres à la morgue, ses doutes personnels commencent à compliquer la situation".
Pour se préparer à jouer Megan, Shay Mitchell a rencontré des officiers de police de Boston. Elle a effectué des recherches sur le travail réalisé dans une morgue. Glenn S. Gainor déclare : "Shay Mitchell apporte tellement de talent à ce film ! C’est un rôle très intense et elle est entrée dedans dès le premier jour".

Le choix du réalisateur

Sean Robins raconte : "Nous avons hésité parmi une cinquantaine de réalisateurs. On cherchait celui qui apporterait de la nouveauté dans la façon de vous effrayer. En fait, Diederik est la première personne que j’ai rencontrée sur ce film". Diederik van Rooijen, scénariste et réalisateur néerlandais, il n'a jamais travaillé à Hollywood. Il s’était déjà illustré dans le thriller criminel et le suspense avec, par exemple, les films hollandais Taped (2012), et Daylight (2013). Le réalise explique "J’ai vu énormément de films de ce genre, mais je n’avais jamais été autorisé à m’y essayer. En Europe, on ne nous offre pas tellement l’opportunité de faire ce type de films. Il faut faire appel à beaucoup de technique, beaucoup de magnifiques images très sombres".

Un réalisateur qui montre sa vision des choses

Pour prouver qu’il était prêt à relever le défi. Diederik van Rooijen a réalisé un court-métrage de cinq minutes qui résumait son approche créative du projet. En utilisant le mouvement, le son et la claustrophobie du décor pour amplifier la tension inhérente à ce concept terrifiant. Il a même tourné ce court-métrage à l’intérieur d’une morgue d’Amsterdam pour ajouter de l’authenticité. Il explique : "Le scénario offre un bel équilibre entre le surnaturel, le macabre et la réalité. On peut tout à fait s’imaginer dans une morgue et devoir y passer la nuit. C’est terrifiant. Et c’est vraiment ce que j’ai fait pour ce court-métrage. Nous avons tourné toute la journée, et tous les tiroirs frigorifiques n’étaient pas vides..."

Le choix du cadavre

C’est la danseuse et mannequin Kirby Johnson qui a été choisie pour interpréter l’adolescente revenant d’entre les morts. L'actrice a commencé la danse à 11 ans, dans sa ville de Key Largo (Floride). Son expérience du spectacle, son agilité et son extrême souplesse faisaient d’elle l’actrice parfaite pour endosser le rôle. Elle déclare : "Je ne pense pas que quelqu’un ne pratiquant pas la danse aurait pu jouer quelque chose d’aussi particulier sur le plan physique. La première fois que j’ai parlé à Diederik, il était très enthousiasmé par l’idée que je puisse réaliser toutes ces contorsions, ces mouvements complètement fous, et qu’ils ne soient pas obligés de rajouter des effets spéciaux ou de me modifier numériquement. Il était ravi de tous les mouvements étranges et anormaux que je suis capable de faire, comme me déboîter les épaules".

Plus de scènes réelles

Diederik van Rooijen raconte : "Kirby était géniale. Elle est capable de désarticuler ses bras et ses jambes, et c’est vraiment effrayant. Cela a permis de créer quelque chose de spécial parce que la plupart des choses qui se passent sont réelles. Nous avons tourné tout cela en direct. Il y a eu très peu d’images de synthèse. Nous avons pu filmer directement les acteurs en train de jouer et d’avoir des réactions authentiques. Ce qui est parfait pour ce genre de scène". Adrien Morot, le créateur des maquillages spéciaux, ajoute : "Kirby peut bouger de façon complètement folle. C’est vraiment incroyable de voir ce qu’elle peut faire avec son corps. La façon dont elle est capable de se disloquer le cou comme si sa tête était en train de tomber".

Beckett, Beckett

Bien que leur proximité avec Megan leur fasse courir un grand danger. L’héroïne a bel et bien d’importants alliés à ses côtés, dont sa marraine des alcooliques anonymes, Lisa. Cette infirmière, très impliquée dans son travail, est jouée par Stana Katic. L'actrice est bien connue pour son travail récurrent dans la série "Castle" et pour de nombreux rôles à la télévision et au cinéma. Sean Robins commente : "Stana a apporté une telle profondeur et une telle émotion au personnage ! C’est une femme magnifique et incroyablement intelligente, talentueuse par bien des aspects, et cela se voit dans le film".

L'ex-petit ami

De même, l’ancien compagnon de Megan, Andrew, tient encore énormément à la jeune femme malgré leur séparation. Et il craint que la morgue ne soit pas un environnement sain pour quelqu’un qui lutte contre une addiction. Grey Damon ("Station 19", "Friday Night Lights"), qui joue l’ex-petit ami policier de Megan, déclare : "Andrew est la voix de la raison, le petit ange sur l’épaule de Megan, sa conscience. Même si Megan est vraiment perturbée en ce moment. Andrew sait qu’elle fait face à cette grande tragédie et qu’elle essaie de reprendre sa vie en main".

Le tournage

Pour tourner L'Exorcisme de Hannah Grace, la production s’est rendue à Boston afin de tirer profit du paysage urbain si particulier de la ville. L’hôtel de ville (construit en 1968) et l’immeuble Hurley voisin (achevé en 1971) ont tous deux servi de lieux de tournage pour les scènes en extérieur et certains intérieurs de l’hôpital de Boston. Le producteur Sean Robins explique : "La couleur des bâtiments leur permet d’être effrayants en soi. L’hôtel de ville de Boston est magnifiquement brut, il n’est pas du tout engageant. C’est un mélange intéressant de béton et de briques avec d’immenses espaces sur lesquels s’ouvrent des petites et des grandes fenêtres. La lumière qui y pénètre et les endroits qu’elle n’atteint pas sont vraiment fascinants. Il ressemble d’emblée étrangement à un hôpital dystopique".

Les décors

Pour la chef décoratrice Paula Loos, le plus grand défi a été de trouver la bonne atmosphère pour les décors de la morgue. Les décors qui ont été construits dans les studios New England de la ville voisine de Devens, dans le Massachusetts. La morgue est suffisamment importante dans le film pour être pensée comme un personnage à part entière. Paula Loos voulait que les décors soient assez imposants pour donner l’impression d’écraser Shay Mitchell. Pour construire ces décors, la production a été la première à utiliser le système révolutionnaire EmagiBlock® d’Emagispace®. Si les décors traditionnels sont généralement fabriqués à partir de planches de bois non-recyclables. La technologie durable d’EmagiBlock permet de fabriquer des éléments à partir de matériaux réutilisables et recyclables. Sans les difficultés, les coûts ou les déchets environnementaux occasionnés par la construction traditionnelle.

Des prothèses pour cette scène

Pour certaines scènes, Adrien Morot a créé une reproduction grandeur nature du cadavre défiguré. Lui et son équipe ont réalisé un moulage en silicone du corps de Kirby Johnson recroquevillé en position fœtale. Ainsi qu’un moulage séparé de ses mains. Adrien Morot explique : "Si vous réalisez correctement votre moule, vous obtenez le moindre détail. La texture de la peau, les empreintes digitales et les ongles. Le premier moulage obtenu est fait d’une matière semblable à la peau, mais non peinte. Nous lui avons donc appliqué une base de la teinte exacte de sa peau. Ensuite, peint les blessures, les brûlures en nous inspirant d’images de registres de médecins légistes. Montrant à quoi ressemble la peau humaine lorsqu’elle a été brûlée et les différentes couleurs autour des brûlures. Nous avons réalisé des yeux, des dents en acrylique à insérer dans son crâne et coiffé d’une perruque".

Des heures de maquillage

C’est également Adrien Morot qui a été chargé de transformer Kirby Johnson en extraordinaire prédateur surnaturel. Un processus long et astreignant qui a exigé de l’actrice qu’elle passe chaque jour des heures au département maquillage. Adrien Morot explique : "En tout, nous avons créé 20 prothèses différentes en silicone médical. Pour les placer sur son corps afin qu’elles se marient harmonieusement avec le maquillage intégral". Kirby Johnson raconte : "L’ensemble du maquillage, avec toutes les prothèses, l’ajout de cheveux et le maquillage, prenait quatre heures. Puis deux heures de plus pour tout enlever à la fin de la journée. C’était tellement réaliste que lorsque je passais devant un miroir, je me faisais peur !"

La scène la plus difficile à tourner

Kirby Johnson a tout même ressenti les effets du froid pendant le tournage. L'acteur Nick Thune se souvient : "J’ai une scène avec Kirby qui a été tournée en extérieur, la nuit, dans un garage humide. Il faisait maximum 5° C et je me disais que c’était horrible d’être là, à ramper sur un sol humide. Kirby, elle, qui pèse quelque chose comme 35 kilos. Elle est vraiment petite et très mince, était nue dehors par ce temps, et vous ne l’entendiez jamais se plaindre".
Kirby Johnson confie : "Ça a été la scène la plus difficile à endurer pour moi. On a dû tourner en extérieur pendant la nuit et il faisait glacial. Mon costume ? Je ne portais rien à part quelques prothèses. Ils n’arrêtaient pas d’asperger le sol d’eau et je devais ramper dans les flaques. Mais le résultat est incroyable !"

L'Exorcisme de Hannah Grace avec Shay Mitchell, Stana Katic
Merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Encore un très bel article et très intéressant sur le film L'Exorcisme de Hannah Grace par Diederik van Rooijen. Merci pour la bande-annonce, les spots "Next 20" et "Paranormal 20", ainsi que les deux extraits "She's Not Dead" et "She's Not Dead". Les photos sont très belles comme à chaque fois, merci pour celles prises lors du tournage de ce film, ainsi que pour les deux posters. Une fois qu'on a vu les vidéos, regardées les photos et posters, on se retrouve déjà plongé dans ce film d'horreur, d'épouvante et on se doute de l'angoisse que le personnage… Lire la suite »