Glass Le Film Affiche France

Glass

Titre Original Glass
Date de sortie 16 janvier 2019Durée 2h 06min
Réalisé par M. Night Shyamalan
Avec James McAvoy, Bruce Willis, Anya Taylor-Joy, Sarah Paulson, Samuel L.Jackson, Spencer Treat Clark, Luke Kirby, Jane Park Smith, Kyli Zion, Nina Wisner, Marisa Brown, Charlayne Woodard, Shayna Ryan, Diana Silvers, Shannon Destiny Ryan
Genre Drame, Fantastique, Science-Fiction, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

16 ans après les événements relatés dans Incassable, David Dunn est devenu un justicier, un véritable héros. Surnommé Le Surveillant, il protège les citoyens de Philadelphie avec l’aide de Joseph, son fils désormais adulte. Mais Dunn est également un personnage controversé et recherché par la police. Son succès dépend de son anonymat et de la longueur d’avance qu’il s’efforce d’avoir sur les forces de l’ordre. On découvre également que les diverses personnalités de Crumb, La Horde, ont kidnappé quatre nouvelles adolescentes pour nourrir La Bête. La police ne parvient pas à les retrouver. Dunn doit donc retrouver Crumb, et vite.

Lorsqu’il y parvient, leur combat épique se termine par leur arrestation. Dunn et Crumb sont internés à l’hôpital psychiatrique de Raven Hill et soignés par le Dr Ellie Staple, spécialisée dans une forme particulière de folie des grandeurs : elle soigne les individus persuadés d’être des super-héros de bande dessinée. Elle s’occupe notamment d’un troisième patient souffrant de la même maladie présumée, Elijah Price, patient de Raven Hill depuis 16 ans. Sous sédatifs en permanence, Price ne quitte jamais son fauteuil roulant et semble n’être plus qu’une coquille vide.

Au fur et à mesure de leur traitement, les trois hommes recevront l’aide extérieure de plusieurs personnes : Joseph, le fils de Dunn ; la mère de Price et Casey Cooke, qui a créé un lien singulier, presque spirituel, avec Crumb, son ancien ravisseur…

Pour regarder la 1re bande-annonce VF Glass

Pour regarder la bande-annonce officielle VF Glass

Pour regarder la nouvelle bande-annonce VF Glass

Photos

Affiches des personnages

Liens

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Avec Glass, le réalisateur M. Night Shyamalan réunit les univers de deux de ses films les plus visionnaires, Incassable (2000) et Split (2016), en un seul et même thriller explosif inspiré par l’esprit des comics. 
Bruce Willis reprend son rôle de David (incassable), Spencer Treat Clark est à nouveau Joseph, le fils de David. L'actrice Charlayne Woodard redevient la mère d'Elijah Price alias Mr. Glass campé par Samuel L. Jackson. James McAvoy est de nouveau Kevin Wendell Crumb, l’homme aux multiples personnalités. Face à Anya Taylor-Joy dans le rôle de Casey Cooke, la seule captive à avoir survécu à sa rencontre avec La Bête.

Derrière la caméra

Le directeur de la photographie est Mike Gioulakis (Split), le chef décorateur est Chris Trujillo (la série Neftlix "Stranger Things") et le chef costumier est Paco Delgado (Split, Les Misérables). Le montage est signé Luke Ciarrocchi (Split) et Blu Murray (Sully). La musique du film est de West Dylan Thordson (Split). La rencontre de ses deux blockbusters est produite par M. Night Shyamalan et par Jason Blum de Blumhouse Production, qui avait également produit les deux précédents films du scénariste-réalisateur pour Universal. Les deux hommes font à nouveau équipe avec les producteurs Ashwin Rajan et Marc Bienstock, et avec Steven Schneider comme producteur exécutif. Gary Barber, Roger Birnbaum et Kevin Frakes sont aussi producteurs exécutifs.

D'incassable à Split

M. Night Shyamalan désirait créer une trilogie différente de celles qui existent déjà. Il s’explique : "Je voulais que chaque film soit autonome, qu’il ait son propre pouvoir, son propre langage et sa propre originalité. Mais je souhaitais aussi que l’ensemble de la trilogie dépasse la somme de ses parties en termes artistiques. Chacun des trois films est lié aux deux autres et leur rend hommage".
Le producteur Ashwin Rajan ajoute : "Ce qui est génial, c’est de faire entrer les deux univers découverts précédemment en collision. En fait, pour réaliser la volonté de Night, l’objectif est de créer un lien harmonieux entre ces deux mondes, tant du point de vue de la production que de celui de la narration".

Les idées pour ces deux films

M. Night Shyamalan déclare : "Je m’intéresse à la psychologie et à la psychothérapie depuis le collège. C’est donc tout naturellement que j’ai voulu traiter ces thèmes. Au fil du temps, mes recherches et l’histoire ont commencé à se nourrir mutuellement. Pour Split, je lisais des articles sur le trouble dissociatif de l’identité et je me disais que cela ferait un formidable sujet. Incassable a commencé de la même façon. Je m’étais cassé les ligaments croisés antérieurs des deux genoux en jouant au basket et j’avais passé beaucoup de temps en rééducation et en kinésithérapie. C’est cette expérience qui m’a fourni la base du film".

Des scènes inédites d'Incassable

En prime, M. Night Shyamalan a pu incorporer des séquences inédites d’Incassable dans Glass pour des scènes représentant les souvenirs de David Dunn ou de Joseph. Il raconte : "C’était incroyable parce que ces scènes que nous avions coupées au montage pour Incassable ont toujours été dans ma tête. J’étais persuadé qu’elles pouvaient être intégrées à Glass si je l’écrivais de la bonne façon. Nous étions très enthousiastes à l’idée de les intégrer au film parce que le public n’en croira pas ses yeux. Dans une scène, vous voyez un jeune garçon et dans la suivante, il a 25 ans. Il n’y a aucun contenu généré par ordinateur, c’est réellement la même personne. Et c’est pareil avec Bruce Willis. Voir le même personnage naturellement plus vieux de 18 ans est vraiment quelque chose de puissant".

Les lieux de tournage

Comme pour la plupart des films de M. Night Shyamalan, Glass a été tourné à Philadelphie, en Pennsylvanie. Les deux endroits que le réalisateur devait absolument trouver étaient un entrepôt en briques où La Bête retient les pom-pom girls qu’il a l’intention de tuer. Un entrepôt qui est également le théâtre du combat épique entre La Bête et David Dunn. Et un bâtiment qui pouvait servir de décor à l’hôpital de Raven Hill où se déroule la majeure partie du film. Pour trouver les lieux parfaits, M. Night Shyamalan a demandé à Staci Hagenbaugh, la régisseuse d’extérieurs.

L’entrepôt en briques

Staci Hagenbaugh raconte : "Nous avons exploré au moins 25 bâtiments en briques avant de trouver le bon. Il nous restait à faire un choix entre deux, et c’est finalement le Frankford Arsenal. Une ancienne usine de munitions de l’armée du XIXe siècle située dans le nord-est de Philadelphie, qui a été retenue. Il allait se passer énormément de choses dans cet endroit : beaucoup de cascades, d’effets visuels, tout ça en même temps. La structure du bâtiment permettait en outre de nombreuses interactions entre l’intérieur et l’extérieur. Night avait été catégorique sur le fait qu’il avait besoin de pouvoir utiliser à la fois l’intérieur et l’extérieur. Pour moi, c’était un endroit vraiment emblématique parce que personne n’y avait tourné depuis très longtemps. On était vraiment excités de pouvoir y filmer".

L’hôpital de Raven Hill

Pour trouver l’hôpital de Raven Hill, Staci Hagenbaugh avait une piste qui pouvait correspondre aux attentes de la production. Elle explique : "J’avais déjà travaillé avec le Commonwealth de Pennsylvanie dans 2 de ses établissements. Et je savais que l’hôpital d’Allentown était fermé depuis quelques années. Mais je n’avais jamais vu de photos du lieu. Dès le premier coup d’œil, j’ai su que Night allait adorer. C’est quelqu’un de très visuel et je pense qu’il a eu une connexion avec l’endroit dès qu’il est entré". Le lieu correspondait tellement aux attentes du réalisateur que le script a été révisé sur certains points pour s'adapter parfaitement au lieu et s'intégrer l’action visuellement à l’espace. Staci Hagenbaugh précise : "C’est l’hôpital lui-même qui a donné le ton à l’ensemble du film".

Glass Movie Poster

Les chambres des patients

Les chambres des 3 personnages principaux, Dunn, Price et Crumb, devaient s’intégrer harmonieusement au style visuel de l’hôpital. Mais aussi être aménagées pour contrôler les pouvoirs de chacun d’entre eux. Ce sont donc les personnages et l’histoire qui ont guidé la conception des décors. Le producteur Ashwin Rajan déclare : "Chaque chambre est adaptée à la personnalité de son occupant. David Dunn, qui craint l’eau, est installé dans une chambre dotée d’un système de douches qui peut l’asperger s’il tente de s’échapper. La Horde (Crumb) est retenue dans une pièce minimaliste avec des lampes qui peuvent contrôler ses troubles de la personnalité. Mr. Glass (Price) vit quant à lui dans une chambre capitonnée pour éviter qu’il ne se brise les os. Chaque pièce a sa propre personnalité en fonction du personnage qui y vit".

La grande salle rose flashy

Pour le chef décorateur Chris Trujillo, l’hôpital d’Allentown a également contribué à orienter l’esthétique globale du film. Il explique : "C’est incroyable d’entrer dans ces gigantesques locaux abandonnés et d’être témoin de la grandeur du début du siècle dernier".Chris Trujillo aspirait à une direction artistique subtile, mais en utilisant la couleur de manière stratégique. Cette volonté est la plus frappante dans la salle où le Dr Staple traite Dunn, Crumb et Price lors de leurs séances de groupe. Chris Trujillo note : "C’est cette immense pièce fabuleuse qui est monochrome dans des tons roses. C’était un peu contre-intuitif pour moi, mais Night était très confiant, et en fin de compte le rendu est assez incroyable. On obtient cette salle hypnotique, avec une atmosphère étrange qui fait très Kubrick".

Vert, violet et Jaune

L’un des plus grands défis du chef costumier Paco Delgado a consisté à fusionner les palettes et les styles visuels de deux films. Tout en créant une esthétique propre à Glass. Il déclare : "Nous mélangeons deux histoires, celle d’Incassable et celle de Split. C’est complexe parce qu’il faut s’en tenir à une certaine palette. Historiquement, chaque personnage a une couleur de garde-robe distincte : David Dunn porte du vert, Mr. Glass du violet, et La Horde, du jaune. Donc, pour Glass, nous avons pris les trois couleurs des palettes des films. Vous vous retrouvez de ce fait avec une palette limitée pour le reste des personnages. Ce qui est bien, d’un autre côté, c’est que vous avez tout de suite une idée très claire des couleurs à utiliser". Ces trois couleurs s’étendent à l’apparence de chaque membre de la famille ou proche.

Les costumes

Paco Delgado et son équipe ont également dû résoudre un petit problème d’eau. Il explique : "L’eau est la kryptonite de David Dunn, c’est la seule façon de vaincre ce personnage. On a donc dû travailler avec des matières résistantes à l’eau, comme des imperméables par exemple".
L’un des plus grands avantages à travailler avec des acteurs qui ont tous déjà joué leurs personnages auparavant. C’est qu’ils apportent leurs propres idées pour certains vêtements et accessoires. Pour une scène, Paco Delgado avait habillé Elijah Price avec une cravate percée d’une épingle. Mais le chef costumier n’était pas satisfait de l’épingle. Il se souvient : "Soudain, Samuel m’a dit : ' Pourquoi on ne ferait pas une épinglette avec mes initiales : Mr. Glass ' ? Nous avons donc fabriqué cette épingle avec les lettres ' MG ', en diamants. J’ai adoré l’idée".

Les effets visuels

L’une des caractéristiques des films de M. Night Shyamalan est l’intégration harmonieuse des effets visuels dans un monde réel. Contrairement à presque tous les autres grands films de studios, et certainement tous les films de super-héros. Ses effets n’attirent jamais l’attention sur eux. En apparence, il est souvent impossible de dire quels éléments sont générés par ordinateur. Cela s’explique à la fois par une pure volonté créative et par des considérations pratiques. M. Night Shyamalan, son directeur de la photographie Mike Gioulakis et le reste de l’équipe créative ont travaillé avec l’entreprise d’effets spéciaux Powerhouse. Le réalisateur explique : "Le public va voir un thriller psychologique. Cela nous donne un avantage. Si vous roulez à 50 km/h et que vous grimpez brusquement à 75 km/h, vous donnez l’impression d’être à 100 km/h. Nous comptons sur cette illusion".

La musique

M. Night Shyamalan explique : "La musique était un défi unique parce que nous réalisions la suite de deux films issus de deux générations différentes. La musique d’Incassable est encore sur un modèle hollywoodien à l’ancienne. C’est inhabituel et il y a un grand mouvement qui s’appuie sur les percussions. C’était avant-gardiste pour l’époque, tout en étant joué par un orchestre de 100 musiciens. Pour Split, nous avons adopté un son très différent, presque avec une atmosphère à la Nine Inch Nails (groupe de metal). Nous avons pris un son de violoncelle que nous avons modifié en le déformant. Comment faire alors pour réunir ces deux approches dans un même film ?" La solution était que West Dylan Thordson reprenne les thèmes d’Incassable, composés par James Newton Howard. Les revisiter selon son propre style et avec sa propre musicalité.

Glass rencontre Split et retrouve Incassable, la trilogie
Merci de partager....
Étiqueté avec :                                                                        

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, C'est un très bel article que tu nous as fait sur le film Glass par M. Night Shyamalan. Merci pour le long synopsis qui nous permet déjà de bien comprendre l'histoire de ce film. Pour la 1re bande-annonce, pour la bande-annonce officielle et la nouvelle. Les photos sont superbes, tout comme les affiches des personnages. Et bien sûr, merci pour ta rubrique Informations, très complète, qui nous permet de tant apprendre sur le tournage, de ce qui se passe derrière la caméra et entre chaque membre de l'équipe. Comme tu l'indiques dans le titre ce film, c'est la… Lire la suite »