Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses Affiche France

Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses

Titre Original Hotel Transylvania 3: Summer Vacation
Date de sortie 25 juillet 2018Durée 1h 37min
Réalisé par Genndy Tarakovsky
Avec Mélody Dubos, Diane Dassigny, Lola Dubini, Elliott,
Genre Animation, Comédie, FamilleNationalité Américain

Synopsis

Notre famille de monstres préférée s’embarque pour une croisière de rêve afin que Drac puisse enfin souffler un peu et savourer des vacances au lieu de s’occuper de tout le monde à l’hôtel. Tout s’annonce à merveille pour la petite famille, entre matchs de volley monstres, excursions exotiques et séances de bronzette au clair de lune… Mais les vacances idéales virent vite au cauchemar lorsque Mavis se rend compte que Drac est tombé sous le charme de la mystérieuse Ericka, la capitaine du navire, dont le terrible secret peut détruire tous les monstres…

Pour regarder la 1re bande-annonce VF Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses

Pour regarder la 2e bande-annonce VF Hôtel Transylvanie 3

Pour regarder la 3e bande-annonce VF Hôtel Transylvanie 3

Pour regarder la 4e bande-annonce VF Hôtel Transylvanie 3

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Des Vacances montreuses pour Hôtel Transylvanie, ce 3e violet vous a été présenté dans un précédent article, à lire ici.
Genndy Tartakovsky, le réalisateur et co-scénariste d’Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses, avait déjà réalisé les deux premiers films de la saga. Pour lui, retrouver ces personnages pour une troisième aventure n’a pas été une décision évidente à prendre. Il voulait avoir une bonne raison de faire un nouveau film, et avant toute chose, une histoire qui tienne la route… Ou plutôt ici, qui ne prenne pas l’eau !

Embarquement immédiat

Le cinéaste confie avoir puisé l’inspiration de ce nouveau film directement dans sa propre vie. "Après le deuxième film, j’ai eu besoin de vacances, et ma belle-famille nous a surpris en nous offrant une croisière familiale. Je suis certain que beaucoup de gens aiment leurs beaux-parents autant que moi les miens. Mais cette croisière nous a forcés à vivre dans un petit espace, les uns sur les autres, pendant une semaine. C’est alors que je me suis demandé ce qui se passerait si Drac se retrouvait dans la même situation…"

Décryptage de l'histoire

Ericka, la belle, intelligente et intrépide capitaine du navire, est non seulement une femme capable de ravir le cœur de Dracula (si toutefois les vampires en ont un), modifiant ainsi à jamais l’équilibre familial. Mais elle cache en plus un secret qui pourrait bien signifier leur perte à tous ! Elle est en effet la descendante d’Abraham Van Helsing, le légendaire chasseur de monstres. Et cette croisière n’est qu’un vaste piège, une ruse pour exterminer Dracula et ses monstres !
Genndy Tartakovsky développe : "Le plan d’Ericka consiste à faire monter à bord tous les monstres pour les détruire tous. Mais elle manque de patience et cherche à tuer Drac tout de suite. Lui, en ayant le coup de foudre pour cette femme, sabote sans le savoir tous ses plans ! Alors qu’elle essaie en permanence de l’assassiner, lui tente parallèlement de la faire tomber dans ses bras !"

Des lieux exotiques, légendaires

Genndy Tartakovsky commente : "Le postulat de départ ouvre la porte d’un tout nouvel univers pour les personnages. Il y a davantage d’humour visuel et encore plus de choses spectaculaires que dans les deux films précédents. Ce n’est pas une simple croisière, c’est toute une aventure ! Ils vont aller explorer de nouveaux lieux exotiques et mystérieux, y compris la cité perdue de l’Atlantide. Et il y a un vrai danger lorsqu’ils commencent à se demander si Ericka ne les conduirait pas droit dans un piège… ".
La destination de la croisière : Atlantis, la cité perdue de l’Atlantide. Michelle Murdocca explique : "C’est notre version de Las Vegas. Du plus profond de l’océan surgit un monstre titanesque. Et juste au moment où vous vous dites que votre dernière heure est venue, il se met à chanter tel un Sinatra des profondeurs plein de charme !"

Un storyboard du réalisateur

Tout a commencé par le storyboard. D’ordinaire, sur un film d’animation, on fait appel à un storyboarder pour réaliser un rough. Une animation sommaire au trait, mais Genndy Tartakovsky dessine lui-même l’ensemble du film (sommairement quand même !) et l’artiste chargé du storyboard se base sur ses dessins pour les développer et les peaufiner.

Le chef décorateur Scott Wills explique : "J’ai travaillé avec un grand nombre de réalisateurs et Genndy ne ressemble à aucun d’entre eux. Lui voit littéralement le film dans sa globalité, il sait parfaitement quel film, il veut faire. Dès l’animatique, le montage créé à partir des storyboards, sa vision est là, évidente. C’est parce qu’il vient de la télévision : à la télé, les storyboards sont envoyés à l’étranger pour y faire réaliser l’animation, et tout doit être planifié en amont. Genndy fait la même chose avec ses longs-métrages : ses storyboards sont de vrais modèles. Tout est précis et il sait exactement quel résultat, il veut obtenir."

Gremlin Air

Alan Hawkins, superviseur de l’animation, déclare : "Ce film porte dans son ADN toute la sensibilité de Genndy. Sur les deux précédents, nous avions dû chercher des moyens d’instiller la magie de Genndy dans le scénario par le biais des dialogues, mais ici, il y a beaucoup moins de dialogues et bien plus de fantaisie visuelle.". La séquence dans l’avion de Gremlin Air en est l’illustration parfaite. Pour se rendre à leur destination surprise, la famille prend un avion pour monstres… Géré et piloté par des Gremlins ! Il s’agit d’un ancien bombardier maintes fois modifié. Cette séquence offrait à Genndy Tartakovsky l’occasion de donner libre cours à son goût pour les gags visuels.

Un Volcan sous-marin

Pour l’équipe de chez Imageworks, le volcan sous-marin représentait un défi très excitant, et intimidant. Le superviseur des effets visuels confie en souriant : "Quand Genndy nous en a parlé la première fois, on aurait pu entendre une mouche voler ! Nous nous sommes donné beaucoup de mal pour créer un monde sous-marin qui donne envie de l’explorer en compagnie des personnages.". Le chef décorateur Scott Wills observe : "L’esthétique du film est vivement colorée, il ne fallait donc pas un volcan sombre et menaçant. Mais dans la réalité, les volcans sous-marins sont effectivement sombres et menaçants… J’ai commencé à le dessiner et à le colorer sans avoir d’idée précise quant au résultat, je me disais juste qu’il devait baigner dans une lueur rougeoyante.".

Le triangle des Bermudes

De la même manière, le Triangle des Bermudes représentait lui aussi un défi. En dépit d’un temps de présence à l’écran assez court, c’est un décor complexe, depuis les impressionnantes chutes d’eau jusqu’à la très haute tour de bateaux qui y ont été piégés. Le superviseur des effets visuels commente : "C’est amusant : le Triangle des Bermudes est réellement un triangle au beau milieu de l’océan, où l’eau tombe en cascade d’une hauteur de plusieurs centaines de mètres dans un gouffre. On s’est creusé les méninges pour savoir à quoi, il allait ressembler, comment créer un grand trou en plein milieu de l’océan, avec toute l’eau qui s’y précipite. Il n’existe aucun précédent, aucune référence pour ça !"

L'Atlantis

Le climax du film se déroule dans un lieu très spécial. La cité perdue de l’Atlantide, un énorme monolithe qui s’élève de la mer, protégé par le Kraken.

Michael Ford explique : "Nous voulions là encore apporter de la complexité au décor à travers les détails, afin de lui donner une existence concrète réaliste. Atlantis s’élève à des centaines de mètres au-dessus de la mer. Il est donc logique que l’élément marin soit le thème principal de la décoration du casino. L’établissement est pour l’essentiel un aquarium géant, tout en verre, avec des poissons et des baleines qui nagent au-dessus et en dessous des clients. Et bien sûr, nous avons pris soin d’y intégrer tout ce que l’on s’attend à voir dans un casino. Des lumières vives et colorées, des tables de jeu, des machines à sous. Pour chaque machine à sous, nous avons créé des images de synthèse afin que l’écran s’anime quand un personnage l’actionne. Il y a des dizaines de modèles de machines, et cela a nécessité un important travail de création et d’animation.".

En version originale

- Le réalisateur Genndy Tartakovsky prête sa voix aux personnages de Blobby et Bébé Blobby dans la version originale du film.
- La productrice Michelle Murdocca prête la sienne à l’assistante téléphonique de Drac et à Kelsey, le monstre à tentacules qui s’exclame : "Regardez, un Kraken géant !"
- Tous les Gremlins de la ligne aérienne ont la voix originale d’un seul acteur : Aaron LaPlante.

Proche de la réalité

- Genndy ne voulait pas que les hommes-poissons puissent se pencher en avant parce que les poissons en sont incapables. Ils ne peuvent plier leur corps que sur leurs flancs. Il a donc demandé aux animateurs de leur donner le moins de mouvements possibles. Il n’y a parfois que leurs bouches ou leurs yeux qui bougent dans la scène.

Champagne !

- Pour comprendre comment animer la scène dans laquelle du champagne est projeté à la figure de Drac, le responsable du rigging des modèles a demandé à ses collaborateurs d’ouvrir des bouteilles en les dirigeant vers lui une dizaine de fois afin d’observer au plus près ce qui se passe. Il confie que c’est assez douloureux…

Aux plus petits détails

- Si vous observez attentivement la séquence du Triangle des Bermudes, vous pourrez repérer plusieurs bateaux authentiques dont on dit qu’ils ont disparu dans cet endroit mystérieux…
- Plus de 5 700 hublots ont été créés pour le paquebot de croisière.
- Examinez attentivement les repas servis par les Gremlins aux passagers de l’avion : des blagues se sont glissées dans la nourriture…

Tinkles

- 15 mois ont été nécessaires pour storyboarder le film, et les artistes ont dessiné au total 90 000 vignettes, dont 10 000 sont réellement dans le film.
- Tinkles, le chien géant de Dennis, a fait sa première apparition dans le court métrage "Puppy !" sorti en salles en juillet 2017. Il devait à l’origine ne faire qu’’une brève apparition dans Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses. Mais le public a si bien réagi et s’est tellement attaché à l’animal qu’il a finalement toute sa place dans le film.

Hôtel Transylvanie 3 : Des vacances monstrueuses, au cinéma
Si cela vous plaît, merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Encore un très bel article et sur ce 3e volet de Hôtel Transylvanie 3 : Pour des Vacances Monstrueuses. On va donc retrouver notre famille de monstres préférée. Merci pour les quatre bandes-annonces, que j'ai regardé avec tant de plaisir et de bonheur, les photos toujours avec cette belle qualité, et bien sûr ta rubrique Informations qui nous permet une fois encore d'en apprendre tellement sur comment cette animation a été réalisée, comme là savoir que Genndy Tartakovsky a eu l'idée de cette croisière en partant lui-même avec ses beaux-parents qu'il aime beaucoup, mais pas toujours facile de… Lire la suite »