Jurassic World : Fallen Kingdom Affiche France

Jurassic World : Fallen Kingdom

Titre Original
Date de sortie 06 juin 2018Durée 2h 08min
Réalisé par Juan Antonio Bayona
Avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Jeff Goldblum, BD Wong, James Cromwell, Ted Levine, Justice Smith, Geraldine Chaplin, Daniella Pineda, Toby Jones, Rafe Spall, Isabella Sermon
Genre Action, Aventure, Science-FictionNationalité Américain

Synopsis

Cela fait trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos, détruisant le parc à thème et hôtel de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été désertée des hommes et seuls quelques dinosaures survivants restent livrés à eux-mêmes dans les jungles.
Alors, lorsque le volcan endormi de l’île menace d’entrer en éruption, Owen et Claire s’allient pour sauver les derniers dinosaures de l’extinction. Owen n’a qu’une idée en tête : sauver Blue, son raptor leader qui a disparu dans la nature. Claire a grandi en respect pour ces créatures et s’est donné comme mission de les sauver. Arrivant sur l’île peu à peu recouverte de lave, leur aventure prend un tournant inattendu lorsqu’ils mettent à jour un complot, qui pourrait mettre en péril le destin de la planète entière et la ramener à un ordre jamais vu depuis la préhistoire.

Pour regarder la bande-annonce finale VF Jurassic World : Fallen Kingdom

Pour regarder le Making-Of Vost Jurassic World : Fallen Kingdom

Pour regarder Le chef ILM Neal Scanlan Vost Jurassic World : Fallen Kingdom

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Colin Trevorrow, le réalisateur et Derek Connolly son co-scénariste, à peine remis de l’ampleur du succès inattendu de Jurassic World en 2015, se sont retrouvés pour ressusciter une nouvelle fois l’univers de Michael Crichton. Colin Trevorrow nous raconte : "Je voulais que ce nouvel opus soit bien plus sombre que le précédent. Ces créatures ont été catapultées artificiellement dans un monde auquel ils n’appartiennent pas, et je voulais trouver un point de vue auquel les spectateurs pourraient s’identifier. Comment vous sentiriez-vous si on vous forçait à vivre en captivité juste pour le plaisir des touristes ? C’est un domaine que nous n’avons pas encore abordé".

Des créatures, jamais vues

Steven Spielberg développe : "Blue est un personnage essentiel. Les spectateurs la connaissent et ils s’y sont attachés. Il était crucial d’introduire de nouvelles créatures de différentes formes et époques. Entre le Baryonyx, le Carnotaurus, le Stygimoloch, un véritable éléphant dans un magasin de porcelaine. Et, cerise sur le gâteau, ils ont imaginé un nouveau monstre génétiquement modifié. L’affreux Indoraptor, produit du mélange de l’ADN du vélociraptor, de l’Indominus rex et d’autres créatures secrètes. Le professeur Wu les a combinées pour créer son code génétique.

Nouveau réalisateur pour Fallen Kingdom

Juan Antonio Bayona le réalisateur espagnol de L’Orphelinat (2007) a été choisi grâce à son film The impossible (2012). Il était évident qu’il serait le candidat idéal pour gérer à la fois l’échelle et la portée d’un tel film, tout en collaborant étroitement avec Steven Spielberg et Colin Trevorrow. Spécialiste de la mise en scène et du suspense, il est connu pour savoir traiter intimement les films de grandes envergures, et avoue ne pas avoir résisté très longtemps quand il a été contacté par Steven Spielberg.

Un style du premier et du dernier

Colin Trevorrow de son côté tenait à ce que leurs deux visions pourtant très différentes puissent converger vers quelque chose d’unique : "Antonio a un côté très spirituel et un grand sens de la famille, même quand celle-ci doit traverser des épreuves !".
Steven Spielberg raconte : "Juan Antonio a réussi à réaliser ce nouvel opus dans le style du premier et du dernier de la franchise (le mien et celui de Colin). Tout en se l’appropriant totalement pour en faire un film très personnel. C’est un cinéaste à part entière, il a su respecter l’esprit de la franchise. Il nous a tous bluffés par sa virtuosité".

Jurassic World : Fallen Kingdom Photo Juan Antonio Bayona

Des animaux robotisés

Neal Scanlande chez ILM, la célèbre compagnie d’effets spéciaux, ne cesse de repousser les limites de l’imaginable avec des créatures de plus en plus étonnantes, en Animatronics, qui permettent aux acteurs de faire face à de vrais dinosaures. Neal Scanlande explique : "Nous nous sommes beaucoup servi d’Animatronics, car ils permettent un certain réalisme sur le plateau, mais pas forcément à l’écran où les effets numériques sont nécessaires pour crédibiliser l’ensemble. C’est d’un côté mieux pour la lumière et les acteurs, mais d’un autre cela coûte beaucoup de temps et d’agent. Les deux techniques sont aussi pointues et intéressantes l’une que l’autre et nous avons essayé de maintenir l’équilibre entre les deux".

Les effets 3D

David Vickery a supervisé l’équipe chargée des effets numériques. Il a tenu à respecter l’esprit d’ILM qui s’occupe depuis 25 ans de la création des dinosaures. Leur équipe a travaillé avec des paléontologues pour recréer des créatures anatomiquement réalistes d’après des modèles de squelettes. Il fallait ensuite arriver à y attacher les muscles, les tendons et les ligaments, pour que la graisse et la peau s’ajustent de manière plausible. Ils se sont inspiré également des mouvements des éléphants et des rhinocéros pour déterminer leurs comportements et leurs mouvements.

Juan Antonio Bayona raconte : "C’était un régal de voir David travailler avec l’enthousiasme d’un enfant dans une confiserie. Avec l’équipe en charge des Animatronics, ils ont fait un travail exceptionnel. La plupart des dinosaures ont été construits à partir des données numériques existantes puis imprimées en 3D, qui étaient ensuite numérisées de nouveau en ajoutant des détails infimes pour un résultat confondant".

Une histoire de volcan

La deuxième gageure et non des moindres aura été l’éruption volcanique. C’est une chose de le lire dans un livre avec des images sur l’extinction des dinosaures. C’en est une autre de le vivre à l’échelle de l’île. Ils ont consulté des volcanologues pour pouvoir créer les effets pyrotechniques les plus crédibles qui soient. Évidemment, le processus est largement accéléré pour les besoins du film, mais chaque phase est réelle et basée sur des données scientifiques.
De même, le centre d’accueil de Jurassic World complètement dévasté et les plans de désolation de l’île que les dinosaures se sont appropriés ont été générés informatiquement. Le bateau qui transporte les dinosaures, lui aussi a été totalement généré informatiquement. Un bateau de cette taille ne pourrait pas exister ni amarrer dans aucun port. La collaboration entre le département artistique, les accessoiristes, les machinistes, les décorateurs, l’éclairage et les effets visuels a soudé l’équipe.

Docteur Henry Wu - B.D. Wong

B.D. Wong reprend son rôle du docteur Henry Wu. Le créateur de l’Indominus Rex, écarté en raison de son manque d’éthique évident. Si ses connaissances sont toujours aussi affûtées. Il n’est plus le scientifique brillant de jadis, et a les mains liées. Mais là où l’on trouve un scientifique brillant, mais fou, on trouve des investisseurs. Wu travaille sur une nouvelle créature, issue de son laboratoire secret, plus terrifiante et intelligente que le T-Rex ou l’Indominus Rex.

Docteur Ian Malcolm - Jeff Goldblum

Ce scientifique se bat depuis toujours contre les excès du capitalisme et l’imbécillité généralisée. Opposé depuis le début de la saga non seulement à la manipulation génétique, mais aussi à l’exploitation des animaux pour divertir des touristes. Il expose son point de vue au Sénat : l’être humain a voulu jouer à l’apprenti sorcier et a dénaturé l’évolution, et ce, pour de mauvaises raisons. Il veut laisser faire la nature, que le volcan reprenne ses droits sans que l’humain n’intervienne.

Maysie Lockwood et Franklin

Isabella Sermon joue Maysie Lockwood : La petite fille du multimillionnaire ne sait rien de la réalité des dinosaures. Ni de celle du monde des adultes et l’innocence du regard qu’elle porte sur les événements met en perspective la folie des hommes. Elle a été choisie sur un casting de 2500 petites filles et a impressionné toute l’équipe par son professionnalisme et sa maturité.

Justice Smith est Franklin : Le génie informatique qui travaille pour le groupe de protection des dinosaures de Claire. Il est forcé de quitter l’abri de son écran et pour la première fois de sa vie se retrouve catapulté dans un univers encore plus intense qu’un jeu vidéo où sa propre vie est désormais en jeu.

De l’Angleterre à Hawaii : Les décors

La lumière d’Oscar Faura le collaborateur de longue date de Juan Antonio Bayona vient harmoniser ces créatures avec les décors d’Andy Nicholson et les costumes de Sammy Sheldon Differ.
Les décors ont été construits à Pinewood en Angleterre et sur place à Hawaii. Il fallait de l’espace pour accueillir les décors qui devaient être à la mesure des enjeux du film. Il nous raconte sa collaboration avec le réalisateur : "j’ai passé 1 mois à Barcelone avec lui pour passer en revue les idées et les inspirations qui pourraient nous servir pour le film. On a tout épluché, le moindre détail de couleur ou de texture. Juan Antonio est extrêmement minutieux, et il ne laisse rien au hasard".

Les décors de la demeure et du bateau

La propriété des Lockwood a été entièrement construite dans les studios de Pinewood dans le Buckinghamshire. Les décors ont abrité les départements artistiques, costumes, création des créatures, effets spéciaux, effets numériques et montage.
Les décors de l'Arcadia, le bateau qui transporte les dinosaures depuis Nublar, ont eux aussi été assemblés à Pinewood. Inspiré de bateaux militaires et de cargos, c’est aussi un porte-avion. Un peu comme un ferry avec un pont d’atterrissage à l’arrière. Pour donner une impression de puissance et de rapidité. iI est conçu à mi-chemin entre un vaisseau d’attaque et un navire pétrolier.

De Langley à l'Oahu

Le centre d'affaire de Langley, a servi de scènes de tournages. A Hawaii, comme pour le reste de la franchise, des décors fut construits.
Claire et Owen font une courte halte entre deux poursuites sur la plage de Halona Blowholeoù. C'est la plage du film Tant qu'il y aura des hommes (Fred Zinneman, 1953) où Burt Lancaster enlaçait mémorablement Deborah Kerr.
Le port d'He'eia Kea sur la baie Kaneohe accueille quotidiennement des centaines de bateaux en tous genres, c’est là qu’ont été tournées les scènes où sont embarqués les dinosaures pour l’Arcadia.

Jurassic World : Fallen Kingdom, la vie reprend toujours ses droits
Si cela vous plaît, merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Quel bonheur en lisant ton article sur le film Jurassic World : Fallen Kingdom, car j'attendais ce film avec impatience. On retrouve donc Owen et Claire, qui s'allient pour sauver les dinosaures et après avoir vu la bande-annonce, et les deux autres vidéos, je sais que je vais adorer ce film comme j'ai aimé les précédents. Les dinosaures ont été tellement bien recréés qu'on les croirait vrais, c'est un formidable travail qui a été fait là par toute l'équipe. Juan Antonio Bayona a réalisé là un très beau film d'action, d'aventure où on trouve aussi de l'humour. C'est… Lire la suite »