Overlord Movie Affiche France

Overlord

Titre Original Overlord
Date de sortie 21 novembre 2018Durée 1h 50min
Réalisé par Julius Avery
Avec Jovan Adepo, Wyatt Russell, Pilou Asbaek, Mathilde Ollivier, John Magaro, Iain De Caestecker, Jacob Anderson, Dominic Applewhite, Gianny Taufer, Joseph Quinn, Erich Redman
Genre Action, Aventure, Guerre, Horreur, Science-FictionNationalité Américain

Synopsis

Interdit aux moins de 16 ans

À la veille du débarquement, un groupe de parachutistes est largué en France occupée. Alors qu’ils luttent pour accomplir ce qui ressemble à une mission impossible, ils tombent sur un laboratoire secret dans lequel sont menées des expériences surnaturelles, aussi étranges que terrifiantes.

Pour regarder la bande-annonce VF Overlord

Pour regarder l'extrait "Grenade" Overlord

Pour regarder l'extrait "Laboratoire" VF Overlord

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Overlord, produit par J.J. Abrams. Le film n'est pas en réalité lié à la franchise de Cloverfield. Malgré que beaucoup le présenter comme le 4e opus de la franchise. Overlord peut se traduire par Chef Suprême ou Suzerain. C'est aussi le nom de code de la Bataille de Normandie en 1944.  L'opération Neptune est la partie débarquement et établissement d'une tête de pont côtière au sein de la plus vaste opération Overlord qui visait quant à elle à l'établissement d'une tête de pont de plus grande échelle dans le Nord-Ouest de l'Europe. Le D-Day, ou jour J en français, désigne quant à lui le 6 juin 1944, date à laquelle a débuté le débarquement allié en Normandie

Bad Robot Production

"Tout a commencé par ce formidable scénario de Billy Ray", raconte J.J. Abrams, fondateur de Bad Robot. "Ce que j’ai adoré dans le postulat de départ, c’est que l’auteur s’empare d’une trame classique de film d’action pour l’emmener vers le cinéma d’horreur. C’est un mélange hors du commun. Le croisement entre ces deux genres m’incitait à me dire qu’on tenait là un cocktail explosif d’action, de suspense et d’humour déjanté".
Jon Cohen, producteur exécutif du film et cadre chez Bad Robot. Il précise que la maison de production, s’est fait une spécialité de ces films singuliers à mi-chemin de plusieurs genres, à l’instar de 10 Cloverfield Lane.

Le scénario

Pour que le passage d’un film de guerre traditionnel à un thriller horrifique soit le plus fluide possible. Il aura fallu longuement travailler le scénario, comme le note Cohen. "Billy est un bosseur acharné et n’a pas ménagé ses efforts pour que le script soit le plus abouti possible", dit-il.
Après avoir écrit plusieurs versions du scénario, Billy Ray s’est attelé à la série The Last Tycoon dont il est aussi coauteur. C’est à ce moment-là que la production a sollicité Mark L. Smith pour retravailler la dernière mouture du script. Cohen était reconnaissant vis-à-vis de J.J. Abrams et à Lindsey Weber, ils ont enrichi le scénario. "Ils ont joué un rôle déterminant dans le développement initial du projet",dit-il.

Le choix du réalisateur

Alors que le scénario n’était pas encore finalisé. Les producteurs se sont mis en quête d’un réalisateur. L’équipe de Bad Robot avait été favorablement impressionnée par le thriller Son of a Gun (2014), premier long-métrage de l’Australien Julius Avery. "On avait trouvé le film magnifique et plein d’énergie, tout en permettant au spectateur de s’attacher aux personnages", indique Cohen. Il a adoré le scénario, mais c’est pour une raison plus personnelle qu’il a été sensible au contexte historique du projet. Avery a été profondément marqué par l’expérience de son grand-père, vétéran australien de la campagne d’Afrique du Nord des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Il se souvient encore des clichés de ses aventures qu’il lui a montrés.

Un fond historique, mais pas que.

La production a réuni un casting international éblouissant. Pour Bad Robot, il était important de faire appel à des comédiens d’horizons très différents. Afin d’avoir les meilleurs acteurs correspondant aux rôles. "Pendant les auditions, on m’a rappelé que si on avait respecté scrupuleusement la vérité historique. Les parachutistes auraient tous été blancs, car la ségrégation frappait aussi l’armée", explique Abrams. "Mais s’il n’y avait effectivement pas de soldats noirs dans une unité comme celle du film dans la vraie vie. Il n’y avait pas non plus de monstres qui se cachaient sous les églises ! Du coup, on a décidé d’ouvrir le casting à tous. On a réuni des comédiens magnifiques. Et même si ce n’est pas d’une parfaite exactitude historique, c’est follement divertissant !"

Camp d'entraînement.

Pour permettre aux principaux comédiens de s’initier à leurs rôles de soldats super entraînés. La production a engagé le sergent Joe Farnsworth, ancien Marine, comme consultant. "Au départ, j’ai été contacté par la chef-cascadeuse Jo McLaren qui m’a demandé si elle pouvait me confier l’entraînement d’acteurs pour un film. Celui-ci se passait pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène des parachutistes. Il fallait qu’on ait le sentiment que les acteurs soient des militaires professionnels, si bien que j’ai aussitôt eu l’idée d’un camp d’entraînement", explique Farnsworth.

Entrainement intensif

Le groupe modeste de "stagiaires" a fait l’objet de bien plus d’attentions que les comédiens ne l’espéraient. "Ils auront fait leurs 'classes' sur un mode un peu inhabituel, car ils ne pouvaient pas m’échapper", reprend-il. "J’étais sur leur dos 24 h sur 24, sept jours sur sept. À chaque fois qu’ils se dissipaient, j’étais là pour les remettre d’équerre comme dans l’armée, et ça ne plaît pas à tout le monde". Farnsworth a permis aux comédiens de bien comprendre la terrible pression psychologique à laquelle sont soumis les soldats de métier. L’ancien Marine n’a pas hésité à les harceler alors qu’ils "patrouillaient" au cours d’une nuit. "L’aspect le plus éprouvant du combat, c’est le stress – et je ne leur ai donc jamais foutu la paix", affirme-t-il.

Les cinq comédiens ont formé un groupe uni.

Pour Jovan Adepo, "c’était crucial. Quand on a débarqué sur place, personne ne savait à quoi s’attendre. Le programme que le sergent Farnsworth nous a annoncé n’était guère réjouissant ! Pour être honnête, il a même été assez déprimant, et je crois que la plupart d’entre nous étions terrorisés. En fin de compte, c’était difficile et déroutant. Et stressant. Mais c’était totalement nécessaire, et ça se voit à l’image". "En gros, on nous a installés dans une fourgonnette et on a nous a emmenés au coeur du Buckinghamshire, à plusieurs kilomètres de distance du lieu de tournage" se souvient Dominic Applewhite. "Aucun d’entre nous n’avait la moindre idée de l’endroit où on était précisément".

Au coeur de l'action

La séquence d'ouverture est le saut en parachute de l'avion C-47. "Le camp d’entraînement nous a vraiment préparés à ce saut dans le vide", dit John Magaro. "Ils ont construit cet incroyable fuselage grandeur nature. Et ils ont fait en sorte que les acteurs fassent leur plongeon à partir de là. L’habitacle était très étroit et c’était difficile d’y tourner. Mais grâce à notre entraînement, on a serré les dents et on s’en est sortis tous ensemble". Pour intensifier encore le sentiment de réalisme, Avery tenait à bâtir le plateau sur une plateforme mobile. "Nous avons construit l’intérieur, une partie de l’extérieur, d’un C-47 sur un cardan. Afin de pouvoir le déplacer dans tous les sens, et lui faire subir des secousses à notre guise", indique Avery.

Overlord Movie Poster

Les couleurs de la guerre

Pour capter le moindre détail des images évocatrices d’Avery. La production a fait appel à deux grands chefs opérateurs. Fabian Wagner, qui a participé à la préparation et à la première partie du tournage. Puis Laurie Rose qui a rejoint l’équipe pendant quatre semaines. Au moment où Wagner a dû quitter le plateau pour aller s’occuper d’un proche malade. "Nous voulions éviter les tons désaturés des films de guerre de nos jours", remarque le réalisateur. "On a donc choisi des couleurs vives". "On a choisi de tourner avec des objectifs anamorphiques parce qu’on ne voulait pas de la netteté et de la précision des nouvelles lentilles", explique Avery. "Nous voulions un rendu plus doux pour donner le sentiment que le film se déroule vraiment dans le passé".

De l'action à l'horreur

Le basculement de l’action vers l’horreur qui se produit à mi-parcours du film nécessitait un changement de lumière, comme le précise Rose : "À ce moment-là, on intègre des éclairages industriels. Cela tranche radicalement avec les charmants intérieurs faiblement éclairés du village français".
Depuis ses débuts sur Kill list (2011), film d’horreur de Ben Wheatley. Un film plébiscité par la critique, Laurie Rose est passé maître dans l’art de terrifier le spectateur à l’aide d’une caméra. "C’était franchement réjouissant de participer à ce projet", dit-il. "J’ai travaillé avec une équipe magnifique et j’ai été constamment soutenu par Bad Robot. Tout le monde était galvanisé par l’histoire délirante qu’on était en train de raconter !"

Tirés à quatre épingles

La chef costumière, Anna B. Sheppard a habillé les acteurs avec des uniformes militaires d’époque. "On devait faire en sorte que chaque costume donne le sentiment d’avoir déjà été porté. Du coup, elle est restée à mes côtés pendant que je chipotais pour chaque couture et chaque détail. C’est une merveilleuse collaboratrice", s’enthousiasme Avery. Son talent se manifeste aussi dans les costumes civils. Fabriqué entièrement à la main, chaque vêtement a été conçu pour paraître aussi réaliste que possible. Le personnage le plus redoutable d’Overlord est aussi le mieux habillé. "Wafner est d’allure assez élégante, et son style tranche avec sa vraie nature", relate la chef-costumière. "Il semble charmant, mais au fond de lui, c’est un assassin. On pourrait même dire que ses vêtements lui servent de camouflage".

Un champignon pour modèle

Le prothésiste Tristan Versluis a travaillé en étroite collaboration avec Avery pour obtenir le style que le réalisateur avait en tête. "On a passé plusieurs semaines à évoquer les créatures et on a testé plusieurs croquis pour arriver à ce qu’on cherchait", explique-t-il. "Le script parle d’un personnage qui donne le sentiment de pourrir de l’intérieur. Si bien que la peau devait être sombre et être couverte de cloques", raconte Versluis. "Julius a débarqué un jour avec un drôle de champignon noir, fixé à une branche. Il était noir mat, boursouflé et répugnant. Il me l’a donné en me disant : 'Je veux que ça ressemble à ça !'".

Quatre heures de maquillages

À un autre moment du film, Wafner survit à une balle dans la tête. Visuellement, le résultat exigeait un savant mélange d’effets prosthétiques et numériques. La production a fixé une prothèse dentaire aux mâchoires supérieure et inférieure de l’acteur Asbæk. "Il y avait trois étapes distinctes dans l’obtention de ce rendu. A mesure que les difformités du personnage sont de plus en plus affreuses", note Versluis. "L’étape finale nécessitait quatre heures de maquillage prosthétique. Par chance, le comédien était un garçon formidable et semblait même y prendre goût !"

De l'horreur avec humour

En dépit de la dimension horrifique de l’histoire, Smith espère que le spectateur sera agréablement surpris par la drôlerie du film. "Au-delà de l’action et des scènes terrifiantes, il y a aussi beaucoup d’humour dans Overlord", déclare le scénariste. "On a injecté de l’humour dans des situations de très grand suspense, ce qui permet d’atténuer la tension quand on a besoin d’une petite pause pour reprendre son souffle".

Le casting Boyce et Ford

Jovan Adepo (Boyce) fait ses débuts dans un film de studio avec Fences (2016) de et avec Denzel Washington, avec aussi Viola Davis. Il a un rôle important dans la deuxième saison de la série Jack Ryan, qui vient de tourner.
Wyatt Russell (Ford), fils de Kurt Russel et Goldie Hawn. Il sera dans la série Lodge 49, fable moderne autour d’un ancien surfeur qui cherche à retrouver le mode de vie qu’il a perdu à la mort de son père.

Le casting Wafner et Chloé

D’origine danoise, Pilou Asbæk (Wafner) s’est imposé comme l’un des jeunes acteurs les plus sollicités du cinéma et de la télévision à Hollywood. Il a donné la réplique à Scarlett Johansson dans Ghost in the Shell de Rupert Sanders.
Mathilde Ollivier (Chloé), l'actrice française, a donné la réplique à Mel Gibson et Naomi Watts dans Boss Level (2019). Puis elle a joué dans Miss Atkins' Army (2018) de Lydia Dean Pilcher.

Le casting Tibbet, Chase et Rosenfeld

John Magaro (Tibbet) compte déjà une impressionnante carrière au cinéma, à la télévision et au théâtre. Il a donné la réplique à Brad Pitt dans War Machine (2017) de David Michôd. Magaro a récemment tourné dans Jack Ryan, avec John Krasinski.
Jeune comédien anglais prometteur, Iain De Caestecker (Chase) s’impose aux États-Unis. Dès son premier voyage à Los Angeles, il décroche le rôle de l’agent Leo Fitz dans Marvel : Les Agents du SHIELD
Dominic Applewhite (Rosenfeld) a débuté très jeune au cinéma, à la télévision et sur scène. Il a tourné dans Le Discours d'un roi (2010), la série Touristes (2012), Les Misérables (2012).

Overlord, film d'horreur produit par Bad Robot Productions de J.J. Abrams
Merci de partager....
Étiqueté avec :                                                

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Je commence ma semaine avec cet article sur le film Overlord par Julius Avery. Merci à toi pour la bande-annonce et les deux extraits "Grenade" et "Laboratoire", merci aussi pour la qualité des photos que tu partages avec nous. Ta rubrique Informations est une vraie source de renseignements pour nous et à chaque fois, j'adore en prendre connaissance. Overlord, est donc produit par J.J. Abrams, fondateur de Bad Robot. Ce film n'est donc pas lié à la franchise de Cloverfield et merci à toi de nous avoir donné la traduction de ce titre par Chef Suprême qui est… Lire la suite »