Paranoïa Affiche France

Paranoïa

Titre Original Unsane
Date de sortie 11 juillet 2018Durée 1h 38min
Réalisé par Steven Soderbergh
Avec Claire Foy, Joshua Leonard, Amy Irving, Jay Pharoah, Juno Temple, Aimee Mullins, Erin Wilhelmi, Polly McKie
Genre Horreur, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Une jeune femme, convaincue d’être harcelée, est enfermée contre son gré dans une institution psychiatrique. Alors même qu’elle tente de convaincre tout le monde qu’elle est en danger, elle commence à se demander si sa peur est fondée ou le fruit de son imagination …

Pour regarder la bande-annonce VF Paranoïa

Pour regarder l'extrait "Un coup de téléphone" VF Paranoïa

Pour regarder l'extrait "Violette" VF Paranoïa

Pour regarder l'extrait "Refusez-vous de coopérer ?" VF Paranoïa

Photos

Poster

Unsane Poster

Site Officiel 20 Century Fox
Site Unsane Bleecker Street Media
Facebook
Twitter

Informations

Paranoïa renvoie aussi aux films de Steven Soderbergh dont le personnage principal est une femme contrainte par les circonstances à agir dans une situation de vie ou de mort. Comme c’était le cas dans son drame tiré de faits réels oscarisé Erin Brockovich, seule contre tous (2000) et dans le film d’action Piégée (2011). Il commente : "J’ai toujours été convaincu que le fait d’avoir une femme pour protagoniste principal rend automatiquement l’histoire plus dramatique. Les femmes doivent surmonter des obstacles que les hommes n’ont pas forcément à affronter.".

Il poursuit : "Je m’intéresse à des histoires de femmes qui permettent d’explorer les raisons pour lesquelles les choses sont plus difficiles pour elles. Avec un personnage masculin, les enjeux de ce film n’auraient pas été aussi élevés, le degré de vulnérabilité aurait été moindre. Au sein de la culture qui est la nôtre, le poids que l’on accorde à la parole d’une femme est différent de celui que l’on donne à celle d’un homme, et cette question est au coeur du film.".

Synopsis plus détaillé

Sawyer Valentini se remet difficilement du harcèlement dont elle a été victime. Elle a quitté Boston afin de refaire sa vie en Pennsylvanie. Elle manque beaucoup à sa mère, Angela, et l’emploi qu’elle a trouvé est loin d’être idéal. Mais la jeune femme tente malgré tout d’oublier ces deux années de terreur.
Au début, son suivi psychologique à l’institut psychiatrique de Highland Creek se déroule bien. Jusqu’à ce qu’elle signe sans le savoir un internement volontaire de 24 heures…

Sawyer se retrouve enfermée contre son gré avec des pensionnaires comme Violet, une jeune femme perturbée qui sème le trouble, ou Nate, qui lutte contre son addiction aux opiacés. Heureusement, elle ne doit tenir que quelques heures avant sa sortie...
Tout bascule pourtant lorsque la jeune femme se retrouve face à un des employés du complexe… L’homme prétend s’appeler George Shaw, mais elle est convaincue qu’il s’agit en réalité de David Strine, qui la traquait et la harcelait à Boston.

Le danger, est-il réel, ou bien est-ce un pur produit de son imagination ? Personne dans l’équipe médicale ne croit Sawyer, et tous s’interrogent sur sa santé mentale… Dès lors, il n’est plus question pour eux de la laisser partir. Ils pourraient même la garder définitivement…
Sawyer comprend vite que si elle veut survivre, elle va devoir affronter ses démons et se battre pour sa liberté…

La genèse du scénario

Steven Soderbergh explique "Durant la première semaine de janvier 2017, j’ai reçu un appel du scénariste James Greer, avec qui j’avais déjà travaillé. Il voulait savoir si j’avais un projet auquel il pourrait participer. Je lui ai dit que je n’avais rien en vue pour le moment. Mais que s’il écrivait un thriller à petit budget, je pourrais le tourner durant l’été.". James Greer, qui travaille depuis près de vingt ans avec son partenaire d’écriture Jonathan Bernstein, raconte : "L’histoire nous est venue lors d’un de nos échanges sur Skype. Nous réfléchissions à des histoires pour des films de genre qui n’exigeraient pas un gros budget. Jonathan m’a envoyé par e-mail une idée. L’histoire d’une femme internée malgré elle dans un institut pour malades mentaux, tirée d’une histoire vraie, et qui se retrouve enfermée avec son harceleur. Et je lui ai promis un scénario d’ici une quinzaine de jours.".

Claire Foy

Steven Soderbergh a réfléchi aux acteurs avec Carmen Cuba, la directrice de casting.
Il explique : "Pour le rôle de Sawyer, je songeais à Claire Foy, non pas à cause de "The Crown". Mais plutôt à cause de son discours quand elle a reçu son Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique en 2017. Elle était de toute évidence surprise, elle ne s’y attendait pas du tout et n’a absolument pas cherché à le cacher. Je l’ai trouvée si charmante à cet instant que j’ai eu envie de voir la série, que j’ai beaucoup aimée. Et je me suis dit que si elle était aussi différente dans la vie. Alors peut-être qu’elle aurait envie d’être différente à l’écran, avec un rôle comme celui de Sawyer dans un film comme Paranoïa.".

Un ancien hôpital

Comme le révèle le scénariste James Greer, l’atmosphère du film a bénéficié du fait que l’établissement qui représente Highland Creek dans le film était un véritable hôpital désaffecté. April Lasky (chef décoratrice) raconte : "Tourner environ 80 % du film dans un seul et même lieu, un asile psychiatrique, était un défi, mais cela avait aussi quelque chose de séduisant. J’étais très heureuse de pouvoir travailler avec Steven et ses collaborateurs habituels. Michael Jortner, le chef accessoiriste, a dû faire tous ses films, et il était toujours plein de bonnes idées. Je n’aurais pas pu rêver d’un projet plus extraordinaire pour mon premier long-métrage majeur. J’ai eu la chance d’être entourée par une équipe chevronnée qui m’a apporté tout son soutien.".

Plus frappant, vue du ciel

Le bâtiment recelait une dernière surprise pour l’équipe du film. Steven Soderbergh révèle : "Nous ignorions combien l’aspect de cet endroit était frappant vu du ciel. Jusqu’à ce que nous visionnions les images prises par le drone. Nous avons filmé les plans qu’il nous fallait, puis l’équipe m’a dit de regarder attentivement ces images… Je n’avais pas réalisé à quel point cet endroit ressemble à une dent qui se dresse dans le paysage. Ça donne le frisson tellement c’est isolé. Là encore, nous avons eu beaucoup de chance !".

La technologie de l'avenir

Paranoïa a été écrit, tourné, monté et mis en musique grâce à la technologie Apple. Steven Soderbergh précise : "Le film a été tourné avec un iPhone 7 Plus, nous en avions trois. Ce téléphone est équipé d’un capteur photo 4K, une résolution excellente, parfaite pour projeter les images sur grand écran. Nous avons utilisé l’application FiLMiC Pro qui offre davantage de contrôle sur la caméra en termes d’exposition. Les contrôles sont : la vitesse d’obturation, la température de couleur, la netteté. FiLMiC Pro dispose aussi d’une fonction commande à distance. Donc si je place le téléphone dans un endroit où je ne peux pas voir l’écran. Je peux quand même tout piloter à distance, par l’intermédiaire d’un autre téléphone..

Filmé avec des Iphone 7 Plus

Le réalisateur poursuit : "Les iPhones sont légers, poursuit le réalisateur, ils sont donc sensibles aux vibrations. Pour les plans aériens de l’hôpital, nous n’avons pas pu utiliser le 7 Plus.". Il ajoute "Les objectifs, de la marque Moment, sont très petits. Nous en avons utilisé trois : un 18 mm, un 60 mm, et un fisheye. J’avais trois jeux de chaque, au cas où j’aurais voulu les monter sur trois appareils en même temps, ce qui n’est pas arrivé. Globalement, le 18 mm a été notre objectif par défaut. Il m’est aussi arrivé à l’occasion d’utiliser l’objectif intégré, quand la focale était adéquate.".

Un petit tournage et un petit budget

Le film a été tourné en dis jours et pour un budget d'à peine 1.2 million de dollars.

La pièce bleue

Tout le monde a porté une attention toute particulière aux scènes de confrontation entre Sawyer et David. La cellule capitonnée qu’April Lasky et son équipe avaient rendue encore plus cauchemardesque a rapidement été surnommée "la pièce bleue".
Steven Soderberg déclare : "Les scènes qui se déroulent dans la pièce bleue sont le coeur du film, thématiquement et narrativement parlant, et je suis ravi que nos scénaristes se soient sentis suffisamment en confiance pour plonger profondément dans l’esprit des personnages et dans l’histoire afin d’écrire des scènes qui allaient durer plusieurs minutes.".

Paranoïa, film avec Claire Foy, est-ce vrai ou tout est dans sa tête ?
Si cela vous plaît, merci de partager....
Étiqueté avec :                                        

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Je continue donc la semaine avec ce très bel article sur le film Paranoïa de Steven Soderbergh avec Claire Foy. Merci pour la bande-annonce et les trois extraits, ainsi que les photos et comme à chaque fois pour cette rubrique Informations, où on retrouve un synopsis plus complet du film, sur la genèse du scénario, le choix de l'actrice, comment le film a été tourné avec un Iphone 7 Plus et cela parait incroyable. Cette rubrique est vraiment une source de renseignements à chaque fois, merci encore pour tout le travail que tu fais, et que tu partages… Lire la suite »