Pentagon Papers - Affiche France

Pentagon Papers

Titre Original The Post
Date de sortie 24 janvier 2018Durée 1h 56min
Réalisé par Steven Spielberg
Avec Meryl Streep, Tom Hanks, Alison Brie, Carrie Coon, David Cross, Bruce Greenwood, Tracy Letts, Bob Odenkirk, Sarah Paulson, Jesse Plemons, Matthew Rhys, Michael Stuhlbarg, Bradley Whitford, Zach Woods
Genre Biopic, Drame, Historique, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Première femme directrice de la publication d’un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s'associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale d'État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manœuvres de quatre présidents américains, sur une trentaine d'années, destinées à étouffer des affaires très sensibles… Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis…

Pour regarder La 1re Bande-Annonce VF Pentagon Papers

Pour regarder La 2e Bande-Annonce VF Pentagon Papers

Photos

Site Officiel
Site Officiel Fr
Facebook
Twitter

Informations

Premier amendement à la constitution : Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l’établissement ou interdise le libre exercice d’une religion, ni qui restreigne la liberté d’expression ou de la presse, ou le droit qu’a le peuple de s’assembler paisiblement ou d’adresser des pétitions au gouvernement pour la réparation des torts dont il a à se plaindre.

Le New York Times avait publié les Pentagon Papers devant le Washington Post. Le journal avait ouvert la voie à une bataille juridique qui s'est terminée par la décision de la Cour suprême en faveur du journal. En juin 2011, l'ensemble des Pentagon Papers (papiers du Pentagone) a été déclassifié et rendu public.

Arrêt de la Cour Suprême : New York Times v. United States 403 U.S. 713

La déclaration du juge Hugo Black: "Le premier amendement donne à la presse la protection dont elle a besoin pour remplir son rôle essentiel dans une démocratie. La presse doit être au service des gouvernés, non des gouvernants. Le pouvoir du gouvernement de censurer la presse a été aboli afin que la presse soit à jamais libre de critiquer le gouvernement. Ces protections existent pour que la presse puisse dévoiler les secrets du gouvernement et informer le peuple. Seule une presse libre et sans contrainte peut révéler efficacement les manipulations du gouvernement. La presse a le devoir d’empêcher le gouvernement de tromper les citoyens pour les envoyer mourir dans des pays lointains de fièvres étrangères et de coups de feu et d’obus étrangers.

Au lieu d’être condamnés, le New York Times et le Washington Post devraient être célébrés. En révélant les manœuvres qui nous ont menés à la guerre du Viêt Nam, ils ont accompli avec noblesse ce que les Pères fondateurs attendaient d’eux.".

Que sont les Pentagon Papers ?

Au mois de mars 1971, le journaliste du New York Times, Neil Sheehan met la main sur un rapport classé secret-défense de 7 000 pages. Celui-ci est rempli de révélations accablantes pour le gouvernement américain. Le document, rédigé en 1967 sur ordre de Robert McNamara. Alors Secrétaire à la Défense, porte un titre sobre : "Histoire des décisions prises par le gouvernement américain au sujet de la Guerre du Viêt Nam, 1945-1966".

Révélations de vastes manipulations au sujet de la Guerre du Viêt Nam ont été menées par quatre présidents successifs. Harry S. Truman, Dwight D. Eisenhower, John Fitzgerald Kennedy et Lyndon B. Johnson. Les Pentagon Papers révèlent que chacun de ces présidents a plusieurs fois, caché la vérité au peuple au sujet des opérations militaires au Viêt Nam. Pire, encore, alors que le gouvernement prétendait tenter d’établir la paix. L’armée et la CIA œuvraient dans l’ombre pour aggraver le conflit. Les Pentagon Papers dévoilent une histoire funeste émaillée d’assassinats, de violations des Conventions de Genève, d’élections truquées et de mensonges devant le Congrès.

Quatres présidents cachent la vérité.

Ces révélations suscitent d’autant plus l’indignation qu’à l’époque les soldats américains. Ils sont souvent issus du service militaire obligatoire, risquent encore leur vie à chaque instant. La guerre du Viêt Nam, dont les États-Unis parviennent à s’extirper en 1975. Elle aura coûté la vie à 58 220 soldats américains, faisant plus d’un million de morts au total. Les Pentagon Papers révèlent les manipulations qui ont provoqué un bon nombre de ces victimes.

Le Casting, derrière la caméra

Le scénario de Liz Hannah et Josh Singer aborde les 4 histoires sous un angle nouveau. En insistant sur la trajectoire personnelle et sur les figures captivantes du Washington Post. Ceux qui ont pris la décision historique de mener une bataille pour défendre le droit de publier la vérité.

- Celle des quatre gouvernements successifs qui ont menti aux citoyens sur la guerre du Viêt Nam pendant plus de vingt ans.
- Celle de Daniel Ellberg, ancien Marine et consultant militaire devenu lanceur d’alerte.
- Celle du New York Times et de sa gestion d’un scoop retentissant.
- Celle d’une bataille judiciaire, sans parler des répercussions toujours actuelles sur les médias, le premier amendement et la démocratie elle-même.

C’est la première fois que Meryl Streep et Steven Spielberg travaillent ensemble. "Steven travaille dur et il réfléchit beaucoup, mais pour lui, c’est un jeu, car il peut être totalement absorbé et en même temps complètement libre, un peu comme un enfant", décrit-elle.
"Sa mise en scène est très improvisée, ce qui m’a énormément surprise. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais, mais quand nous sommes arrivés sur le plateau, il n’y a eu aucune répétition. Bien au contraire, on se lance et on tourne et il redonne ensuite un ordre aux séquences. C’était très spontané et très galvanisant. Tout le monde était sur le qui-vive, croyez-moi".

Quant à Spielberg, il était tellement impressionné par la transformation Meryl Streep en son personnage, qu'il avait du mal à se retenir de lui faire des compliments sans cesse.

Le Casting, derrière la caméra

Le chef décorateur Rick Carter a, en compagnie de son équipe, reconstitué les locaux du Washington Post. Où se déroule une grande partie de l’action de Pentagon Papers. Il explique : "On a mis la main sur environ une dizaine de photos pour nous aider. Mais aucun de ces clichés ne nous révélait le bureau dans son intégralité. Du coup, il fallait qu’on s’en inspire pour imaginer à quoi les bureaux auraient pu ressembler. Ce dont on s’est rendu compte, c’est que la salle de rédaction du Post. A cette époque, elle était une très vaste salle transparente, un lieu complètement ouvert.".

Le réalisateur s’est attaché à évoquer l’année 1971 pendant laquelle se déroulent les événements du film. En orchestrant l’action en temps réel. Tout au long de sa carrière, Steven Spielberg a transposé ces moments-charnières de l’histoire au cinéma. Comme en témoignent Empire du Soleil (1987), La Liste de Schindler (1993) , Munich (2005), Lincoln (2012) ou encore Le Pont des Espions (2015).

Pentagon Papers, un scandale d'état découvert par The Washington Post
Merci de partager....
Étiqueté avec :                                                                

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Voilà un article qui au début ne m'accrochait pas trop, scandale d'état découvert par The Washington Post, j'avoue que cela ne me disait trop rien, mais voilà, j'ai lu tout ton article, et j'ai complètement changé d'avis!! Car, une fois que j'ai pris connaissance de tout ton article, surtout de ta rubrique Informations, qui m'a permis de mieux cerner le problème pour la presse américaine qui se retrouve donc devant un rapport classé secret-défense et, est rempli de révélations accablantes pour le gouvernement américain. Concernant, des manipulations au sujet de la Guerre du Viêt Nam et, par 4… Lire la suite »