Sicario 2015 Affiche France

Sicario

Titre Original
Date de sortie 07 octobre 2015Durée 02h 01min
Réalisé par Denis Villeneuve
Avec Emily Blunt, Benicio del Toro, Josh Brolin, Jon Bernthal, Victor Garber, Jeffrey Donovan, Raoul Trujillo, Maximiliano Hernandez, Daniel Kaluuya, Dylan Kenin, Lora Martinez-Cunningham, Julio Cedillo
Genre Action, Crime, Drame, Policier, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Interdit aux - de 12 ans
La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit.
Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues.
Menée par un consultant énigmatique l'équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre.

Pour regarder la bande-annonce VF Sicario

Pour regarder la 2e bande-annonce VF Sicario

Photos

Affiches des Personnages

Site Lionsgate
Facebook
Twitter

Sicario 2015 Seconde Affiche

Informations

Si je vous parle du film Sicario (2015), que maintenant, c'est qu'il y a une suite. Cette suite, Sicario La Guerre des Cartels vient de sortir cette semaine, le 27 juin 2018. En 2015, Sicario avait rapporté environ 85 millions de dollars alors qu'il en avait coûté 30 millions de dollars. La possibilité de faire une suite a tout de suite été envisagé. Au Mexique, Sicario signifie tueur à gages.

Construire une histoire

Le scénariste Taylor Sheridan est né au Texas. Il se souvient encore de l’époque où il était banal de traverser la frontière vers le Mexique. Le sujet du film trouve donc un écho très personnel chez lui. Il est davantage connu comme acteur que comme scénariste. En particulier pour le rôle de David Hale, le policier de la série "Sons of Anarchy" (2008-2014). Mais il a écrit un scénario inquisiteur qui le ramène à ses racines. Il explore ce qui est devenu depuis une dizaine d’années une zone de non-droit.

Un endroit sans foi ni loi.

Il confie : "Ce qui faisait le charme de la zone frontalière, la rencontre et le mélange des cultures, a complètement disparu. J’ai réalisé que le Mexique, ce pays où l’on pouvait se rendre tranquillement en voiture, n’existe plus aujourd’hui. C’est devenu un endroit sans foi ni loi. Il n’existait aucun film sur la manière dont la vie a changé dans le nord du Mexique. Sur la façon dont la drogue et la corruption gouvernent tout désormais. Et sur l’évolution des cartels qui sont devenus des groupes militarisés. Pas un seul film ne parlait de cela. Ni de la façon dont la grosse machine qu’est le gouvernement américain traite ces problèmes qui débordent de son côté de la frontière.".

Des recherches approfondies

En entamant des recherches pour savoir comment les choses en sont arrivées là. Taylor Sheridan s’est vite rendu compte que sa démarche équivalait à essayer de décortiquer un nid de frelons. Il évoluait dans un univers de programmes d’espionnage de la CIA classifiés, d’accords secrets de la DEA. De cartels assassinant les journalistes qui s’intéressent à eux de trop près, et de "maisons de la mort". Ces propriétés résidentielles où aucune famille ne vit, mais où les ennemis des cartels sont éliminés et leurs cadavres dissimulés… Ce type de recherches pour un film sortait décidément de l’ordinaire.

Le choix du réalisateur

La question qui s’est posée alors a été celle du réalisateur. Où trouver un metteur en scène ayant le courage et le savoir-faire. Sans parler d’un style visuel saisissant, affûté. Pour raconter cette histoire en affrontant ses écueils ? Basil Iwanyk (producteur) commente : "Il nous fallait un réalisateur capable de traiter l’ombre comme la lumière. Qui soit habile dans le traitement des émotions les plus complexes et les plus intimes. Et tout aussi à l’aise dans les scènes d’action spectaculaires, parce que quand les balles sifflent dans ce film, elles sifflent vraiment. Ce réalisateur, c’était Denis Villeneuve.". Denis Villeneuve explore depuis longtemps des sujets mêlant l'intensité de l’action, questionnement moral et désirs humains. Il a été salué pour sa manière d’aborder des thèmes aussi provocants que divertissants et son style de narration très visuel. Comment pour le film Prisoners (2013) avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal.

Alejendro

Le scénariste Taylor Sheridan a imaginé Benicio Del Toro dans le rôle dès l’écriture. Benicio Del Toro explique : "Autrefois, Alejandro était procureur, puis sa famille a été tuée par les cartels. Ce qui l’a poussé à devenir lui-même un assassin pour traquer les trafiquants. Cela, fait-il de lui un homme mauvais ? Je n’en sais rien. Il n’a pas réellement fait de mauvais choix pour en arriver là. Où il en est aujourd’hui, ce sont des circonstances contrôlées par d’autres qui l’y ont conduit. On lui a assigné cette mission, devenir un tueur pour le compte du gouvernement américain. Et il évolue désormais dans un monde glauque, un monde de sang. Il est volontaire, pour des raisons qui lui sont propres. Mais peut-il revenir parmi les gens ordinaires en étant l’homme qu’il est à présent ?".

Kate

Denis Villeneuve précise : "Nous avions besoin d’une comédienne capable d’incarner de façon convaincante un agent du FBI et aussi de provoquer l’empathie des spectateurs. Le public devait pouvoir se sentir proche d’elle. C’est un rôle très difficile parce qu’en assistant à cette mission, les convictions de Kate se désagrègent lentement. C’est un voyage en profondeur qu’elle accomplit.". Le scénariste désirait aussi raconter une histoire personnelle, intime. Celle d’une personne honnête et droite, éprise de justice, rongée peu à peu par ce qu’elle découvre à la frontière. C’est ainsi qu’est née Kate Macer, un personnage hors des sentiers battus. Qui va guider le public et lui permettre de regarder à travers le miroir le monde de Ciudad Juárez.

Sicario 2015 Première Affiche

Matt Graver

L’étape suivante, tout aussi essentielle, du casting a consisté à trouver l’agent qui amène Kate à prendre part à la mission clandestine pour des raisons personnelles. Matt Graver est aussi sympathique qu’il est secret. Là encore, il fallait un acteur animé d’une grande force de conviction, un peu bravache, et désireux de s’aventurer dans des zones troubles. Peu d’acteurs ont montré autant de dextérité en la matière que Josh Brolin. Le script l’a immédiatement séduit : il a vu en Matt un homme qui cherche à résoudre les problèmes de façon pragmatique et a fait le choix de laisser sa conscience en dehors de tout ça.

Lieux de tournage

Même si la production n’a pas tourné à Juárez. La plus grande partie du tournage a eu lieu à Albuquerque au Nouveau-Mexique, à El Paso au Texas et à Veracruz au Mexique. Denis Villeneuve, fasciné par la zone frontalière, souhaitait capturer l’aridité et l’hostilité des badlands. Ainsi que leur étrange lyrisme. Ces terres brûlées de soleil, semblent refléter ce que traverse Kate.
Denis Villeneuve déclare : "Les couleurs et les textures de Sicario sont directement inspirées du désert de Chihuahua. Je voyais les personnages comme des silhouettes écrasées de soleil. Nous avons tourné en période de mousson et chaque jour, des formations de nuages orageux créaient des ciels extraordinaires.".

La grosse fusillade

La principale difficulté pour Patrice Vermette, le chef décorateur a été de trouver comment recréer le fameux Pont des Amériques de Juárez. Une grosse fusillade s’y déroule dans le film, au milieu de 14 files de véhicules d’une circulation encombrée. Le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis ayant refusé de fermer le pont, l’équipe du film a dû trouver une alternative. Ils ont d’abord cherché des ponts du côté d’El Paso avant de construire leur propre réplique. Ils ont coulé du tarmac sur le décor ; puis le revêtement a été volontairement rayé, abîmé et vieilli avec des taches d’huile, et des cabines de péage ont été posées.

La propriété de Fausto Alarcone

La création de la propriété de Fausto Alarcone, baron de la drogue de Sonora, a elle aussi recelée son lot de challenges. Patrice Vermette a choisi une maison de style toscan dans la campagne au nord d’Albuquerque, à Corrales. Il l’a équipée de tous les objets de décoration mexicains nécessaires et a créé l’élégant cabanon extérieur pour la scène du dîner.

Les tunnels

Patrice Vermette et son équipe ont aussi construit en studio l’un des éléments les moins connus de la guerre de la drogue. Les tunnels qui s’étendent sous la frontière pour permettre le transport illicite de drogue et d’argent. Les briques de drogue cachées dans le tunnel ont été créées à partir de litière pour rongeurs emballée sous un film plastique rétractable. En s’appuyant sur les documents et les photos prises par des journalistes et par les services gouvernementaux de lutte antidrogue. Le décor a été ensuite jonché de sacs plastiques, de Tupperware, d’emballages de sandwichs, de casques de chantier, de câbles électriques, de pelles, pioches et seaux. Tous les détritus résultant d’un passage humain constant.

Le style de Kate

Pour les costumes, Renée April a recherché elle aussi un réalisme palpable. Elle confie : "Les recherches à elles seules ont été exténuantes. J’ai regardé énormément de documentaires et étudié d’innombrables photos que je n’aurais jamais dû voir. En m’efforçant d’y trouver la vérité pour la montrer aux gens et qu’ils puissent la croire.". Pour Kate, le personnage joué par Emily Blunt, Renée April est restée dans la sobriété et la sévérité. On voit souvent le personnage en t-shirt gris uni, pantalon sombre et bottes de combat, même quand elle n’est pas en service.

Les styles d'Alejandro et Matt

Alejandro, le personnage de Benicio Del Toro, était autrefois un homme de loi, et il en a gardé l’habitude de porter une veste de costume bleu de Prusse, sauf quand il a sa tenue tactique noire pour le combat.
Pour Matt, le personnage de Josh Brolin, la chef costumière a voulu ce qu’elle appelle "une sorte d’étude des contrastes". Elle explique : "Il est suffisamment détendu pour porter des tongs et c’est pourtant un homme dur à l’intérieur. Je suis allée vers ce qu’il est naturellement. C’est un type qui vit d’hôtel en hôtel, il ne sait jamais où il ira la prochaine fois suivante. Il achète ces horribles t-shirts et pantalons qu’on peut laver dans le lavabo et qui sèchent en un clin d’oeil. C’est un homme pratique avant tout.".

Sicario (2015) de Denis Villeneuve, la loi n'est plus la règle
Si cela vous plaît, merci de partager....

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Tu as fait un très bel article sur ce film Sicario (2015), et cela va nous permettre de mieux comprendre la suite de celui-ci avec la sortie au mois de juin de Sicario La Guerre des Cartels . Merci à toi pour les deux bandes-annonces, les photos toujours avec cette belle qualité, et les affiches des personnages. Grâce à tout ton article, on se rend compte des difficultés à faire un tel film, autant pour le scénariste Taylor Sheridan que pour le réalisateur, Denis Villeneuve. Mais merci à toi pour tous les renseignements que tu partages avec nous… Lire la suite »