Tad l'explorateur : à la recherche de la cité perdue Affiche France

Tad l'explorateur : à la recherche de la cité perdue

Titre Original Las Aventuras de Tadeo Jones
Date de sortie 17 avril 2013Durée 1h 31mn
Réalisé par Enrique Gato
Avec les voix françaises de Eric Judor, Marie-Eugénie Maréchal, Emmanuel Garijo, Emmanuel Curtil, Yves Barsacq, Patrice Dozier, Lucie Dolène, Miglen Mirtchev, Guillaume Lebon, Oscar Pauwels
Genre Animation, Aventure, Comédie, FamilleNationalité Espagnol

Synopsis

Suite à un quiproquo, Tad, ouvrier distrait, est pris par erreur pour un célèbre archéologue et envoyé en mission au Pérou. Avec l'aide de Jeff, son chien fidèle, d'un professeur intrépide, d'un perroquet muet et d'une charmante jeune femme, il tentera de défendre la Cité Perdue des Incas contre l'assaut d'une redoutable bande de chasseurs de trésors...

Pour regarder le teaser VF Tad l'explorateur

Pour regarder la bande-annonce VF Tad l'explorateur

Pour regarder la bande-annonce VF Tad l'explorateur, doublage Eric Judor

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter
Twitter Enrique Gato

Informations

Tad L'explorateur, c'est le film d'animation espagnol le plus lucratif de tous les temps. Avec 46 millions d’euros de recettes à travers le monde. Non content d'être un succès public, le long-métrage a aussi conquis la critique et a récolté trois Goya (l'équivalent des César en Espagne). Celui du Meilleure adaptation, du Meilleur film d’animation et du Meilleur nouveau réalisateur (Enrique Gato).

Note d'intention du réalisateur

"En 2003, j’ai eu la chance de réaliser mon premier court-métrage d’animation en 35 mm. Il s’intitulait Tadeo Jones. Il a eu un tel succès qu’avec mon équipe, nous nous sommes dit qu’il fallait en profiter pour en tirer un long-métrage et créer un studio d’animation.
C’est pour cette raison que nous avons décidé de réaliser un deuxième volet des aventures de Tad. Le court-métrage Tadeo Jones and the Basement of Doom (2007), qui était plus ambitieux et qui disposait de plus de moyens. Entre-temps, nous mettions au point un traitement pour un long-métrage que nous envisagions de tourner en anglais et en 3D. Et puis en juin 2008, nous nous sommes attelés au tournage de Tad l'explorateur.
"

Note du réalisateur, suite

"D’entrée de jeu, notre objectif était de réaliser un film solide et divertissant qui puisse connaître un succès en Espagne et à l’étranger. Et qui nous permette de faire vivre le studio avec d’autres tournages. Nous espérons aussi qu’une fois cette aventure achevée, nous en connaîtrons d’autres. Car c’est l’expérience et le talent qui déterminent les avantages concurrentiels des entreprises.
Nous avons investi plus de huit ans de nos vies dans cette aventure. Nous y avons consacré beaucoup de temps et d’efforts. En étant convaincus qu’en produisant des films d’animation en 3D. Le cinéma espagnol peut se révéler compétitif à l’international. Du coup, les formidables professionnels que nous avons en Espagne ne seront pas contraints de quitter le pays.
Le film finalisé dépasse de loin toutes nos espérances. Il est le fruit de la passion et du travail acharné de chaque membre de l’équipe. Je les en remercie tous chaleureusement.
"

Une animation et ses producteurs

Tad l'explorateur est le premier film d’animation produit par Telecinco Cinema (The Impossible, Pas de paix pour les canailles, Agora, Cellule 211, Le Labyrinthe de Pan, L'Orphelinat). En partenariat avec El Toro Pictures (Lope), Ikiru Films (Ghost Graduation, Biutiful, Bruc. La légende). Lightbox Entertainment (lauréat de 3 Goya du meilleur court métrage d’animation). Et de Telefónica Producciones (In Offside, LOPE), avec la participation d'Intereconomía.

En chiffres

Le film aura mobilisé plus de 300 personnes, 48 mois de tournage, une cinquantaine de décors. 14 500 000 fichiers informatiques et utilisé le format stéréoscopique. Au final, Tad l'explorateur est l’une des plus importantes productions de l’année qui a porté ses fruits.
Le film a été sélectionné en compétition officielle au festival international du film d’animation d’Annecy. Le plus important au monde, où il a suscité un formidable accueil du public et de la presse. En outre, le film s’est vendu dans la plupart des pays. A l’exception du Japon et des États-Unis, où les négociations sont encore en cours.

Inspiration du scénario

Le scénario de Tad L'explorateur s’est inspiré de plusieurs films, et tout particulièrement du Le Secret des Incas (1954) de Jerry Hopper, avec Charlton Heston. L’intrigue s’appuie aussi sur des sagas mythiques, comme Tintin, Allan Quatermain et Indiana Jones. Sur des films d’action tels que Lara Croft : Tomb raider (2001) et La Momie (1999) et sur la vision intrépide des combats d’arts martiaux de Jackie Chan.

L'objectif du film

Le film évoque l’une des expéditions les plus exaltantes dont puisse rêver un archéologue. La véritable quête de la Cité Perdue de Païtiti. La fiction se nourrit de cette matière documentaire. A laquelle elle ajoute quelques éléments féeriques, comme dans les grands films d’aventure.
Et pourtant, Tad L'explorateur n’est pas qu’un simple film d’aventure. C’est une comédie familiale qui s’adresse à tous. Les plus jeunes seront captivés par l’intrigue et les prouesses visuelles. Tandis que les adultes seront à même d’interpréter les messages subtils qu’ils y découvriront. L’objectif du film consiste à divertir le spectateur. A le transporter vers des contrées magiques et à lui rappeler que le trésor le plus précieux se trouve en chacun de nous.

Eric Judor, la voix de Tad

"De façon générale, j’adore faire des voix pour des dessins animés. Je trouve que c’est extrêmement intéressant du point de vue du jeu. Du coup, quand on me propose un doublage, je n’hésite jamais ! J’ai découvert Tad avec un regard d’enfant et j’ai beaucoup apprécié la structure, l’histoire et le personnage principal, et c’est pour cela que j’ai tout de suite donné mon accord. On est d’emblée plongé dans une véritable aventure dont on a envie de savoir comment le personnage va s’en sortir. Au fond, c’est l’histoire d’une quête, et c’est ce qui me plaît. D’autre part, j’ai rapidement repéré les différents degrés de lecture et de gags : certaines vannes sont naïves, d’autres plus absurdes, comme avec la momie, et d’autres encore dans un registre plus sophistiqué ou carrément burlesque."

Eric Judor

J’ai travaillé avec mon propre timbre de voix et je me suis entraîné avec une coach vocale sans jamais chercher à imiter la voix-témoin. Pour moi, un personnage naïf comme Tad a une voix claire, sobre et sincère, et ce sont ces aspects-là que j’ai tenté de faire ressortir dans la voix. Je n’imaginais pas du tout qu’un personnage comme Tad puisse avoir une voix rocailleuse.

Enrique Gato, réalisateur

Enrique Gato a travaillé pendant sept ans dans l’univers du jeu vidéo. Où il a, le plus souvent, supervisé l’animation et les scènes d’action. Il a ainsi travaillé au sein de plusieurs structures de jeux vidéo, comme Pyro Studios. Pour eux, il développe Commandos : Destination Berlin en 2003 et Praetorians 2008. Pour Virtual Toys, en 2000, il était responsable de la création du jeu vidéo inspiré du film Torrente: El Brazo Tonto de la Ley (1998).
En 2006, il reçoit son premier Goya du meilleur court métrage d’animation pour Tadeo Jones. D’une durée de 9 minutes, ce film remporte 65 distinctions en Espagne et à l’international, et
se retrouve en lice pour la 78e cérémonie des Oscars. Son deuxième court-métrage, Tadeo Jones and the Basement of Doom (2007), connaît également un grand succès et décroche un Goya en 2008.

Tad l'explorateur : à la recherche de la cité perdue, une animation belge
Si cela vous plaît, merci de partager....

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Souscrire  
Me notifier des