The Jane Doe Identity, film avec Emile Hirsch, Brian Cox

The Jane Doe Identity - Affiche france

The Jane Doe Identity

Titre Original The Autopsy of Jane Doe
Date de sortie 31 mai 2017Durée 1h 26min
Réalisé par André Øvredal
Avec Emile Hirsch, Brian Cox, Ophelia Lovibond, Olwen Catherine Kelly, Michael McElhatton, Parker Sawyers, Jane Perry, Yves O'Hara, Mary Duddy, Mark Phoenix
Genre Horreur, Mystère, ThrillerNationalité Britannique, Américain

Synopsis

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
Quand la police leur amène le corps immaculé d’une Jane Doe (expression désignant une femme dont on ignore l’identité), Tommy Tilden et son fils, médecins-légistes, pensent que l’autopsie ne sera qu’une simple formalité. Au fur et à mesure de la nuit, ils ne cessent de découvrir des choses étranges et inquiétantes à l’intérieur du corps de la défunte. Alors qu’ils commencent à assembler les pièces d’un mystérieux puzzle, une force surnaturelle fait son apparition dans le crématorium...

Pour regarder La Bande-Annonce VF The Jane Doe Identity

Pour regarder La 2e Bande-Annonce VF The Jane Doe Identity

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter Wild Bunch

Informations

Les auteurs songeaient à ce projet depuis un bon moment."Au départ, quand on a eu cette idée, c'était vraiment très succinct", signale Richard Naing. "Tout ce qu'on savait, c'est qu'on voulait faire un film qui tranche totalement avec nos projets précédents. On souhaitait rester dans le monde fantastique et écrire un film franchement terrifiant - qui ne soit pas parodique - et qui soit extrêmement ramassé".

Séduit par le projet, Eric Garcia a convaincu son collègue Fred Berger de le rejoindre dans l'aventure. Ce dernier a immédiatement été emballé par l"idée de situer un film fantastique dans une morgue. "Il ne s'agissait ni d'une maison hantée, ni d'un exorcisme", indique-t-il. "L'autopsie offrait un moyen, fascinant de révéler une énigme. On a souvent comparé le dispositif aux enquêtes de Sherlock Holmes. Le corps renferme les indices et les deux protagonistes sont les enquêteurs".

Le choix du réalisateur était crucial. La production souhaitait confier les rênes du film au cinéaste norvégien André Øvredal plébiscité par la critique pour Troll Hunter (2010). En lisant le scénario de The Jane doe Identity, il a aussitôt été captivé par l'intrigue, à des années-lumière du style "found footage" de Troll Hunter. "Je l'ai dévoré en trois quarts d'heure", avoue-t-il. "Jamais je n'avais lu un script aussi rapidement".

c'est l'actrice Olwen Kelly qui campe Jane Doe ! "C'était très éprouvant d'interpréter le rôle que je ne l'aurais cru au départ", confie-t-elle. "C'est très dur de rester allongée pendant des heures". La comédienne a dû supporter qu'on prenne tout un moulage de son corps - commencer par la tête, puis son torse et ses jambes. "C'était assez terrifiant d'autant que je ne supporte pas d'avoir la tête sous l'eau" dit-elle, par chance, il a fallu qu'une prise pour faire le moulage de sa tête. Elle a suivi de cours de méditation et de yoga, ce qui était idéal pour apprendre à rester aussi immobile que possible."Je me suis entraînée à la respiration superficielle un peu avant le tournage car on m'avait dit que c'était le meilleur moyen de faire semblant d'être mort. Mais la plupart du temps, je respirais en fonction des prothèses ou de ma posture".

Rien ne peut vraiment préparer une comédienne à jouer un cadavre nu, exposé au regard des autres acteurs et des techniciens, et allongé sur une dalle de marbre froid pendant des heures. Les prothèses étaient tellement épouvantables au départ, elle ne supportait pas de se regarder dans un miroir, les tripes à l'air ou dégoulinant de sang. l'acteur Brian Cox reconnaît que c'est un peu étrange de voir Olwen Kelly se balader nue et couverte de prothèses sur le plateau.

Les maquilleuses et coiffeuses Bella Cruickshank et Jemma Harwood, et le maquilleur prosthétique Kristyan Mallet ont conjugué leurs efforts pour transformer la comédienne en Jane Doe. Une tâche particulièrement difficile. "Tout ce qu'on a fabriqué devait fonctionner", indique Kristyan Mallet "On a fabriqué un mannequin à l'effigie d'Olwen Kelly qu'on a conçu comme un jeu de poupées russes s'emboîtant les unes dans les autres. On devait ensuite l'ouvrir et dévoiler la peau, la chair, les os et les organes - couche après couche, comme un oignon".

Brian Cox est un acteur de théâtre, de séries TV et de films, on a pu le voir dans La mémoire dans la peau (2002), Le Cercle : The Ring (2002), X-men 2, il est Willima Stryker (2003), la série DeadWood (2006), La planète des singes: Les origines (2011), Red 2 (2013), etc.. L'acteur qui joue son fils est Emile Hirsch, après des apparitions dans des séries TV comme 3e planète après le soleil (1997), ou des téléfilms comme La créature des profondeurs (1998), il a joué le jeune Houdini dans le film Houdini (1998), puis Girl Next Door (2004), Etats de Choc (2007), prête sa voix pour l'animation Speed Racer (2008), Killer Joe (2001), The Darkest Hour - En 3D (2011).

Emma la petite amie est jouée par Ophelia Lovibond comme beaucoup d'artistes, sa carrière commence par des petits rôles dans différentes séries, par exemple en 2009, la série Inspecteur Lewis, et enfin des films London Boulevard (2010), M. Popper et ses pingouins (2011), retour dans les séries Titanic: De sang et d'acier (2012), Mr. Sloane (2015), sans oublier Les gardiens de la Galaxie (2014) pour le rôle de Carina, l'esclave du Collectionneur. Un autre acteur de la série Titanic : De sang et d'acier, Michael McElhatton qui joue le Shériff Burke, on l'a vu aussi dans les séries Ripper Street (2013), The Falls (2013), Game of Thrones (2012-2016) et récemment dans le film Le roi Arthur: La légende d'Excalibur (2017).

Pour Olwen Kelly, c'est son troisième rôle, elle a joué dans Darkness on the Edge of Town (2014), et un petit rôle dans la série Why Life Sucks When You're in Your 20s (2016), son prochain film est Winter Ridge (2018). Le réalisateur André Øvredal n'a pas, non plus, une longue carrière, c'est son cinquième film, le premier est Future Murder (2000), un court-métrage Customer Support (2009), Troll Hunter (2010), encore un court-métrage Tunnelen (2016), il a participé à chaque fois au script sauf pour ce film, il va tourner Mortal (2018) basé sur un ancien mythe norvégien, d'un homme qui découvre qu'il a des pouvoirs de Dieu. Le maître de l'horreur, Stephen king a dit au sujet du film "The Jane Doe Identity" horreur viscérale pour rivaliser avec Alien et Cronenberg. "Voyez-le mais pas tout seul".

Si cela vous plaît, merci de partager....

Wolfneo

Le monde de l'informatique m'a toujours intéressé, la curiosité m'a amené jusqu'à essayer WordPress pour faire mes sites, Ici, je parle de ce que j'aime les films, les séries de télévisions, les DVD, l'évasion, loin de la vie, un semblant de liberté Et j'espère que ce site vous plaira, merci de votre passage, à bientôt.

Poster un Commentaire

1 Commentaire Sur "The Jane Doe Identity, film avec Emile Hirsch, Brian Cox"

Notifier des
avatar
Trier par:   Plus récent | Plus ancien | Plus voté
kiki
Editeur
Hello Wolfneo, Voilà un film d'horreur, qui va faire frémir plus d'une personne à mon avis, et un rôle très dur à tenir pour Olwen Kelly, qui est Jane Doe, se retrouver ainsi nue sur cette dalle de marbre froid, avec ces prothèses, et comme tu l'indiques voir "ses tripes" à l'air ou dégoulinant, cela doit être impressionnant et très difficile à vivre, elle a vraiment beaucoup de mérite à jouer ce rôle. C'est une fois encore un article formidable, avec les bandes-annonces que j'ai visionnées 2 fois, chacune, les photos sont impeccables, tout comme l'affiche. La rédaction de cet… Lire la suite »
wpDiscuz