Unfriended : Dark Web Affiche France

Unfriended : Dark Web

Titre Original Unfriended: Dark Web
Date de sortie 26 December 2018Durée 1h 28min
Réalisé par Stephen Susco
Avec Colin Woodell, Stephanie Nogueras, Betty Gabriel, Rebecca Rittenhouse, Andrew Lees, Connor del Rio, Savira Windyani, Kurt Carley
Genre Epouvante, Horreur, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Un jeune homme trouve un ordinateur portable et, innocemment, le ramène chez lui. Dans les dossiers, il déniche d'inquiétants fichiers cachés qu'il s'empresse de montrer à ses amis sur Skype. Sans le vouloir, tous se retrouvent dans les tréfonds du Dark Web et découvrent rapidement que quelqu'un les observe et que cet inconnu est prêt à tout pour récupérer son portable et protéger ses secrets.

Pour regarder la bande-annonce Vost Unfriended : Dark Web

Photos

Liens

Facebook
Twitter

Informations

Unfriended : Dark Web se déroule en temps réel, ce qui en fait le film de genre le plus terrifiant à ce jour du producteur de Get Out, Happy Birthdead, Americain Nightmare et des créateurs de Unfriended.

Un film à travers des écrans d'ordinateur

Le scénariste et réalisateur Stephen Susco a travaillé avec Nelson Greaves (scénariste et co-producteur du premier film Unfriended). Greaves a fait comprendre à Susco que c'était comme un film animé, mais sans animation, en action réelle. Cela l'a aidé, mais au niveau de l'approche du scénario. Le monteur Andrew Wesman, qui avait travaillé, sur le premier à aider pour le flux du travail (workflow). Il a rendu le travail du montage incroyablement flexible. Ils ont travaillé ensemble quotidiennement depuis la mi-octobre 2016 jusqu’au début de cet été. Wesman s'est occupé des effets spéciaux, des mouvements de souris, des fenêtres et du montage sonore. Il a même remplacé, une journée, le réalisateur, ko à cause d'une intoxication alimentaire. Susco précise : "Il n’existe aucune mention possible au générique susceptible de regrouper les multiples rôles endossés par Andrew au cours du tournage et du montage".

La durée du tournage

Le tournage principal a duré pendant huit jours, au début du mois d’octobre 2016. Il a fallu quatre jours pour tourner la plupart des dialogues et quatre jours pour le reste. Ils ont tourné deux jours de plus, l’été suivant et puis des bribes par-ci par-là, dont plusieurs qui furent tournées à distance, y compris pendant que l’un des acteurs se trouvait à l’étranger.

La mise en scène

Le réalisme fut essentiel pour obtenir un jeu convaincant. Il a fallu cinq jours de répétition et il a eu de la chance de travailler avec des acteurs très talentueux, raconte le réalisateur. La plupart d’entre eux n’ont reçu le scénario qu’un ou deux jours avant la première répétition. Ils ont abordé les répétitions comme pour une pièce de théâtre, en affinant le dialogue et les relations entre les personnages. Ils ont repéré les meilleurs moments pour laisser cours à l’improvisation. Le premier jour de tournage, a commencé comme un jour de répétition, mais une répétition filmée : ils disposaient de cartes mémoire d’une durée de trois heures pour enregistrer. Susco dit, "ce fut une joie d’observer et de guider les acteurs lorsqu’ils ont commencé à contrôler "en direct" plusieurs aspects de leur jeu". Ils ont tourné 47 pages de dialogue ce jour-là.

L'idée du film

L'année précédente, le réalisateur a travaillé sur un autre projet. Il a dû passer beaucoup de temps avec les membres de plusieurs services de renseignements. Il a beaucoup appris en matière de surveillance. En plus de cette expérience, ce sont ses craintes, envers l'univers des réseaux sociaux qui ont inspiré ce film. Susco se demanda : "à quel point souhaitons-nous réellement plonger au coeur de ceux-ci, quand finalement, nous n’en voyons pas le bout, et qu’on a aucune idée, en fin de compte, de ce qui nous attend ?".
Si on lui demande si quelque chose du "Dark Web" a inspiré l'un des éléments du film. Il répond : "J’ai décidé très tôt que tout ce qui se passait dans l’histoire devait être basé sur quelque chose qui s’était réellement produit.… Et au final, c’est pratiquement ce qu’on a fait."

Le producteur Timur Bekmambetov

Suite au succès du premier Unfriended, le producteur a rapidement songé à produire un nouveau projet "Screenlife". Ses collègues au bureau de Los Angeles, Ana Liza Muravina et Maria Zatulovskaya, ont assemblé un atelier créatif permettant à de jeunes cinéastes de développer de nouveaux projets. Le principe de cet atelier est de développer des histoires qui se déroulent intégralement sur des écrans : ordinateurs, téléphones portables, etc.. Des professionnels expérimentés ont commencé à travailler dans leurs bureaux avec des cinéastes prometteurs en les aidant à développer cette suite, mais aussi Searching - Portée disparue (2018), Profile (2018), et Unfollowed (2018) et Liked (2019).
Et deux ans après, grâce au partenariat financier avec Dossor, tous ces projets sont devenus des longs-métrages. Jason Blum et Couper Samuelson ont suggéré que Stephen Susco réalise le film.  Bekmambetov ayant, apprécié son adaptation de "The Grudge (2004)" a dit "oui" tout de suite. 

Stephen Susco, Jason Blum,..

"Ce fut un plaisir de passer un an de ma vie à travailler avec Stephen Susco. Il s’agit là de son premier projet en tant que réalisateur, mais il a su exactement ce qu’il voulait et comment l’accomplir. "Screenlife" s’est avéré être un outil formidable pour un cinéaste de sa trempe. Il a l’art de créer des images vraiment effrayantes et susceptibles de captiver le public. Comme j’aime beaucoup ce qui fait peur, on a décidé de faire un nouveau film ensemble. J’en suis également très reconnaissant à Jason Blum, non seulement de m’avoir présenté à Stephen, mais aussi pour son soutien, et pour celui Donna Langley qui, en 2015, a permis aux productions "Screenlife" de se retrouver en salle" : raconte Bekmambetov.

Unfriended : Dark Web

Les vrais fans d’horreur savent que pour vraiment susciter l’angoisse, celle-ci doit naître de notre environnement quotidien, dont le Web fait complètement partie. Nous évoluons en permanence dans un vaste océan numérique fait de sites d’information, de réseaux sociaux et autres divertissements. Mais dans les profondeurs du Net se dissimulent des choses monstrueuses qui ne se dévoilent qu’au moment où leurs auteurs font main basse sur leurs victimes. Notre calme face à ces menaces potentielles, dont un simple mouvement de souris nous éloigne, me fait frémir. Bien entendu, ce film est une fiction. Mais la plupart des éléments dont Stephen s’est servi dans son film s’inspirent d’éléments réels tirés du Web.

Les débuts de "Screenlife" ?

En cinq ans, ils ont produits sept films, et ils ont développer de nouveaux outils et logiciels nécessitant de nouvelles compétences. Ils ont développé un "enregistreur Screencast", ce qui permet aux spectateurs d'interagir directement avec les films. La frontière entre un jeu vidéo et un film, est en train de s'effacer. Cette technologie dit "SR : Screen Reality" (Réalité Ecran), va changer la même manière de faire des films "Screenlife", mais aussi nos vies numériques. Le film Unfriended : Dark Web existe en deux versions, avec une fin "A" et une fin "B". Le distributeur OTL Releasing a mis à disposition des projectionnistes ces deux versions, dont la durée ne variait que d'une trentaine de secondes. Même les acteurs n'étaient pas au courant de ces deux fins différentes.

Ce que vous pouvez retenir du film.

Nous confions nos informations personnelles et nos secrets à tous ces appareils électroniques, en pensant qu’ils sont protégés. Et si ces secrets tombaient entre les mains d’une personne cherchant à vous nuire ? Unfriended se pose précisément ce genre de questions… Pour ce qui est des réponses, le public devra sans doute visionner le film au moins deux fois !

Le Casting

Kurt Carley (Godzilla '1998', Underworld '2003-2006'), Colin Woodell (Devious maids, Searching : Portée disparue). Stephanie Nogueras (Grimm, Switched, Esprits criminels), Betty Gabriel (Good Girls Revolt, Get Out '2017', Beyond Skyline '2017', Westworld, Counterpart). Rebecca Rittenhouse (Red Band Society, Blood & Oil, The Mindy Project), Andrew Lee (Summer Bay, H2o, Rescue : Unité Spéciale, The Originals ). Connor del Rio (Level Up, Key and Peele, This Isn't Working ), Savira Windyani (Ink & Rain).

Unfriended : Dark Web, du réalisateur Stephen Susco
Merci de partager....
Étiqueté avec :                                        

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Je commence cette nouvelle année en prenant connaissance de cet article sur le film Unfriended : Dark Web par Stephen Susco. Merci à toi, pour la bande-annonce, les photos toujours avec cette belle qualité et bien sûr ta rubrique Informations qui nous permet à chaque fois, comment le tournage du film à eu lieu, en combien de temps où comme là, comment le scénariste et producteur Stephen Susco a travaillé avec Nelson Greaves. Unfriended : Dark Web se déroule en temps réel, et lorsqu'on voit la bande-annonce, on comprend pourquoi tu nous dis que cela en fait un… Lire la suite »