Us Movie Affiche France

Us

Titre Original Us
Date de sortie 20 mars 2019Durée 1h 56min
Réalisé par Jordan Peele
Avec Lupita Nyong’o, Winston Duke, Elisabeth Moss, Tim Heidecker, Shahadi Wright Joseph, Evan Alex, Cali Sheldon, Noelle Sheldon, Anna Diop, Yahya Abdul-Mateen II, Madison Curry, Kara Hayward, Duke Nicholson, Nathan Harrington, Darrel Cherney
Genre Epouvante, Horreur,ThrillerNationalité Américain

Synopsis

De retour dans sa maison d’enfance, sur les côtes Californiennes, Adelaïde Wilson a décidé d’y passer des vacances de rêves avec son mari Gabe et leurs deux enfants : Zora et Jason. Un traumatisme aussi mystérieux qu’irrésolu refait surface suite à une série d’étranges coïncidences qui déclenchent la paranoïa de cette mère de famille de plus en plus persuadée qu’un terrible malheur va s’abattre sur ceux qu’elle aime. Après une journée tendue à la plage avec leurs amis les Tyler, les Wilson rentrent enfin à la maison où ils découvrent quatre personnes se tenant la main dans leur allée. Ils vont alors affronter le plus terrifiant et inattendu des adversaires : leurs propres doubles.

Pour regarder la 1re bande-annonce VF US

Pour regarder la 2e bande-annonce VF US

Photos

Liens

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

Jordan Peele, réaliste visionnaire du film Get Out (Oscar du meilleur scénario original), poursuit sa route avec un autre thriller original et provocant : Us. Jordan Peele produit ce film via sa société Monkeypaw aux côtés de Sean McKittrick et Jason Blum. Ian Cooper de Monkeypaw produit également. Écrit et réalisé par Jordan Peele. Il n’avait pas encore terminé la production de Get Out. Qu’il était déjà au travail sur ce qu’il voulait être un film encore plus terrifiant. Et surtout socialement et psychologiquement plus incisif que celui sur lequel il travaillait alors.

Un langage commun

Jordan Peele a donné aux acteurs, une liste de dix films d’horreur à regarder pour qu’ils aient "un langage commun" lors du tournage. Dead Again (1991), Shining (1980), Mister Babadook (2014), It Follows (2014), Deux Sœurs (2003), Les Oiseaux (1963), Funny Games (1997), Martyrs (2008), Morse (2008) et Sixième Sens (1999).

Un traumatisme dans l'enfance

La petite Adelaïde Wilson se retrouve dans Santa Cruz, loin de ses parents, dans une attraction appelée Vision Quest. Une sorte de Palais des glaces qui promet de partir à la rencontre de soi-même. Elle s’aperçoit alors que ce n’est pas son reflet qu’elle observe dans le miroir. Mais une version hostile d’elle-même. Elle s’enfuit sans avoir compris, ni pouvoir exprimer cette vision d’horreur qu’elle finit par totalement occulter. Mais des années plus tard le jour où elle revient à Santa Cruz, son passé ressurgit bien décidé à ne pas la laisser échapper.

L'explication du réalisateur

Jordan Peele développe : "J’adore faire des films terrifiants qui soient aussi très drôles. Adelaïde est une femme qui a un traumatisme dont elle s’est accommodée avec le temps. Aujourd’hui elle a des enfants, un mari, une famille de rêve. Mais ce traumatisme est toujours là bien enfoui dans son subconscient. En revenant là où elle a été élevée, elle va repasser par un lieu de souffrance et qui va réveiller ce traumatisme. Et il va s’en prendre à sa famille".

Les erreurs du passé

Le producteur Ian Cooper explique : "le film parle de toutes ces choses qu’on croit avoir réglées qui reviennent vous hanter. Et de la manière dont notre société passe son temps à remettre la faute sur le dos des autres. Ici, Jordan nous livre en pâture au plus terrifiant des autres : nous-même".

Le rire de l'effroi

Les films d’horreur sont plus traditionnellement axés sur le gore et un peu moins sur l’humour. C’était compter sans Jordan Peele qui vient de la comédie et pour qui il y a un lien organique entre la peur et le rire. "C’est cathartique selon moi. Le rire et l’horreur sont deux manières de parler de notre rapport à l’existence. Ce sont des réactions émotionnelles qui vous laissent une kyrielle de questionnements. Les films d’horreur poussent à l’extrême ces réactions involontaires qui vous en apprennent infiniment sur vous, si vous consentez à être attentif".
Dans Us, l’humour est intrinsèquement tissé à l’horreur. Il émane de la dynamique familiale et amicale ainsi que des absurdités de la vie moderne pour relâcher la tension entre deux pics horrifiques.

Double maléfique

Inspiré du mythe germanique "doppelgänger", ce mot signifie "sosie". Le mythe du double est aussi vieux que les premiers contes. C’est un thème qui apparaît dans toutes les cultures, tous les folklores ou encore toutes les mythologies. Si on remonte à l’Égypte ancienne il se réfère à "Ka" un double spirituel. Il partage les souvenirs, les expériences et les émotions de son homologue vivant. On peut dire que c’est l’archétype qui a enfanté le thème du double maléfique. Celui qui a proliféré dans la littérature tout au long de l’Histoire. Quand un double apparaît dans un conte c’est rarement de bon augure.

La genèse de la terreur

C’est en faisant des recherches sur l’origine de nos peurs et des formes qu’elles peuvent prendre. Que ce talentueux réalisateur a commencé à défendre des positions très provocatrices. Que ce soit au niveau de la psyché humaine ou de la société américaine.
Jordan Peele déclare : "Le tout est parti de ma fascination pour le mythe du double. Basé sur le postulat que nous sommes nos pires ennemis. C’est quelque chose que chacun d’entre nous sait. Mais c’est une vérité que nous essayons de cacher au plus profond de nous. Nous aimons penser que la faute vient toujours de l’extérieur et surtout des autres".
Une paire de ciseaux fait partie de l'arme habituelle des films d'horreur dont la forme-même renvoie à l'idée de duplicité.

Deux rôles pour chaque comédien, comédienne

La grande difficulté de ce film a été que les comédiens avaient deux rôles à jouer dans les mêmes scènes. Il fallait changer les maquillages et les costumes, selon le rôle. Pour une même séquence, le point de vue des Wilson était tourné un jour et celui des Reliés (les doubles maléfiques) le lendemain. Pour compliquer un peu plus, les acteurs étaient accompagnés de leurs doublures lumière, cascade et en plus, celles de leur double maléfique. Au total, 4 doublures étaient attitrées à chaque acteur. Il pouvait presque avoir 30 personnes sur le plateau quand les deux familles étaient réunies dans un plan.
Le sang n'a pas facilité les choses. Il fallait sans cesse en enlever ou en ajouter, selon le personnage qu'incarnait le comédien. L’équipe a eu recours à des tapis sanguinolents faits de mousse, mais à l’aspect liquide qui étaient très malléables.

Les décors

Us se déroule dans une ville ensoleillée, Santa Cruz, une des rares agglomérations avec une fête foraine qui donne sur une plage. Il a fallu réinventer deux parcs : le parc moderne en l’état, et le parc de l’époque en état de marche avec en plus le palais des glaces, Vision Quest. La production s'est également installée dans la réserve naturelle de San Bernardino, au Lac Gregory, pour la partie qui se déroule dans la maison. Le quartier résidentiel de Santa Cruz ne pouvait pas accueillir l'imposante équipe de tournage.

Les deux maisons d'Us

Il a fallu visiter plus de 200 maisons avant de trouver celle où Adelaïde a grandi. La maison des Tyler, bien que voisine à l'écran, ne se situe en réalité pas du tout dans le même quartier. Quant à Vision Quest, il a été construit d'après les plans d’un véritable palais des glaces. Équipé de miroirs sans teint pour filmer derrière les vitres, il s'agit d'un tour de force technique car c'est une récréation des années 80.

La chorégraphe

Pour la gestuelle des Reliés, l'équipe a fait appel à la chorégraphe Madeline Hollander. Son principal défi a été de transformer un numéro de Casse-Noisette en deux solos qui se répondent : "Un exercice complètement schizophrène dans la mesure où la danseuse doit interpréter le cavalier et la fée en même temps. Pour cela, j’ai décidé de me servir des murs pour les portés et de faire deux chorégraphies inversées pour qu’elles se répondent de manière étrange presque maléfique. Alors qu’Adelaïde donne sa représentation. Red le fait également, mais de manière douloureuse et forcée". Elle s'est inspirée de films comme L'Exorciste (1973), La Mort vous va si bien (1992) et Men in Black(1997) dans lesquels on va des mouvements inversés.

US, le film d'horreur et thriller de Jordan Peele avec Lupita Nyong'o
Merci de partager....
Étiqueté avec :                                                                

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs de commentaires
kiki Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Encore un excellent article et cette fois sur ce film d'horreur et thriller, US par Jordan Peele . Merci pour les deux bandes-annonces et les photos, et bien sur pour ta rubrique Informations que j'apprécie toujours autant. Tout nous est bien expliqué comme le langage commun, le traumatisme dans l'enfance, l'explication du réalisateur les erreurs du passé ou la genèse de la terreur. Ce film comme il est conçu, apporte une difficulté puisque comme tu nous l'expliques les comédiens ont deux rôles à jouer dans une même scène et c'est logique puisqu'ils ont leur double maléfique. Au début,… Lire la suite »