Venom Movie Affiche France

Venom

Titre Original
Date de sortie 10 octobre 2018Durée 1h 52min
Réalisé par Ruben Fleischer
Avec Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed, Scott Haze, Reid Scott, Jenny Slate, Woody Harrelson
Genre Action, Horreur, Science-Fiction, ThrillerNationalité Américain

Synopsis

Cela fait longtemps que le journaliste Eddie Brock tente de révéler au grand jour les agissements du célèbre Carlton Drake, le génial fondateur de Life Foundation, et cette obsession lui a coûté sa carrière et son couple.
Alors qu’il enquête sur l’une des expériences de Drake, une forme de vie extraterrestre nommée Venom, celle-ci fusionne avec lui. Désormais doté d’incroyables superpouvoirs, Eddie est capable d’accomplir pratiquement tout ce qu’il veut… Sombre, tortueux et imprévisible, Venom est animé d’une rage absolue, ce qui oblige Eddie à lutter de toutes ses forces pour essayer de contrôler les redoutables capacités qui sont les siennes. Eddie et Venom ont besoin chacun l’un de l’autre pour atteindre leur but, et plus le temps passe, plus ils deviennent indissociables. Combien de temps Eddie sera-t-il encore lui-même ?

Pour regarder le teaser VF Venom

Pour regarder la 2e bande-annonce VF Venom

Pour regarder l'extrait Rock Out With Your Brock Out VF Venom

Photos

Site Officiel
Facebook
Twitter

Informations

L’histoire de Venom n’est pas celle d’un héros, mais plutôt d’un antihéros. Ou plus précisément, de deux antihéros dans un même corps. Eddie, interprété par Tom Hardy, est un journaliste obsédé par le désir de révéler au grand jour la corruption chez les puissants, et pour qui rien d’autre ne compte. Venom, lui, est un symbiote extraterrestre, une effrayante créature douée de pouvoirs extraordinaires qui va fusionner avec Eddie. Ensemble, ils sont capables de tout. C’est particulièrement terrifiant pour Eddie, car Venom est animé par la rage. Leur relation étant totalement symbiotique, chacun influence l’autre. Pour le meilleur et pour le pire...

Un personnage de Marvel

De tous les personnages créés par Marvel, Venom est l’un des plus extraordinaires et aussi l’un des plus complexes, ce qui fait de lui l’un des plus aimés des amateurs de comics. Il est redoutable, terrifiant, totalement imprévisible, et sa noirceur n’a d’égal que sa soif de violence. Sa forme elle-même fait froid dans le dos : une créature noire comme la nuit, avec d’immenses yeux blancs, une gueule hérissée de crocs tranchants comme des rasoirs, et une longue langue sinueuse et effilée comme un serpent…

Venom Movie Poster Imax

La vision de l'un des producteurs

Matt Tolmach, l’un des producteurs de Venom, a précédemment produit pour Sony Pictures le blockbuster Jumanji : Bienvenue dans la jungle. Qui a fait près d'un milliard de dollars de recettes dans le monde. Il voit dans la dualité représentée par Eddie Brock, un homme égocentrique qui connaît une mauvaise passe, et Venom, capable de révéler son potentiel. Une histoire d’antihéros qui s’adresse à tout le monde. Il explique : "Eddie Brock est comme beaucoup d’entre nous : il avait de grandes idées humanistes, il voulait défendre les innocents et abattre les méchants. Mais malheureusement, il a suivi sa propre voie, un chemin bien solitaire, et il a pris des raccourcis… Il a laissé son ego grandir démesurément, il est devenu brusque et impulsif, avec un tempérament explosif. Dans cette histoire, il va devenir meilleur, mais ce sera au prix de sa rencontre avec Venom…"

L'acteur principal

Tom Hardy déclare : "L’idée de la symbiose, le fait d’avoir besoin l’un de l’autre pour survivre. C'est dans la nature même des personnages d’Eddie et de Venom. Cela offrait une extraordinaire dimension psychologique à jouer. Cette personnalité multiple, moitié humaine, moitié extraterrestre, est vraiment originale. Et cela me donnait l’occasion de jouer face à une créature de plus de 2 mètres de haut. Eddie Brock a cette chose à l’intérieur de lui. C’est une union hors du commun. Comme ils le répètent : 'Nous sommes Venom'."

L’acteur poursuit : "J’étais très enthousiaste à l’idée de jouer ce personnage singulier. Venom est vraiment cool, c’est un personnage qui déchire ! Mon fils Louis (10 ans) m’en a parlé, il l’adore. C’est un rôle génial parce qu’il ne connaît pas de limites et qu’il présente une psychologie fascinante."

L'aspect de Venom

Venom a été entièrement créé en images de synthèse. C’est le superviseur des effets visuels Paul Franklin et la superviseuse des effets visuels additionnelle Sheena Duggal qui ont été chargés de créer un personnage terrifiant. Tout en étant si cool que le public se sentirait de son côté, aussi monstrueux soit-il. Les toutes premières discussions entre Paul Franklin et le réalisateur Ruben Fleischer ont abouti à une même conclusion. Les mouvements de Venom ne devaient avoir rien d’humain. Paul Franklin commente : "Venom est complètement différent de tous les personnages que l’on a vu au cinéma. Il ressemble un peu à un humain, mais il est capable de bien davantage. Venom peut faire jaillir des tentacules de son corps. Il peut infliger des coups et des blessures terribles à ses adversaires et encaisser des chocs faramineux. Venom est presque indestructible… Presque !"

Les scènes de combats

Les nombreuses séquences de combat impliquaient des mouvements impossibles à réaliser même par le plus chevronné des cascadeurs. Il a donc fallu réaliser des versions des acteurs en images de synthèse. Un scan en 3D de chacun des acteurs et actrices a été réalisé. A l’aide de 130 appareils photos reflex numériques déclenchés en une fraction de seconde. En déterminant les points communs entre toutes les images. Une version numérique 3D de très grande précision de la personne a été créée sur ordinateur. Paul Franklin et son équipe ont fait d’énormes efforts pour donner un réalisme absolu. Cela à chacun des plans à effets visuels.

La voix d'outre-espace

Michael Koff, le chef opérateur du son, a relevé un défi particulier sur le plateau de Venom. Le planning de tournage comptait plus de 40 jours. Et de nombreuses scènes impliquaient la voix de Venom dans un dialogue intérieur avec Eddie. Le chef opérateur du son raconte : "Tom Hardy passait 20 à 30 minutes avec nous au son tous les matins. Pour préparer la scène du jour, pour lire et enregistrer Venom et ses dialogues, avec tous les personnages. Puis il passait au maquillage et à la coiffure pour être prêt à tourner. Alors, l’opérateur son chargé du playback et moi diffusions chacune des répliques de Venom pour qu’il les entende en jouant."
Ils ont ajouté des effets spéciaux sonores pour rendre la voix plus grave, plus profonde.

L'appartement d'Eddie Brock

Puisque cette scène est la toute première présentation de Venom sortant du corps d’Eddie. Le coordinateur des cascades Chris O’Hara et le coordinateur des combats Tim Connolly voulaient une séquence d’action très spectaculaire. Et tout aussi important que la chorégraphie des combats. L'échange teinté d’humour entre Eddie et Venom qui installe l’histoire et entraîne le public au cœur du problème d’Eddie. Chris O’Hara explique : "Ce dialogue intérieur influence la manière dont se déroule l’action. Et nous avons veillé à toujours chorégraphier les deux personnalités d’Eddie pour chaque combat." Le réalisateur Ruben Fleischer explique : "J’ai toujours vu cette scène comme si Eddie était une marionnette dont Venom serait le marionnettiste. Eddie n’est qu’un pantin qu’il utilise pour combattre ces hommes."

Le style visuel et la photographie

Ruben Fleischer explique : "Matty et moi avons longuement discuté lors de la préparation du film. En citant de très nombreux films pour référence. Nous étions tous les deux séduits par les films d’horreur que faisait John Carpenter dans les années 80. Par leur réalisme sans fard, brut mais très beau, et nous aimions aussi les superbes dessins des comics. Nous étions mus par le même désir de rendre chaque image particulière."
Le matériel employé pour créer le film était à la pointe d'aujourd'hui. Que ce soit la caméra Alexa, les supports de caméra MoVi ou Steadicam. Ou les images réalisées par drone grâce au Heavy Lifter X8 de chez Gryphon Dynamics. Une équipe de trois hommes, un technicien, un cadreur et un pilote, était nécessaire pour manipuler ce drone de 25 kilos. Afin de filmer les prises de vues de nuit au-dessus du centre d’Atlanta.

La Life Foundation

La création du QG de Carlton Drake, l’imposant décor de la Life Foundation. Un complexe scientifique ultramoderne à dominante verte, a constitué le principal chantier pour le chef décorateur et son équipe. Pour le laboratoire de la Life Foundation, où d’effroyables expériences sont menées sur des sujets humains. Oliver Scholl a imaginé une atmosphère clinique et aseptisée qui n’est pas sans rappeler l’univers troublant d’un film de Stanley Kubrick. Oliver Scholl et son équipe n’ont eu que deux mois pour donner vie au laboratoire de la Life Foundation. La Life Foundation abrite également un centre de contrôle de mission. Construit à l’intérieur d’un entrepôt industriel de plus de 37 000 mètres carrés situé à Peachtree City (Géorgie).

L'architecture extérieure de la Fondation

L’architecture extérieure de la fondation conçue par le chef décorateur Oliver Scholl. Il présente un toit végétalisé et des panneaux à énergie solaire. Pour obtenir un réalisme optimal, l’équipe effets visuels de Paul Franklin s’est rendue à Marin. Il a photographié tous les environnements dans les moindres détails. Ils ont pris des mesures pour recréer le terrain, et fait des prises de vues aériennes depuis un hélicoptère.

Le village Malaisien

L’évasion des symbiotes qui donne lieu à un bain de sang dans un petit village malaisien constitue l’un des moments clés du film. La construction de ce village au beau milieu de la Géorgie a mis le chef décorateur et le département artistique au défi. Pour lui donner vie, l’ensemblier Larry Dias et son équipe ont transporté 25 camions remplis d’éléments de décors. Tout ça sur un terrain vague situé près d’un pont à Rex (Georgie). Une fois tous les lampadaires alentours éteints par le département en charge de l’électricité. L’équipe de Larry Dias a disposé des centaines de lanternes traditionnelles pour illuminer le site. Le département artistique a recouvert de terre la route goudronnée qui menait au terrain sur lequel avait été bâti le village.

Les symbiotes

Dans Venom, les symbiotes ont un plan. Ils se sont laissé capturer et ramener sur Terre afin de déterminer s’ils peuvent coloniser la planète. Puis après fusionner avec les humains pour perpétuer leur espèce. À l’image des règles qui régissent les greffes d’organes. Chaque symbiote n’est pas compatible qu’avec un certain type de personnes et doit trouver l’hôte qui lui convient. Dans le film, Eddie et Venom sont un exemple de parfaite symbiose.
Le film met en scène quatre symbiotes. Venom : le symbiote noir. Et un symbiote bleu, un symbiote jaune et un symbiote couleur argent baptisé Riot qui a pris possession de Carlton Drake. À la fin du film, Venom et Riot s’affrontent dans une bataille d’une intensité à laquelle seuls les symbiotes peuvent survivre...

Venom, le monde a assez de super-héros, de l'univers de Marvel
Si cela vous plaît, merci de partager....
Étiqueté avec :                                

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses aux fils de discussion
0 Suiveurs
 
La plupart des commentaires ont réagi
Le fil de commentaires le plus chaud
1 Auteurs de commentaires
kiki Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Plus récent Plus ancien Plus voté
Me notifier des
kiki
Editeur
kiki

Bonjour Wolfneo, Encore un article intéressant et cette fois sur le film Venom de Ruben Fleischer. Merci à toi pour les deux bandes-annonces et l'extrait Rock Out With Your Brock Out, ainsi que les photos qui sont très belles, avec les 3 photos des personnages principaux. Cette fois, comme tu l'indiques, ce n'est pas l'histoire d'un héros de Marvel, mais plutôt d'un antihéros. Merci une fois encore pour ta rubrique Informations, qui à chaque fois nous en apprend tant. Mieux connaître Venom, comme tu nous l'indiques de tous les personnages de Marvel, c'est l’un des plus extraordinaires et aussi l’un… Lire la suite »